Le jeudi 5 avril 2012

QuébecÉconomie

Grève étudiante: Line Beauchamp fait une offre… aux banques!

Les étudiants en furie de voir le gouvernement faire une offre aux banques

Par Sylvain

Line Beauchamp est passée aujourd’hui de la gardienne de l’accessibilité aux études à la gardienne des profits aux banques. Elle a fait une annonce extraordinaire qui en réjouira plusieurs, dont les banquiers, les actionnaires dans les banques et les membres des caisses populaires. Pour les étudiants en grève, il faudra attendre.

La ministre de l’Éducation du gouvernement Charest, Line Beauchamp, a fait une annonce extraordinaire aujourd’hui qui va réjouir beaucoup de monde, particulièrement les banquiers, les actionnaires dans les banques et les membres des caisses populaires. Toutefois, on semble avoir oublié les étudiants.

Grâce aux intérêts payés par les étudiants, mais aussi par le gouvernement, soit les contribuables, l’élargissement du régime de prêts souhaité par le gouvernement Charest permettra aux banques et aux caisses populaires d’engranger davantage de profits.

Rappelons qu’une somme de plus de 1.4 milliard de dollars a été, à toute fin pratique, offerte aux banques depuis 1989.

Dans une étude d’Iris1 datant de 2009, on peut lire:

Dans cette étude, l’Institut de recherche et d’informations socio-économiques (IRIS) démontre que le programme de prêts aux étudiant·e·s du Québec aurait avantage à être revu en profondeur pour diminuersa dépendance envers les institutions financières privées. Une telle politique allégerait le poids de ce programme pour les finances publiques, en plus de réduire l’endettement étudiant.

Ainsi, l’offre du gouvernement d’élargir le programme de prêts pour études supérieures vise plus à enrichir les banques qu’à ouvrir un réel dialogue avec les étudiants en grève puisque ces derniers ne gagnent rien d’autre que davantage de dettes. De plus, ce sont tous les contribuables qui, par leurs taxes et impôts, aideront à enrichir les banques.

Line Beauchamp est passée aujourd’hui de la gardienne de l’accessibilité aux études à la gardienne des profits aux banques.

Line Beauchamp - Offre pour les banques

Pour la FECQ et la FEUQ, le gouvernement Charest «ignore clairement quels indicateurs promeuvent réellement l’accessibilité aux études et nous prouve encore une fois que la jeunesse est bel et bien le dernier de leurs soucis.2»

Pour l’ASSÉ, «ca ne répond pas aux demandes des 190 000 étudiants qui sont en grève actuellement», a soutenu M. Nadeau-Dubois.

Du côté des partis d’opposition, Amir Khadir, député de Québec solidaire, déplore que le gouvernement maintienne la hausse des frais de scolarité et n’offre en retour aux familles québécoises que plus d’endettement et de bureaucratie3.

Au Parti québécois, on écrit sur Facebook que le «gouvernement impose ses conditions aux étudiants au lieu de s’asseoir avec eux pour écouter leurs propositions. Ce n’est pas de cette manière qu’il va dénouer l’impasse dans laquelle nous nous trouvons.»

Suivant le dépôt du budget libéral 2012-2013, Jean-Martin Aussant, député de Nicolet-Yamaska et chef d’Option nationale, avait rappelé que tout développement pour la création de la richesse passait nécessairement par l’éducation et que le gouvernement faisait complètement fausse route en augmentant de 75% les frais de scolarité.

«Le meilleur investissement à faire pour le Québec, c’est l’inverse. Il faudrait instaurer la gratuité scolaire balisée. Il ne s’agit pas d’une dépense, mais bien d’un investissement payant, à la fois économiquement et socialement. Les pays du monde qui l’ont fait ne l’ont pas regretté et figurent pour la plupart en tête de tous les classements de développement et de richesse4», avait-t-il insisté.

Le gouvernement Charest fait preuve d’amateurisme dans la gestion de l’État. Il serait beaucoup plus simple d’instaurer la gratuité scolaire et de rendre l’aide financière aux études universelle, c’est-à-dire que tous les étudiants y auraient droit. L’argent économisé en bureaucratie et en intérêts payés aux banques (si le gouvernement suivait les recommandations de l’étude d’IRIS) permettrait réellement une accessibilité aux études supérieures pour toutes et tous.

En terminant, rappelons que, selon les calculs de Jean-Martin Aussant, si l’on ne faisait qu’un seul rapport d’impôt au Québec, les sommes économisées suffiraient à instaurer la gratuité scolaire.

  1. Le gouvernement du Québec devrait-il prêter lui-même de l’argent aux étudiant·e·s ? []
  2. Annonce en AFE de la part du gouvernement: Jean Charest souhaite augmenter substantiellement l’endettement étudiant []
  3. FRAIS DE SCOLARITÉ : LE GOUVERNEMENT VEUT ENDETTER DAVANTAGE LES FAMILLES QUÉBÉCOISES []
  4. Dépôt du budget libéral 2012-2013 – Aussant regrette le manque de vision []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Moi Le 11 avril 2012 à 23h05

    Wow ! De l’information au lieu de la désinformation, Un article sur Jean martin Aussant chef d’Option nationale! VIVE AMERIQUEBEC !!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 605 a été rédigé par Sylvain il y a 7 ans et 2 mois, le jeudi 5 avril 2012.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Le charme de l’enjôleur Clotaire Rapaille est diplômé en sciences politiques et a obtenu un doctorat en psychologie de la Sorbone en 1969. Il [...]

2010: Le climat du dernier millénaire Dans la première partie de cet article, je n'ai exprimé que des données généralistes... qui nécessitent quelques explications... Ce présent [...]

2009: La crise du PCAA Durant la fin de semaine du 28 et du 29 mars 2009, a eu lieu l'assemblée générale annuelle du Mouvement [...]

2009: L’industrie de la publicité Depuis plusieurs années, l’industrie de la publicité québécoise perd du terrain et voit son chiffre d’affaires baissé. La mondialisation serait [...]

2009: Les conservateurs doivent agir pour dénouer l’impasse entre ADM et l’industrie du taxi Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de transports, d’infrastructure et de collectivités et député d’Argenteuil–Papineau–Mirabel, Mario Laframboise, a interpellé [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages