Le lundi 29 juin 2009

QuébecEnvironnement

Gentilly-2: Les administrateurs d’Hydro-Québec individuellement interpellés par le MSQN

Par MSQN

Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire interpelle PERSONNELLEMENT les seize administrateurs d’Hydro-Québec en leur soumettant une vingtaine de questions relatives au dossier de plus en plus controversé du projet de reconstruction de la centrale nucléaire de Gentilly-2. Une documentation très étoffée accompagne les questions.

Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire (MSQN) interpelle PERSONNELLEMENT les seize administrateurs d’Hydro-Québec en leur soumettant une vingtaine de questions relatives au dossier de plus en plus controversé du projet de reconstruction de la centrale nucléaire de Gentilly-2. Une documentation très étoffée accompagne les questions.

Faisant la lumière sur dix risques associés au projet de réfection de Gentilly-2 et soumettant une proposition de retrait du projet aux administrateurs d’Hydro-Québec, elle a été rédigée en concertation avec plusieurs membres du MSQN par Michel Duguay, professeur au Département de Génie électrique et de génie informatique de l’université de Laval.

Le MSQN a également transmis, le vendredi 4 juin dernier, le texte issu de leur concertation aux différents chefs des partis politiques provinciaux et fédéraux concernés par ce dossier des plus « radioactif ». Le MSQN souhaite rendre accessible aux citoyens qui le désirent cette correspondance aux administrateurs d’Hydro-Québec. Selon Michel Duguay : « Considérant les nombreux risques économiques environnementaux et sociaux associés à la décision de procéder à la reconstruction du réacteur nucléaire de Gentilly-2, les Québécois sont en droit de recevoir des explications de la part des administrateurs d’une société dont ils sont collectivement les propriétaires ».

Et d’ajouter Monsieur Duguay : « En ces temps ou la mauvaise gestion des avoirs des citoyens est constamment mise en lumière, Hydro-Québec doit faire preuve de transparence et expliquer publiquement cette décision décriée par la grande majorité des québécois.» Pour sa part, Michel Fugère, coordonnateur du MSQN, souhaite rappeler aux administrateurs d’Hydro-Québec qu’une recommandation du BAPE tenue en mars 2005 spécifiait que : « Par ailleurs, la commission partage l’avis du ministère des Ressources Naturelles de la Faune et des Parcs, à savoir que les coûts de l’avant-projet de réfection de Gentilly-2 présentés par Hydro-Québec en audience publique devraient être validés. »

Ceci n’a pas été fait de dire Monsieur Fugère et un projet impliquant au final plus de 10 milliards de dollars nécessite une telle validation. Selon le regroupement de quelques 85 organismes de la société civile, le gouvernement du Québec, suite à notre correspondance, doit accepter de reconsidérer sa décision et offrir un débat public et transparent aux québécois. Ainsi, les recommandations des BAPE de 1994 et 2005 recevront l’attention qu’elles méritent et contribueront à faciliter une décision respectueuse des processus démocratiques.

Monsieur Duguay insiste sur cette recommandation du BAPE : « La commission est d’avis que le sort de la centrale nucléaire de Gentilly 2, au-delà du strict choix énergétique, constitue un choix de société et devrait reposer sur des valeurs prioritaires en matière de développement durable, dont le but ultime est l’amélioration de la qualité de vie de chacun »…

Les citoyens désireux de recevoir une copie courriel des documents transmis aux administrateurs d’Hydro-Québec peuvent en faire la demande au secrétariat du MSQN à l’attention de Monsieur Philippe Giroul.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Philippe Giroul

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 465 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 11 ans et 3 mois, le lundi 29 juin 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Plagiat et désinformation à TVA: un bébé PAS né avec six coeurs Depuis plusieurs mois, de plus en plus de personnes remettent en question l'impartialité et la crédibilité des organes d'informations de [...]

2010: Le revenu moyen des francophones encore nettement inférieur à celui des anglophones Le porte-parole du Mouvement Montréal français, Denis Trudel, et le mathématicien Charles Castonguay dénoncent le manque de rigueur de l’Association [...]

2010: Cinquantenaire des indépendances en Afrique Le président américain Barack Obama a rencontré des leaders africains, vendredi, en marge du sommet du G8 au Canada. Il [...]

2010: Répondez à cette question les indépendantistes Voici une citation de Patrick Bourgeois: M. Parizeau croit que les souverainistes doivent bien davantage être des défenseurs de l’idéal souverainiste [...]

2010: Relève entrepreneuriale du Québec Les députés de Blainville et de Saint-Jean, Daniel Ratthé et Dave Turcotte, respectivement porte-parole de l’opposition officielle en matière de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages