Le mardi 29 juin 2010

QuébecÉconomie

Le revenu moyen des francophones encore nettement inférieur à celui des anglophones

Le recensement de 2006 établit clairement que le revenu annuel moyen des anglophones est toujours de 4000$ plus élevé que celui des francophones

L'état de la langue française ]

Par Mouvement Québec Français

Contrairement à ce qu’ont avancé Jack Jedwab et du Quebec Community Groups Network, le revenu moyen des Québécois francophones est toujours nettement inférieur à celui des anglophones. La démarche tendancieuse de leur étude a été d’utiliser la médiane des revenus plutôt que la moyenne.

Le porte-parole du Mouvement Montréal français, Denis Trudel, et le mathématicien Charles Castonguay dénoncent le manque de rigueur de l’Association des études canadiennes de Jack Jedwab et du Quebec Community Groups Network (QCGN), successeur d’Alliance Québec, qui ont récemment diffusé la prétendue nouvelle à l’effet que les francophones du Québec avaient maintenant un plus gros revenu que les anglophones. La vérité est toute autre, alors que le recensement de 2006 établit clairement que le revenu annuel moyen des anglophones (36 857$) est toujours de 4 000$ plus élevé que celui des francophones (32 824$). C’est ce qu’a clairement démontré le mathématicien Charles Castonguay en exposant les données de Statistique Canada en conférence de presse ce mardi.

La démarche tendancieuse de l’étude de Jack Jedwab et du QCGN diffusée le 3 mai dernier a été d’utiliser la médiane des revenus plutôt que la moyenne. Or, la médiane est le montant en deçà duquel se trouve le revenu de la moitié de la population alors que celui de l’autre moitié est au-delà. Elle donne le même poids à un salarié de 30 000$ par an qu’à un autre touchant 300 000$. L’erreur ainsi diffusée est d’autant plus évidente que la différence entre les revenus moyen (36 857$) et médian (24 617$) des anglophones est de plus de 12 000$ chez les anglophones alors que cette différence entre la moyenne (32 824$) et la médiane (26 388$) n’est que de 6 000$ chez les francophones. « Cela démontre bien que les hauts salariés sont nettement plus nombreux chez les anglophones que chez les francophones », ajoute M. Castonguay.

Cette entreprise de désinformation est aggravée par le fait que l’Association des études canadiennes et le QCGN aient largement médiatisé leur sondage qui posait des questions sur leurs perceptions du salaire moyen — plutôt que médian – des deux groupes linguistiques. Jack Jedwab avait ensuite affirmé que les Québécois ont « des préjugés » lorsqu’ils estiment que les anglophones du Québec gagnent plus d’argent que les francophones.

«Le procédé est tordu et manipulateur », affirme Denis Trudel, porte-parole du MMF. « Dans les faits, le revenu moyen des francophones est encore de 12% inférieur à celui des anglophones, alors qu’il l’était de 35% à l’époque du rapport Laurendeau-Dunton de 1965. Il y a eu progrès, mais un important fossé demeure », tient à préciser M. Trudel. « Il est pour le moins regrettable que le ministère du Patrimoine canadien verse des millions de dollars par année à ces deux groupes pour produire des campagnes médiatiques aussi erronées », concluent à l’unisson MM. Trudel et Castonguay.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 32 articles

Profil: En tant que citoyens et citoyennes du monde, nous avons la responsabilité de défendre et de promouvoir la différence culturelle et linguistique du Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 427 a été rédigé par Mouvement Québec Français il y a 9 ans et 0 mois, le mardi 29 juin 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, L'état de la langue française, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Plagiat et désinformation à TVA: un bébé PAS né avec six coeurs Depuis plusieurs mois, de plus en plus de personnes remettent en question l'impartialité et la crédibilité des organes d'informations de [...]

2010: Cinquantenaire des indépendances en Afrique Le président américain Barack Obama a rencontré des leaders africains, vendredi, en marge du sommet du G8 au Canada. Il [...]

2010: Répondez à cette question les indépendantistes Voici une citation de Patrick Bourgeois: M. Parizeau croit que les souverainistes doivent bien davantage être des défenseurs de l’idéal souverainiste [...]

2010: Relève entrepreneuriale du Québec Les députés de Blainville et de Saint-Jean, Daniel Ratthé et Dave Turcotte, respectivement porte-parole de l’opposition officielle en matière de [...]

2010: Antoine de Saint-Exupéry souligné par Google En ce 29 juin 2010, Google.fr affiche un logo "doodle" afin de souligner le 110ème anniversaire de naissance de l'auteur, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages