Le dimanche 24 janvier 2010

QuébecEnvironnement

L’acquisition de la centrale nucléaire de Pointe Lepreau sera un fardeau pour le Québec

L'arbre des profits cache la forêt des ennuis

Par MSQN

Le public mesure mal l’impact de la radioactivité sur la santé des populations. Donc peu de gens protestent. Pourtant, le Québec est riche en ressources puissantes pour ses besoins énergétiques, il n’a besoin ni de Pointe-Lepreau, ni de Gentilly. Et le Québec a surtout besoin des milliards qu’il y engloutirait…

Le Québec et le Nouveau-Brunswick ont renégocié leur transaction pour des installations de production d’électricité. Bien que les deux entreprises portent le préfixe « Hydro » dans leur nom, tout n’est pas très limpide dans ces installations.

Outre les barrages, il y a des centrales de production au mazout. On sait qu’elles dégagent des gaz à effet de serre, donc qu’elles font fondre la banquise, fuir les ours blancs et peut-être provoquer des orages différents.

Mais il faudrait surtout se préoccuper de la centrale nucléaire CANDU de Pointe Lepreau. Oh, elle ne dépose pas de suie sur les autos et le linge sur la corde, mais elle dégage quelque chose de plus subtil et dangereux, la radioactivité.

CANDU, c’est cette fière technologie canadienne qui laisse s’échapper une eau radioactive, car elle a rencontré le réacteur. Elle se dégage sous forme de vapeur, un petit peu à tous les jours, et en déversements accidentels, oups. Car on sait ce que c’est l’eau, ça s’infiltre partout, ça rend l’air humide, ça fait rouiller, c’est bu…

Ces vapeurs vont tôt ou tard pleuvoir dans le chemin de la chaîne alimentaire. Bon appétit. On ne parle pas de colorant alimentaire, on parle de radionucléides! Ce sont de petites doses, mais avec des neutrons à grande énergie qui font un beau ravage dans une matière vivante, causant des cancers et des foetus ratés. Petites quantités deviendront grandes, car elles s’échappent régulièrement et se conservent durant mille siècles.

De plus, il faut savoir qu’avec l’achat de la belle centrale de Pointe-Lepreau vient un parc de déchets radioactifs de plusieurs centaines de tonnes qui contaminent tout ce qui s’y approche. S’il y a des rats ou des mouches autour de ces déchets, ils sont mangés par leurs prédateurs et d’autres neutrons enrichiront le compost de la chaîne alimentaire: tôt ou tard, ce seront des déchets qui tuent.

Il n’y a rien à faire de ces déchets et on devra les surveiller durant… cent mille ans! (Pensez-y: les Pyramides d’Égypte n’ont que cinq mille ans) Une période durant laquelle il faudra s’assurer que leur sarcophage ne laisse rien s’écouler. Ce sera surtout long de tenir les malins à distance: quelques grammes et on fait une belle bombe pour terroristes. Ce n’est pas salissant, pourtant on appelle ces armes des bombes « sales ». C’est une saleté dont on n’identifie les effets que dans les départements d’oncologie, délais d’attente…

Le public mesure mal l’impact de la radioactivité sur la santé des populations. Donc peu de gens protestent. C’est compliqué le nucléaire et c’est subtil. Ça répand son miasme autour et ça ne se voit même pas, ça pète parfois, on répare pour des sommes colossales, et il faudra surveiller tout ce gâchis durant des siècles. Et ça nous coûtera des milliards en sécurité, en nettoyage, en traitements… En attendant, s’il y en a qui comprennent et s’indignent, ils peuvent aller signer la pétition sur le site web de l’Assemblée Nationale du Québec

C’est une grave question de responsabilité que nous ne pouvons refiler aux prochaines générations. Se cacher la tête dans le sable comme l’autruche ne constitue pas une protection contre les matières radioactives. Le Québec est riche en ressources puissantes pour ses besoins énergétiques, il n’a besoin ni de Pointe-Lepreau ni de Gentilly. Et le Québec a surtout besoin des milliards qu’il y engloutirait stupidement.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Daniel-Jean Primeau, Vice-président des Artistes pour la Paix

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 549 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 9 ans et 5 mois, le dimanche 24 janvier 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vincent Marissal à la défense de son patron Le petit papier du blogueur Vincent Marissal, "Qui a torpillé Duceppe? ((Qui a torpillé Duceppe?))", est simplement risible. Marissal voit [...]

2012: La CAQ en chute libre Je dois commencer par une question. Est-ce que Denis Lessard est imbécile, très imbécile, ou bien il fait seulement semblant [...]

2010: Robert Rumilly, l’homme de Duplessis [D]es élections, ce n’est beau nulle part, mais chez les peuples-enfants […] c’est lamentable. Puissent les colonies africaines être préservées [...]

2010: Station de Mont-Tremblant « Nous sommes particulièrement préoccupés par l’avenir de la station de Mont-Tremblant et nous enjoignons le gouvernement de prendre immédiatement [...]

2010: Contrat pour le métro de Montréal Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Stéphane Bergeron, dénonce l’improvisation du gouvernement dans [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages