Le mercredi 21 mars 2012

PolitiqueQuébec

Droit inaliénable de manifester: Charest reporte le vote d’une motion d’Aussant

Jean-Martin Aussant considère que les tactiques libérales sont « vraiment très cheap »

Par AmériQuébec

Le député Jean-Martin Aussant a aujourd’hui déposé une motion qui vise à « réaffirmer le droit inaliénable des citoyens du Québec de manifester publiquement dans le respect des lois ». Ironie de la chose, Charest a décidé de reporter le vote de la motion à demain, jour où M. Aussant ira manifester avec d’autres députés à la manifestation se tenant à Montréal.

Alors que le chef d’Option Nationale et député de Nicolet-Yamaska, Jean-Martin Aussant, souhaitait réaffirmer le droit de manifester via une motion, Jean Charest a cru drôle de reporter le vote sur la motion à demain, jour où M. Aussant et un bon nombre de députés seront absents pour aller manifester à Montréal à l’occasion de la manifestation nationale contre la hausse des frais de scolarité. Ce faisant, le gouvernement libéral empêche Jean-Martin Aussant de voter sur la motion qu’il a lui-même déposée durant la séance de ce matin.

La motion déposée par le chef d’Option Nationale visait à « réaffirmer le droit inaliénable des citoyens du Québec de manifester publiquement dans le respect des lois ». Tous les partis politiques présents à l’Assemblée Nationale ont eu l’occasion de débattre de la motion et d’accepter son libellé. Cependant, une fois venu le moment de passer au vote par appel nominal, le parti libéral a reporté le vote au lendemain, une tactique décriée par M. Aussant: « Le gouvernement reporte à demain le vote sur ma propre motion pour que je ne puisse pas voter Très, mais vraiment très cheap, » a-t-il déclaré. Et au sujet de l’absence des députés demain qui seront présents à la manifestation, il ajoutait: « Tout ce qui manquerait pour en faire une vraie farce, c’est qu’on reproche ensuite à ces mêmes députés de ne pas avoir voté sur la motion. »

Rappelons qu’Option Nationale réclame bien plus que le simple gel des frais de scolarité. En effet, le parti politique se positionne pour la gratuité scolaire, se distanciant des partis traditionnels comme le PQ, le PLQ ou la CAQ. Actuellement, la gratuité scolaire est défendue par la CLASSE, qui est à la tête du mouvement de grève étudiante. Au sujet de la gratuité scolaire, M. Aussant précisait aujourd’hui:

On n’accepterait pas qu’un citoyen ne soit pas soigné par manque d’argent. Les impôts généraux se chargent du système de santé. On n’accepterait pas non plus qu’il ne soit pas aidé par un policier par manque d’argent. Les impôts se chargent de la sécurité publique. Pourquoi alors accepter qu’il arrête d’étudier par manque d’argent? Les impôts devraient s’en charger si l’éducation est une priorité. C’est toute la société qui en bénéficiera. Et ça s’appelle la gratuité scolaire.

La manifestation débutera jeudi à 13h à la Place du Canada, à Montréal. On y attend plusieurs dizaines de milliers d’étudiants, voire une centaine de milliers de manifestants. Gageons que le climat contribuera à gonfler sensiblement ce nombre. Par ailleurs, tous les manifestants ainsi que ceux qui ne pourront y aller sont inviter à signer cette pétition contre la hausse des frais de scolarité, pétition qui a déjà près de 32 000 signataires.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Sylvie R. Tremblay Le 28 mars 2012 à 13h58

    Le site doit être débordé, depuis le 24 mars, ils n’ont pas eu le temps de faire la relecture de mon article proposée ou peut-être ont-ils décidé de ne pas le publier. Alors, le voici ici en attendant.

    Les étudiants payent pourquoi au juste ???

    Le système Ève, attribuera des pommes de qualité…

    Concernant les frais de scolarité, premièrement pour avoir un état clair et réel de la situation, faudrait sortir d’autres chiffres !!
    Car effectivement, les cartes de membre des terrains de golf, les bouteilles de vin à $200, du compte de dépenses, les condos de luxe, les bonus, excetera ça fais-tu parti des frais de scolarités ???
    Les pourcentages payés par les étudiants inclus ou exclus ces frais ?
    Les étudiants payent pourquoi au juste ???
    Pour des enseignants ou pour des campagnes publicitaires ou autres ?
    Quoi qu’il en soit, en réoganisant la gestion de l’éducation au Québec, comme par exemple on pourrait ne plus donner aux écoles !

    Ils veulent se privatiser…laissons-les faire.

    Qu’ils s’organisent avec leur gestion. Ils devront respecter cependant les programmes du ministère de l’éducation.

    Donnons aux étudiants une carte de crédit scolaire pour payer leurs études dans l’établissement de leur choix avec un budget de ce que coûte une année dans une université dans un établissement privé en occident.

    De ce budget moyen, serait verser en moins ou en plus de ce montant à l’école une rénumération en fonction de ses pommes (étoiles).

    Dans le même principe que ça coûte plus cher dans un plus grand resto ou dans un hôtel cinq étoiles.

    Un établissement 5 pommes (5 étoiles) qui recoit plus d’inscriptions qu’il ne pourrait en accepter pourrait faire passer des examens d’entrées et sélectionner les meilleurs.

    Cette carte de crédit scolaire pourrait même servir pour étudier à l’étranger, pendant une année universitaire.

    Incluant aussi le transport en commun.

    Fini l’achat de livre, ils seront téléchargés par le ministère de l’éductation sur leur ordi. Un montant serait alloué pour l’achat d’un ordi portable à tous les 5 ans.etc.

    Le système Ève, pourrait attribuer des pommes de 1 à 5 (même principe que les étoiles et/ou les diamants) du jardin d’enfants au doctorat. Basé sur la qualité de l’environnement, incluant sa beauté, la qualité de ses enseignants, de l’air, la propreté, de la sécurité, de la non intimidation, la qualité du repas du midi, etc.

    Ça nous couterait au moins…deux fois moins cher et on pourrait offrir la gratuité scolaire du jardin d’enfants (3 ans) jusqu’au doctorat pour les Québécois étant nés sur le territoire et y ayant résidé plus de six mois chaque année depuis leur naissance.

    Moyennant des résultats scolaires minimum bien sûr, et une entente qui engage l’étudiant à travailler au Québec pour le même nombres d’années que la scolarité payé par l’État.

    L’augmentation des frais de scolarité, l’étouffement financier que vivent les étudiants sont des symptômes, la racine du mal est la mauvaise gestion, le bar ouvert pour certains et sans aucune surveillance.

    De plus, les jeunes travaillent souvent trop. Les jeunes sont encore bien jeunes…

    Ils ont besoin à leur âge de se divertir et de s’amuser, c’est important pour leur équilibre.

    Donc, 8 h/sem pendant les semaines d’études, c’est assez.

    Je travaille sur un plan pour aider ceux qui auront besoin de se loger et de se nourrir par leur propres moyens et bien autre chose concernant mon programe en éducation.

    Sylvie R. Tremblay

  2. 2 Jeanne du Lys Le 10 août 2012 à 21h24

    Finalement, jamais publié…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 447 a été rédigé par AmériQuébec il y a 7 ans et 3 mois, le mercredi 21 mars 2012.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Modifications à apporter à la carte électorale Le Parti Québécois fait connaître par écrit sa proposition pour une nouvelle carte électorale et propose que soit accordée une [...]

2011: Que faire pour faire tomber les libéraux? Regardez ce que des militants ont fait samedi dernier. J’ai pris ma petite caméra et j’ai été me promener à [...]

2011: Révision des politiques de redevances en matière de ressources naturelles À l’occasion d’une interpellation qui a eu lieu cet après-midi à l’Assemblée nationale, le député de Rousseau et porte-parole de [...]

2010: Le Gouvernement provisoire se réunira prochainement Deux rencontres régionales du Gouvernement provisoire auront lieu prochainement. Les porte-parole du mouvement y discuteront avec vous de l'échéancier et [...]

2010: En 2010, ça va marcher! À l’occasion de la Journée internationale des femmes, les Révolutionnaires Oranges Féministes (R.♀.F.) ont organisé une action symbolique au coin [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages