Le vendredi 29 janvier 2010

QuébecÉconomie

Raffinerie Shell de Montréal-Est

Le Bloc Québécois est entièrement solidaire des travailleurs, qui luttent pour conserver leur emploi

Par Bloc Québécois

En examinant les répercussions, il apparait évident que la fin des activités de la raffinerie est une mauvaise décision puisqu’elle aura de nombreux impacts néfastes autant pour les travailleurs que pour l’économie locale et celle du Québec.

« La fin des activités à la raffinerie Shell constitue un désastre non seulement pour les 520 travailleuses et travailleurs qui risquent de perdre leur emploi, mais aussi pour l’ensemble de la communauté. Le Bloc Québécois est entièrement solidaire des travailleurs, et c’est pourquoi nous sommes résolus à les appuyer de toutes nos forces dans leurs démarches pour sauver leur emploi », a déclaré aujourd’hui le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, au terme d’une rencontre avec le président de la section locale 121 du Syndicat canadien des communications, de l’énergie et du papier, Jean-Claude Rocheleau, qui représente les travailleuses et des travailleurs de la raffinerie Shell de Montréal.

« En examinant les répercussions, il apparait évident que la fin des activités de la raffinerie est une mauvaise décision puisqu’elle aura de nombreux impacts néfastes autant pour les travailleurs que pour l’économie locale et celle du Québec », a lancé Gilles Duceppe.

« D’abord, Montréal-Est ne peut se permettre de perdre 520 bons emplois sans que l’économie locale ne s’en ressente. De plus, des milliers d’emplois indirects sont liés aux activités de la raffinerie. Ensuite, la fin des activités à la raffinerie de Montréal-Est risque d’entraîner un impact à travers le Québec sur les prix de l’essence. On connaît malheureusement trop bien les effets qu’ont eus les hausses successives des prix de l’essence sur l’industrie des transports, ou encore sur celle du taxi. Enfin, cette décision de Shell signifie une dépendance accrue du Québec aux ressources pétrolières raffinées en provenance de l’extérieur du Québec », a poursuivi le chef du Bloc Québécois.

Gilles Duceppe a assuré les représentants des travailleurs que le Bloc Québécois sera aux côtés des travailleurs dans leurs démarches pour maintenir les activités à la raffinerie. Le Bloc Québécois exercera notamment toutes les pressions qui sont nécessaires auprès de Shell, pour que la compagnie suspende le démantèlement des installations afin que la raffinerie demeure opérationnelle advenant que la direction change d’avis, ou qu’un acheteur soit identifié. Quoi qu’il arrive, les travailleurs pourront compter sur l’équipe du Bloc Québécois pour défendre leurs intérêts à Ottawa.

« Les députés du Bloc Québécois ont été actifs depuis le début dans ce dossier. Les travailleurs de Shell ont notamment pu compter sur l’implication de la députée de La Pointe-de-l’île, Francine Lalonde, qui s’est avérée extrêmement efficace pour pousser ce dossier sur la table de la SODEC RDP – PAT – ME ainsi que pour mettre en lien les différents regroupements locaux. Le député d’Hochelaga, Daniel Paillé, est un autre député qui s’est dépensé sans compter afin de défendre la survie de la raffinerie. En fait, c’est toute la machine du Bloc Québécois qui se sent interpelée par le sort de la raffinerie de Montréal. Nous nous battrons pour le maintien des activités à la raffinerie parce qu’il en va de l’intérêt du Québec, et parce que ces emplois sont importants pour Montréal. C’est là notre priorité absolue », a conclu Gilles Duceppe.

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Claude Dulac Le 30 janvier 2010 à 17h47

    Comment se fait-il que sur ce dossier et tant d’autres le PQ soit silencieux?

    La jeune équipe de Mme Marois est débordée par tant de travail?

    Au lieu de se rpononcer malencontreusment sur des baisses de salaire de syndiqués.

  2. 2 Dave Le 30 janvier 2010 à 18h48

    Bonjour M. Dulac,
    Le PQ s’est prononcé sur le sujet il y a environ deux semaines, voir l’article suivant: http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/01/11-shell-ferme-sa-raffinerie-situee-a-montreal.qc

  3. 3 Claude Dulac Le 31 janvier 2010 à 8h29

    Comme les patriotes de 1837 avaient invités les nôtres à bouder les produits canadiens bien avant monsieur Boycott d’Irelande.

    Ultramar est bel et bien Québécois et prend de l’expansion .Pourquoi ne pas en faire son fournisseur au lieu de Shell et du chiffon rouge.

  4. 4 Claude Dulac Le 31 janvier 2010 à 8h39

    Le PQ du même souffle aurait dû insister pour que le gouvernement du Québec exige d’être autorisé comme la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve pour du pétrole et des hydro-carbures l’ont été.

    En produisant son propre pétrole et gaz ,il pourrait s’assurer qu’il soit traiter entièment au Québec et non à l’étranger hors-Québec au Canada.

    Dénoncer ainsi les carcans qu’impose l’occupant canadian en conservant le Québec en tutelle en l’empêchant d’exploiter ses ressources naturelles.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 488 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 10 mois, le vendredi 29 janvier 2010.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: PQ: “RIP” pour la souveraineté Ainsi, de l'initiative de la population, qui normalement n'a son mot à dire que lors d'élections générales, il sera possible [...]

2010: Rappel d’automobiles de Toyota: une pédale qui coince dangereusement Les choses vont de mal en pis pour Toyota. Mercredi, le populaire constructeur automobile a rappelé et suspendu les ventes de [...]

2010: Il faut donner un coup de barre Les Québécois doivent comprendre l'importance de se prendre en main s’ils veulent élire un parlement responsable. L'information ne passe pas entre [...]

2010: Achat d’actifs d’Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec Mon commentaire s'inscrit dans le dossier d'achat de certains actifs d'Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec selon une entente, la 2ème, en [...]

2010: Comment ils ont ruiné Haïti, avant et après le séisme Un terrible tremblement de terre, le pire depuis 200 ans, a frappé Port-au-Prince le 12 janvier 2010, provoquant d’innombrables dégâts [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages