Le lundi 3 août 2009

EnvironnementQuébec

L’avenir d’Hydro-Québec Production

Lettre d’opinion

Par MSQN

Quand on analyse le projet de G-2, on voit que Hydro-Québec fonce la tête baissée en ignorant les nombreux risques bien connus du nucléaire. Et le gouvernement libéral ne veut pas de débat public, son écoute étant réservée au lobby nucléaire et ses sous-traitants avides de retombées financières à court terme.

Les grands barrages hydro-électriques étaient des solutions énergétiques assez bien acceptées dans les années 70. Aujourd’hui la mouvance écologique mondiale est devenue très critique de cette ancienne approche qui a des conséquences écologiques souvent très défavorables. Ceci soulève la question : dans quelles technologies se trouve l’avenir d’Hydro-Québec Production?

Pour ce qui est de la filière nucléaire, de grands journaux ontariens ont bien montré récemment les graves risques économiques et de sécurité pour les populations ainsi que les problèmes de sûreté technologiques accompagnant les réacteurs nucléaires. Le lobby nucléaire québécois a choisi pour l’instant non seulement d’ignorer ces problèmes mais surtout de les cacher aux citoyens. Si les données économiques peu étincelantes de la filière nucléaire venaient sous le regard du public Québécois, il est certain que le réacteur nucléaire Gentilly-2 serait mis en état d’arrêt permanent sécuritaire. Pourquoi faut-il payer de l’électricité nucléaire trois ou quatre fois le prix de l’éolien? Les travaux de démantèlement du réacteur Gentilly-2, de sa sécurisation physique et du monitoring de la réactivité partout au Québec maintiendront tous les emplois nucléaires des travailleurs de Gentilly-2 à Bécancour.

Le gouvernement libéral actuel a annoncé un vague plan Nord, à nouveau sans donner des précisions et sans demander l’avis du public et d’analystes indépendants. Aura-t-on une nouvelle série de décrets à la Rabaska et à la Gentilly-2/réfection? Sommes-nous une démocratie moderne ou seulement une contrée dans un stade primitif pour ce qui concerne les processus décisionnels encadrant les grands enjeux?

Aucune loi favorisant les énergies vertes renouvelables n’est à l’horizon de nos gouvernants…

Il y a bien le plan stratégique 2009-2014 du MDDEP qui traduit la volonté du gouvernement d’inscrire ses priorités d’action dans une vision cohérente de développement durable. Les priorités que le Ministère a déterminées à l’égard de la protection de l’environnement et de la conservation de la biodiversité visent à améliorer la qualité des milieux de vie des Québécoises et des Québécois.

Mais quand on analyse le projet de G-2, on voit que Hydro-Québec fonce la tête baissée en ignorant les nombreux risques bien connus du nucléaire. Et le gouvernement libéral ne veut pas de débat public, son écoute étant réservée au lobby nucléaire et ses sous-traitants avides de retombées financières à court terme.

Le manque de vision d’Hydro-Québec Production mérite que le gouvernement invite M. Thierry Vandal à répondre à des questions importantes et qu’il réexamine toute la structure décisionnelle du développement énergétique renouvelable du Québec.

Madame Nathalie Normandeau, la nouvelle ministre des ressources naturelles – la cinquième titulaire à ce poste depuis 4 ans – pourra-t-elle redonner le pouvoir à son ministère et exiger de la part des dirigeants d’HQ un véritable virage à 180° en faveur d’un développement québécois des énergies renouvelable, ce qui exclu évidemment le nucléaire?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Michel Duguay et Philippe Giroul

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 451 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 9 ans et 11 mois, le lundi 3 août 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Rapatriement des armoiries royales de France Permettez moi humblement de faire la requête suivante qui serait tout aussi significative dans le cadre d’ouverture envers le Québec [...]

2009: Réseau national de mentorat Selon le nouvel indice entrepreneurial développé par la firme de sondage Léger Marketing, le Québec manque d’entrepreneurs et cela se [...]

2009: Visas imposés aux Mexicains et les Tchèques Il ne fallait pas être grand clerc pour comprendre que la toute récente décision d’Ottawa d’imposer un visa aux ressortissants [...]

2009: Nicolas Marceau représentera le PQ lors des partielles dans Rousseau Le président de l’exécutif de la circonscription de Rousseau, Patrick Théorêt, est heureux d’annoncer l’appui unanime du comité exécutif à [...]

2009: Financement de la FCSCA Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de sciences et technologie et député de Shefford, Robert Vincent, et le porte-parole [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages