Le dimanche 24 mai 2009

ÉconomiePolitique

Cyberpresse.ca et la censure

Par Jean-Pierre Plourde

Vendredi dernier, j’ai lu un article de Richard Dufour de La Presse Affaires portant le titre Les vautours guettent les banques. Cyberpresse nous invite à laisser un commentaire… je l’ai fait et il n’est toujours pas publié. S’agit-il de censure? À vous de juger!

Le vendredi 22 Mai 2009, j’ai lu un article de Richard Dufour de La Presse Affaires portant le titre Les vautours guettent les banques. Le sujet: la multiplication des faillites bancaires aux États-Unis se transforme en opportunités pour les fonds d’investissement privés, mais aussi pour les banques canadiennes.

Cyberpresse nous invite à laisser un commentaire…  je l’ai fait et il n’est toujours pas publié.   S’agit-il de censure? À vous de juger!

J’ose y présenter la Caisse de dépôt comme la principale banque du Québec. Elle possède des déposants corporatifs, qui eux représentent des citoyens, et comme une banque conventionnelle, elle fait des placements et gère des fonds. Ce qui, à n’en pas douter, est un sujet chaud.

Avec 150 milliards de dollars de fonds avant sa déconfiture, la Caisse de dépôt est sans doute la plus grosse “banque” du Québec.

Je vous laisse juger de la pertinence de mon commentaire qui va comme suit :

En cas de faillite, les déposants des banques canadiennes bénéficient d’une assurance contre la perte de leur dépôt d’un montant de $100,000.00 par personne et par institution. Existe-t-il une équivalence pour la protection des déposants d’une banque en faillite aux USA?

J’aurais apprécié une comparaison des modes de fonctionnement entre les deux types d’institutions. La faillite d’une banque a toujours lieu d’inquiéter les déposants. Y a-t-il déjà eu une faillite de banques canadiennes? En quoi notre système bancaire est-il plus sécuritaire?

Sur un autre plan et sur le même sujet, on peut également considérer que la Caisse de Dépôt du Québec est aussi une banque dont les déposants sont les caisses de retraites et les fonds collectés de différents services gouvernementaux.

Je suis très inquiet des agissements de M. Charest envers cette institution en particulier. La prétention de non ingérence de ce gouvernement n’est pas crédible. Cette institution, il n’y a pas si longtemps, méritait le titre d’être l’une des équipes de gestion de fonds la plus efficace au monde.

La bavure des 40 milliards de pertes, alors que les gestionnaires continuaient d’acheter du papier commercial et qu’on savait que la débandades de ces placements était en cours, n’est pas à la hauteur d’une telle réputation.

Pourquoi alors les visites très fréquentes entre les gestionnaires et les officines gouvernementales, comment le citoyen peut-il croire qu’il n’y a pas eu d’ingérences gouvernementales dans ces décisions?

En considérant que M. Charest nous fut parachuté d’Ottawa, j’y vois plutôt la suite du référendum de 1995 et le mandat de détruire notre principal actif qu’est la caisse de dépôt après celui de l’Hydro-Québec.

Le fait, de la part de M. Rousseau, d’avoir obtenu une généreuse prime de départ et d’obtenir un poste de gestionnaire chez Power Corp. ressemble beaucoup plus à une récompense pour service rendu qu’à un remaniement de personnel.

Comment peut-on, comme citoyen propriétaire et actionnaires d’une “banque” comme la caisse de dépôt, croire qu’un étranger à sa tête saura mieux servir nos intérêts? Je parle de M. Sabia bien sûr.

Notre banque àtous sert à développer les organisations étrangères au lieu d’être le levier économique dont le Québec à un urgent besoin.

Note: Pour ce qui est de l’Hydro-Québec, cette Compagnie ne sera bientôt plus que l’ombre de ce qu’elle a été, du moins, en ce qui concerne le bras de levier économique qu’elle fut par le passé pour nos citoyens. Merci d’avoir pris le temps de me lire. Je vous suggère en complément la lecture sur SagLacWeb les textes suivants: Vivre libre ou disparaître, Conflits d’intérêts, le contrôle de l’information, et bien d’autres.

Jean-Pierre Plourde, publié également sur  SagLacWeb.

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 ChTr Le 25 mai 2009 à 13h06

    En fait, je sais précisément pourquoi vous n’avez pas été publié. Vous avez mentionné le mot “Power Corp”. Toutes les fois que j’ai mentionné “Power Corp” ou “Paul Desmarais”, je n’ai pas été publié …

  2. 2 Jean-Pierre Plourde Le 25 mai 2009 à 21h34

    Votre commentaire est très importants.

    Une preuve de plus qu’il y a contrôle de l’information.

    Il n’y a pas que la presse qui fait cela. Voir mon enquête, Le contrôle de l’information, sur saglacweb.com. J’ai déjà offert au Journal de Montréal et de Québec d’acheter une page complète pour “ACHETER” mon droit de donner librement mon opinion, ils ont craché sur environ $8,000.00 pour ne pas que je réveille quelques Québécois, voir la réponse simpliste du journal sur saglacweb.com.

    C’est du conditionnement mental, comme l’est la commission Taylor-Bouchard, la réforme de l’éducation dont l’un de mes textes passera ici même dans quelques jours, le détournement des négociations de l’approche commune, etc, voir mon texte sur ameriquebec, Etude sur le comportement des Québécois

    Au Québec, la liberté de la presse est un mythe.

    C’est la première fois que l’un de mes commentaires est rejeté sur cyberpresse.ca, je vous confirme que c’est également la première fois que je cite Power Corp ou Paul Desmarais.

    Je vais refaire cette expérience pour vérifier.

    Merci encore…

    Jean-Pierre Plourde

  3. 3 ChTr Le 28 mai 2009 à 1h07

    En fait, il y aurait un moyen assez simple de tester cette hypothèse:
    1. Créez-vous différents pseudos sur cyberpresse.ca
    2. Au cours du prochain mois, sur les différents blogs de cyberpresse, laissez des commentaires avec et sans la mention de Paul Desmarais.
    3. Notez méticuleusement les résultats, et parlez-en dans une entrée de blog.

    Après, ils ne pourront plus dire qu’il n’y a pas de journalisme d’enquête sur la toile 🙂

  4. 4 Jean-Pierre Plourde Le 28 mai 2009 à 2h44

    Bonjour M. ChTr;

    Vous êtes engagé:

    Pourquoi ne pas s’entraider, votre projet d’enquète est original et je vous offre cette tribune.

    Vos résultats pourraient faire l’objet d’un article particulier par la suite en respectant bien sur vos droits d’auteur, toutes vos suggestions sont les bienvenus.

    Il faut multiplier l’implication des citoyens et les gens motivés comme vous l’êtes sont les bienvenus.

    Ne craignez pas de vous nommer non plus.

    Si vous désirez en discuter en privé, écrivez-moi à saglac@gmail.com.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 584 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 11 ans et 5 mois, le dimanche 24 mai 2009.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Économie, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Victor-Lévy Beaulieu remercie Gabriel Nadeau-Dubois Merci, Gabriel! Par Victor-Lévy Beaulieu Depuis le début de la grève étudiante, le gouvernement et la plupart  des éditorialistes et commentateurs [...]

2012: Option nationale: Aussant veut moderniser la démocratie québécoise Le chef d'Option nationale et député de Nicolet-Yamaska, Jean-Martin Aussant, a déposé ce matin à l'Assemblée nationale, 24 mai, le [...]

2012: Grève étudiante: revue de presse internationale du 24 mai Le Point publie un article titré «Québec: la crise étudiante cristallise la grogne sur plusieurs fronts ((Québec: la crise étudiante [...]

2011: Importants dépassements de coûts pour les contrats informatiques à Hydro-Québec Le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’énergie, Sylvain Gaudreault, rejette totalement les explications alambiquées fournies [...]

2011: Un spectacle avec Paul Piché, Marie-Élaine Thibert, Loco Locass et Bernard Adamus Plus d’un millier de participants ont uni leurs voix à celles des artistes rassemblés à l’occasion d’un spectacle percutant, le [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages