Le samedi 22 août 2009

QuébecÉconomiePolitique

Étude sur l’avenir des régions du Québec

Par Jean-Pierre Plourde

Le développement d’une organisation où d’une entreprise requiert la maîtrise d’un certains nombres d’outils. Une région ne fait pas exception et son avenir requiert également le contrôle de plusieurs outils économiques, politiques et sociaux.

À l’attention de M. Carol Néron, Éditorialiste dans Le Quotidien de Chicoutimi.

Dans votre éditorial du samedi 15 août 2009, vous nous apprenez que la Ville de Saguenay investira 150 000 dollars pour une recherche sur l’industrie de l’Aluminium à être effectuée par M. Marc-Urbain Proulx, économiste à l’UQAC afin de trouver des avenues de développement pour notre région.

Le développement d’une organisation où d’une entreprise requiert la maîtrise d’un certains nombres d’outils. Une région ne fait pas exception et son avenir requiert également le contrôle de plusieurs outils économiques, politiques et sociaux.

Qu’il s’agisse de l’avenir de nos travailleurs forestiers ou de ceux de RTA, la région peut-elle s’attendre à obtenir une oreille attentive de notre gouvernement provincial?

Que doit-on penser de l’annonce récente des intentions d’investissements de Rio Tinto Alcan au Cameroun? Cette décision de la multinationale aura ses effets au Saguenay. Les travailleurs et les élus de toutes les régions doivent d’urgence décoder les messages non verbaux exprimés par cette décision et bien d’autres encore. M. le Maire de Saguenay a donc de très bonnes raisons de s’inquiéter.

Il y a quelques mois, M. le Maire Tremblay de Saguenay a proposé aux citoyens d’impliquer Saguenay dans l’achat des centrales de Price. Cette suggestion va dans la bonne direction. On appelle ce genre d’investissements des bras de levier économiques. Ils génèrent des bénéfices et contribuent à réduire la charge des impôts des citoyens, tout comme Hydro-Québec le fait pour l’ensemble des citoyens du Québec. L’avenir de la Caisse de dépôt devrait également inquiéter sérieusement les citoyens, je vous invite à lire mes écrits sur ce sujet.

L’an dernier, j’ai participé à plusieurs rencontres du forum sur la relance économique régionale du Saguenay–Lac-Saint-Jean de l’UQAC, aussi appelé Vision 2025. Les discussions à caractère politique étaient absentes des thèmes à l’étude. J’avais préparé des textes et laissé un rapport concernant la nécessité de l’appui politique. Sans cet appui, les objectifs fixés dans le cadre de Vision 2025 parrainés par M. Proulx seront difficilement réalisables. Ce forum se continuera le 11 septembre 2009 à l’UQAC.

J’invite tous les citoyens du Saguenay-Lac St-Jean concernés par leur avenir à s’impliquer. Téléphonez à l’UQAC ou contactez-les par internet, personne d’autre ne le fera pour vous.

Dans une démocratie, le peuple est souverain et passe avant ses élus, il a le pouvoir de renverser une décision de ses élus qu’il juge non conforme à ses intérêts.

Ce n’est pas un secret pour personne, M. Yves Fortier, un ancien président de l’Alcan, fut nommé par M. Charest pour négocier en notre nom, un traité qui s’avère contraire aux intérêts généraux de notre région en particulier et de la majorité de la population du Québec en générale. De plus, plusieurs personnes clés du gouvernement Charest sont des ex-dirigeants de la multinationale et des sympathisants de la fédération, il s’agit là de faits biens documentés. Les dés sont donc pipés en faveur de la multinationale.

L’avenir des grands centres dépend également des régions. Les intentions anti-régions des gouvernements supérieurs sont clairement démontrées par la mise en onde de certaines émissions à caractères idéologiques comme celle de Mari-France Bazo sur le thème (Faut-il fermer les régions) et la politique d’immigration anglophone dans Montréal. Faut-il y voir des intentions manifestes de briser les liens humains reliants les régions et les grands centres?

Le développement des régions passe par la collaboration du provincial et elle sera difficile à obtenir sans l’appui massif des citoyens. Un front commun des citoyens est nécessaire pour récupérer nos droits fonciers. Ces droits, sans une opposition massive des citoyens concernés, seront transférés à une minorité non représentative. Tout achat d’actifs comme les centrales de Price doit passer par la récupération de ces droits. Ces territoires, c’est la sueur de nos pères qui les ont développés, tout comme les Albertains sont fier d’avoir développé les leurs. On est capable d’y arriver par l’information. Nonobstant l’autoroute Québec-Saguenay, le développement de notre région va à contre-courant des intentions de nos gouvernements supérieurs. La population du Québec doit choisir librement et sans violence quel avenir elle veut pour ses enfants.

Les enjeux sont importants et il faut le dire et en parler ouvertement et posément.

Si vous désirez vous faire une idée graphique des idées exprimés ici, je vous invite à lire le texte Vivre libre ou disparaître sur SagLacWeb. Les implications massives de la fédération dans l’économie du Québec risquent d’entraîner l’Hydro-Québec et la Caisse de dépôt dans un partage pan-canadien des revenus de nos investissements. Une simple signature au bas d’un document modifiant la charte de nos institutions, de de Québécoise à Canadienne, engendrera la division par 10 de nos actifs et des bénéfices générés entre tous les Canadiens, même si ces actifs ont été construits à 100% par des Québécois et pour des Québécois. Il faut donc se questionner sur la nomination de M. Sabia à la direction de la Caisse de dépôt.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean-Pierre Plourde Le 25 août 2009 à 13h31

    Un commentaire de l’auteur:

    Ce texte a été envoyé par courriel à l’éditorialiste du Quotidien M. Carol Néron le lendemain 16 août 2009.

    A ce jour, je n’ai pas relevé de commentaire à cet écrit dans le journal.

    Aucune mention partielle, intégrale ou modifiée de ce texte n’est parue dans la chronique de l’opinion du lecteur ou ailleurs dans le journal depuis son expédition.

    Je suis d’avis que ce texte est d’intérêt publique majeur.

    Pour des références, voir sur saglacweb.com
    1. Conflits d’intérêts;
    2. Le contrôle de l’information;
    3. Vivre libre ou disparaître; et bien d’autres.

    Merci de prendre le temps, c’est important.

    Bien à vous.

    Jean-Pierre Plourde,
    saglac@gmail.com

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 806 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 10 ans et 7 mois, le samedi 22 août 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Pauline Marois est une nuisance au PQ et au projet d’indépendance Pauline Marois, cheffe du Parti québécois (PQ), a encore gaffé, et c'est toute une «boulette». Elle a peut-être une belle [...]

2010: Les Canadiens ne veulent pas de Tamouls dans leur cour canadienne Le Canada, cette grande terre de liberté si accueillante où il est parfois possible de retrouver des Canadiens, se retrouve [...]

2009: Sortir gagnant de la crise économique, c’est encore possible De passage dans la circonscription de Rousseau, mardi, la chef du Parti Québécois s’est adressée au demi-millier de militants réunis [...]

2009: Le PQ dénonce le fédéral et exige tous les pouvoirs en immigration Prenant la parole devant les manifestants réunis aujourd’hui à Montréal en marge de la Journée mondiale de l’action humanitaire, le [...]

2009: Élection partielle dans le comté de Rousseau Mardi soir, à St-Lin, plus de 500 militants du Parti Québécois de la circonscription de Rousseau ont accueilli Nicolas Marceau [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages