Le vendredi 18 décembre 2009

QuébecEnvironnement

Faire de Gentilly-2 un centre d’excellence en déclassement nucléaire

Réplique à la Ministre Nathalie Normandeau

Par MSQN

Le MSQN propose de faire de Gentilly, dès maintenant, un centre d’excellence en déclassement nucléaire qui sera beaucoup plus porteur en terme d’emplois et de retombées économiques tout en mettant fin aux risques considérables et inutiles de contamination que cette centrale fait supporter à l’ensemble du Québec.

À la suite de l’annonce importante de la prise de position du Parti Québécois contre la reconstruction du réacteur nucléaire Gentilly-2, le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire (MSQN) dénonce les informations erronées publiées par Madame Nathalie Normandeau, Vice-Première Ministre et ministre des Ressources naturelles et de la Faune et reprises par le président de la FTQ à l’effet que 800 emplois seraient perdus à Gentilly si le gouvernement donnait suite à la demande du PQ de renoncer au projet de reconstruction de lacentrale atomique Gentilly-2.

Dans une lettre ouverte à la Ministre, Jacques Dagenais membre du comité aviseur du MSQN rappelle que l’étude d’impact produite pour Hydro-Québec production par Alliance Environnement du Groupe Roche, disponible sur le site même d’Hydro-Québec stipule au contraire qu’aucun emploi permanent ne serait perdu et que seulement 106 emplois temporaires disparaîtraient.

De plus cette étude sur les impacts économiques de la fermeture immédiate de la centrale atomique rappelle que seulement 13 millions de dollars seraient perdus par les fournisseurs de la région et conclut : « L’impact économique de la fermeture de la centrale de Gentilly-2 peut cependant être qualifié de faible à l’échelle de l’ensemble des régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. »

Le MSQN propose de faire de Gentilly, dès maintenant, un centre d’excellence en déclassement nucléaire qui sera beaucoup plus porteur en terme d’emplois et de retombées économiques tout en mettant fin aux risques considérables et inutiles de contamination que cette centrale fait supporter à l’ensemble du Québec. De plus, l’immédiate et nécessaire sécurisation de tout le site de G-2 pour le rendre conforme aux normes internationales en matière de sécurité aura comme effet de créer beaucoup plus d’emplois que les pertes annoncées par laFTQ et la Ministre Normandeau.

Les 2 milliards et plus économisés par la non-reconstruction de G-2 permettront à Hydro-Québec d’entreprendre immédiatement un développement stratégique important au niveau des énergies renouvelables. Rappelons également qu’Hydro-Québec a déjà mis en réserve un montant de 675 millions de dollars afin de procéder au déclassement de sa centrale nucléaire, ce qui évitera au Gouvernement du Québec de devoir investir de nouvelles sommes pour initier les travaux nécessaires.

Quant aux déclarations du président actuel de la FTQ à l’effet que ce projet fait l’unanimité au sein de sa centrale, il contredit son prédécesseur Henri Massé qui, lors de son témoignage au BAPE, avait soutenu que c’est de justesse et après un débat houleux et des menaces de quitter que les syndicats de Gentilly-2 avaient obtenu l’appui de leurs confrères au congrès de la FTQ.

De plus, l’argument que Gentilly-2 peut assurer le développement d’un parc éolien en assurant sa stabilité est complètement erroné. Au contraire c’est la capacité d’arrêter et repartir les turbines de nos barrages hydroélectriques en quelques minutes comme l’a souvent rappelé le PDG d’Hydro-Québec, Thierry Vandal, qui place le Québec dans une position extraordinaire pour prendre avantage de la force éolienne. On sait très bien qu’une centrale atomique qui s’arrête prend des jours à repartir.

Finalement, quand on sait que ce sont les défaillances de vieilles centrales nucléaires qui ont causé les pannes majeures des dernières années dans l’est de l’Amérique du Nord, alors que notre réseau éloigné avait tenu le coup même lors du grand verglas, dire que Gentilly-2 assure une sécurité énergétique comme l’affirme la FTQ démontre bien qu’ils tentent de défendre l’indéfendable.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Oikos Blogue | Fermer Gentilly 2 ? Le 19 janvier 2010 à 7h09

    […] 800 emplois seraient perdus à Gentilly si le gouvernement donnait suite à la demande du PQ. Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire (MSQN) dénonce ces informations erronées publiées par la ministre. Rappelons que le MSQN propose […]

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Jacques Dagenais

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 549 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 9 ans et 10 mois, le vendredi 18 décembre 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Lettre de Maria Mourani: où ira-t-elle planter sa croix? Au mois de septembre dernier, après avoir été exclue du caucus du Bloc québécois pour avoir critiqué très sévèrement le [...]

2012: Éric Duhaime a besoin du PQ et de Pauline Marois Éric Duhaime est tombé sur un magnifique article parlant de sapin, de boules et d'islamistes, puis a tout de suite [...]

2010: Google célèbre Edith Piaf dans la francophonie, mais pas au Québec! Ce n'est pas une surprise: périodiquement, Google change son logo sur sa page d'accueil pour le remplacer par un "doodle", [...]

2009: Bilan de la dernière session parlementaire à Ottawa « La dernière session parlementaire illustre de façon évidente le fossé de plus en plus grand qui sépare le Québec [...]

2009: Référendums sur l’indépendance de la Catalogne À l’invitation du Centre international Escarré pour les minorités ethniques et les nations (CIEMEN), le vice-président du Parti Québécois et [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages