Le samedi 22 août 2009

PolitiqueQuébec

Élection partielle dans le comté de Rousseau

Nicolas Marceau est maintenant officiellement candidat pour le Parti Québécois

Par Parti Québécois

Les membres du Parti Québécois de la circonscription de Rousseau ont désigné Nicolas Marceau afin de les représenter à titre de candidat du parti en vue de l’élection partielle qui doit se tenir dans cette circonscription.

Mardi soir, à St-Lin, plus de 500 militants du Parti Québécois de la circonscription de Rousseau ont accueilli Nicolas Marceau à bras ouverts! Réunis en assemblée d’investiture, en présence de la chef du Parti Québécois, Pauline Marois, et d’une vingtaine de députés du parti, les membres du Parti Québécois de la circonscription de Rousseau ont désigné Nicolas Marceau afin de les représenter à titre de candidat du parti en vue de l’élection partielle qui doit se tenir dans cette circonscription.

Visiblement ému, Nicolas Marceau a souligné à quel point il est fier d’accepter ce mandat confié à l’unanimité par les membres du Parti Québécois dans Rousseau. Possédant une expérience à la fois universitaire et de terrain, le professeur d’université, chercheur de renommée internationale et père de famille a insisté sur sa détermination et sa volonté à travailler pour les gens de Rousseau.

« J’offre aux citoyens de Rousseau l’opportunité d’élire un député qui sera ancré dans leur réalité en m’attaquant rapidement au problème du décrochage scolaire, véritable fléau dans notre circonscription. J’offre également aux gens de Rousseau l’opportunité de choisir un député qui réclamera du gouvernement qu’il nous donne notre juste part de place en services de garde et qui travaillera d’arrache-pied pour que les libéraux ne mettent pas en péril la stabilité des revenus des agriculteurs de la circonscription », a déclaré d’emblée Nicolas Marceau.

Il a aussi expliqué ce qui a motivé sa décision à passer du milieu universitaire à la politique active : « Maintenant, c’est dans le service public que je compte travailler à créer de la richesse pour le Québec. C’est avec Pauline Marois et le Parti Québécois que je veux travailler à créer une économie québécoise plus forte et plus moderne. Si j’ai décidé de m’engager en politique active, c’est parce que je veux donner l’heure juste sur les finances publiques mais aussi parce que je veux ajouter ma contribution à la réalisation de la souveraineté du Québec. »

La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, a adressé quelques mots aux militants présents. « Avec un candidat de la trempe de Nicolas Marceau, les gens de Rousseau auront l’occasion encore une fois de pouvoir élire un député qui aura une influence directe et marquée sur l’avenir du Québec et sur son économie. Par sa candidature, Nicolas a choisi l’action, l’action de pouvoir intervenir sur le cours des choses, d’offrir ses compétences reconnues au service des Québécois. Il nous démontre, une fois de plus, que le véritable changement c’est au Parti Québécois qu’il s’opère. Je serai très heureuse de pouvoir compter sur son expertise en matière de finances publiques et d’économie. Il sera également un atout de taille pour faire la promotion active de la souveraineté. »

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Manuel Dionne

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 449 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 10 mois, le samedi 22 août 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Pauline Marois est une nuisance au PQ et au projet d’indépendance Pauline Marois, cheffe du Parti québécois (PQ), a encore gaffé, et c'est toute une «boulette». Elle a peut-être une belle [...]

2010: Les Canadiens ne veulent pas de Tamouls dans leur cour canadienne Le Canada, cette grande terre de liberté si accueillante où il est parfois possible de retrouver des Canadiens, se retrouve [...]

2009: Sortir gagnant de la crise économique, c’est encore possible De passage dans la circonscription de Rousseau, mardi, la chef du Parti Québécois s’est adressée au demi-millier de militants réunis [...]

2009: Le PQ dénonce le fédéral et exige tous les pouvoirs en immigration Prenant la parole devant les manifestants réunis aujourd’hui à Montréal en marge de la Journée mondiale de l’action humanitaire, le [...]

2009: Étude sur l’avenir des régions du Québec À l'attention de M. Carol Néron, Éditorialiste dans Le Quotidien de Chicoutimi. Dans votre éditorial du samedi 15 août 2009, vous [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages