Le dimanche 18 octobre 2009

InternationalQuébec

L’avenir du nucléaire en France, au Québec et ailleurs

Lettre d’opinion

France ]

Par MSQN

Alors que le gouvernement Charest s’apprête à hausser les frais de scolarité et les tarifs d’électricité pour contrer les déficits annoncés de l’État, la mise de la vieille centrale nucléaire Gentilly-2 en phase de déclassement pourrait faire économiser des milliards et maintenir les emplois à Bécancour dans le domaine nucléair

À l’occasion de la manifestation anti-nucléaire de Colmar en France (3 et 4 octobre), on lit un Communiqué du réseau français « Sortons du nucléaire » :

Prolongation des réacteurs : 20 milliards d’euros… et pas de débat public!

Alors qu’un débat public est désormais exigé par la loi pour des investissements coûtant parfois moins d’un milliard, aucun débat public n’est prévu pour cet investissement gigantesque. Une fois de plus, le lobby nucléaire tente de passer en force… et sans que les citoyens ne soient avertis des enjeux.

Le Réseau “Sortir du nucléaire” pose la question: quelles que soient leurs positions sur le nucléaire, les citoyens sont-ils vraiment d’accord pour que cet investissement gigantesque soit une fois de plus attribué à l’atome? Ces 20 milliards d’euros seraient assurément plus utiles dans les plans d’économie d’énergie et le développement des énergies renouvelables.

Le Réseau “Sortir du nucléaire” va saisir la Commission nationale du débat public pour demander que la question de ces 20 milliards d’euros soit mise en débat avec les citoyens.

Il est intéressant de mettre ces chiffres à l’échelle du Québec. La France a environ 65 millions d’habitants, le Québec en a 7,8 millions, c’est-à-dire environ 8 fois moins. En dollars canadiens 20 milliards d’Euro valent environ 32 milliards. Si on divise par le ratio 8 des populations cela donne 4 milliards à l’échelle du Québec.

Dans son évaluation prudente du projet de réfection/reconstruction du réacteur nucléaire Gentilly-2, le MSQN a estimé les coûts dans la fourchette de 4 à 6 milliards de dollars. Cet estimé est appuyé par l’historique des dépassements de coûts dans le domaine nucléaire, et par les chiffres de la FERC aux États-Unis (Federal Energy Regulatory Commission). Le MSQN se sent donc pleinement justifié d’exprimer les mêmes inquiétudes et frustrations que le mouvement français équivalent.

Alors que le gouvernement Charest s’apprête à hausser les frais de scolarité et les tarifs d’électricité pour contrer les déficits annoncés de l’État, la mise de la vieille centrale nucléaire Gentilly-2 en phase de déclassement pourrait faire économiser des milliards et maintenir les emplois à Bécancour dans le domaine nucléaire.

Les milliards épargnés à Gentilly-2 pourront servir à bonifier le développement des énergies renouvelables au Québec pour acquérir notre souveraineté énergétique. L’avenir se trouve dans la transformation de la mission de Gentilly-2 plutôt que dans sa reconstruction.

Dans le cadre du Forum social québécois 2009 au Cégep du Vieux Montréal, le 10 octobre dernier, le Mouvement Vert Mauricie, les Professionnels de la Santé pour la Survie Mondiale et les Artistes pour la Paix ont organisé un colloque scientifique international sur le thème « Pour un Québec vert hors du nucléaire ». Une dizaine de conférences diversifiées et deux débats ont eu lieu afin d’être mieux informé sur la saga nucléaire québécoise.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Alain Charest, Michel Duguay, Michel Fugère, Philippe Giroul, Pierre Jasmin, Pierre Lambert, François Lapierre, Jean-Guy Vaillancourt

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 455 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 9 ans et 9 mois, le dimanche 18 octobre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous France, International, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Véronique Hivon enceinte, elle présente sa démission en tant que ministre La ministre déléguée à la Santé publique et à la Protection de la jeunesse, Mme Véronique Hivon, vient tout juste d'annoncer [...]

2010: Campagne d’affichage anti-libérale: le coupable est Jean Charest [dailymotion xf9jr8 nolink] L’establishment fédéraliste commence à avoir sérieusement chaud. Aujourd’hui le 18 octobre 2010, Denis Lessard est venu à la [...]

2010: Le silence des agneaux Les injustices se maintiennent parce que les gens ne parviennent pas vraiment (en général) à en prendre conscience. Nombre de [...]

2010: Vive le bâillon de la loi 103, vive Charest, et fuck les frogs Les manifestations anti-loi 103, ce n'est pas assez. Chialer sur un groupe Facebook, c'est bien, mais en même temps, ce [...]

2010: Projet de Loi 103: Appel au Parti Québécois Le Parti libéral et la ministre St-Pierre l’ont officiellement confirmé : l’inique et assimilatrice loi 103, qui permettra à des [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages