Le vendredi 1 janvier 2010

EnvironnementQuébec

Madame Normandeau, quand on sait compter, on compte tout!

Lettre d'opinion au sujet de la réfection de Gentilly-2

Par MSQN

La ministre Normandeau s’en est prise en décembre au Parti québécois, qui s’oppose à la réfection de la centrale Gentilly-2, sous prétexte que ce rejet mènerait 800 familles au chômage dans la région. Ce qu’elle oublie de rappeler, toutefois, c’est que ce projet coûtera au minimum deux milliards de dollars, soit 2 500 000 dollars par travailleur sur deux ans. Quand on compte, Madame la ministre, on inclut tous les chiffres. Sinon, cela s’appelle de la manipulation.

La ministre Normandeau s’en est prise en décembre au Parti québécois, qui s’oppose à la réfection de la centrale Gentilly-2, sous prétexte que ce rejet mènerait 800 familles au chômage dans la région. Ce qu’elle oublie de rappeler, toutefois, c’est que ce projet coûtera au minimum deux milliards de dollars, soit 2 500 000 dollars par travailleur sur deux ans. Si nous utilisions autrement la moitié de cette somme, nous pourrions soutenir la création de 11 000 emplois dans des PME, puisqu’il en coûte moins de 18 000 dollars pour ce faire, à l’encontre des grandes entreprises, dont chaque emploi coûte en moyenne plus d’un million de dollars.

Avec le milliard restant, nous pourrions éponger une partie de l’énorme dette que la réponse à la récession du gouvernement Charest est en train de nous laisser. Il est vrai que cette dette pourrait encore plus baisser sans augmentation des tarifs d’électricité, comme le planifie ce gouvernement, si les contrats de constructions de route et de viaducs n’étaient pas entachés de corruption et baissaient ainsi au même prix que dans les autres provinces, épargnant ainsi plusieurs milliards par année. Et les tarifs bas ne peuvent qu’encourager l’arrivée de nouvelles entreprises avides d’énergie, créant encore plus d’emplois.

Ajoutons à ces sommes les trois ou quatre milliards pour le démantèlement de cette centrale dans vingt ans et plus de dix milliards pour gérer les déchets nucléaires durant plusieurs centaines d’années, tout cela pour moins de 2,4% de la production énergétique au Québec. Avec ces dizaines de milliards, ce sont des milliers d’emplois qui pourraient être créés avec la rénovation des bâtiments mal isolés, la construction de plus d’éoliennes et la multiplication des panneaux solaires sur tous les édifices gouvernementaux; ou encore, ce sont d’autres économies fantastiques pour payer la dette.

Et toute cette stratégie diminuerait le risque attaché à toute centrale nucléaire, comme on l’a vu avec les accidents de Chalk River en 1952, de Windskale en 1957, de Détroit en 1966, de Three Miles Island en 1979, de Pickering en 1983, de Tchernobyl en 1986, dont certains continuent à tuer systématiquement du monde.

Quand on compte, Madame la ministre, on inclut tous les chiffres. Sinon, cela s’appelle de la manipulation.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Pierre-André Julien, Docteur en économie
Institut de recherche sur les PME
Université du Québec à Trois-Rivières

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 363 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 9 ans et 5 mois, le vendredi 1 janvier 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Bonne année 2013 rabat-joie Le temps des fêtes se termine pour la plupart d'entre nous  aujourd'hui. Demain, déjà demain, c'est le travail, avec la [...]

2012: Bonne année: Bye Bye 2011, bonne année 2012 à tous! Si vous souhaitez voir le Bye bye 2011 et Infoman sans lire notre résumé, cliquez ici. Le menu de la soirée [...]

2010: Véhicules électriques: l’enjeu des flottes de livraison Pour le Québec, le passage à une économie sans carbone comporte un potentiel assez exceptionnel de développement. Mais pour en [...]

2010: Qui était là avant? Est-ce important? Je trouve futile de rechercher dans l'histoire quel grand père était ici avant...  C'est comme quand on était petit, "Mon [...]

2010: Salissage du ministre Jason Kenney à l’endroit de l’ONG KAIROS « Le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration, Jason Kenney, a accusé à Jérusalem l’ONG KAIROS d’être antisémite. Il [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages