Le samedi 28 mars 2009

QuébecÉconomie

Kevin Page contredit toutes les dernières prévisions économiques des conservateurs

Quand Stephen Harper se décidera-t-il à affronter la réalité?

Par Bloc Québécois

Ou bien le gouvernement Harper vit fin seul dans sa bulle au point où il n’a aucun contact avec le monde réel, ou alors il ment délibérément à la population dans ses déclarations concernant la crise économique.

« Les récentes constatations du directeur parlementaire du budget, Kevin Page, nous laissent devant une alternative : ou bien le gouvernement Harper vit fin seul dans sa bulle au point où il n’a aucun contact avec le monde réel, ou alors il ment délibérément à la population dans ses déclarations concernant la crise économique. Dans les deux cas, il y a de quoi s’inquiéter au moment où le Québec a besoin de tout son petit change pour freiner les fermetures d’entreprises et les pertes d’emplois engendrées par la crise », a déclaré aujourd’hui le porte-parole du Bloc Québécois en matière de finances et député de Saint-Maurice–Champlain, Jean-Yves Laforest.

Le député du Bloc Québécois souligne que les analyses de Kevin Page sont lourdes de signification et portent peu à interprétation. Dans un premier temps, Kevin Page contredit les estimations du budget de janvier du gouvernement Harper, en affirmant que le déficit pour les deux prochaines années sera supérieur de 9 milliards de dollars à celui annoncé par les conservateurs. Le directeur parlementaire du budget revient ensuite à la charge en laissant sous-entendre que le plan de relance du gouvernement est insuffisant compte tenu de l’aggravation de la crise économique.

« Déjà 212 000 emplois ont été perdus depuis le budget conservateur de janvier et le directeur parlementaire du budget prévoit que le total des emplois perdus devrait s’élever à 385 000 uniquement pour la première moitié du présent exercice financier. Voilà qui démontre de façon éloquente l’inefficacité des mesures annoncées en janvier par le gouvernement Harper. Le Bloc Québécois a proposé tout un train de mesures afin de venir en aide aux secteurs clés de l’économie québécoise. Qu’on parle des secteurs forestier, manufacturier, culturel ou plus récemment encore concernant la Société Radio-Canada, les conservateurs ont ignoré nos demandes. Ils ont choisi de prendre leurs propres décisions, des décisions idéologiques qui, c’est déjà très clair, nous mènent au désastre », a poursuivi Jean-Yves Laforest.

Infrastructures : deux ans plus tard!

Son collègue député d’Argenteuil–Papineau–Mirabel et porte-parole en matière de transports, infrastructures et collectivités, Mario Laframboise, partage les inquiétudes du député de Saint-Maurice–Champlain en soulignant que, au moment où le gouvernement devrait se sentir interpellé par le cri d’alarme du directeur parlementaire du budget, Stephen Harper tente de sauver les meubles en capitalisant sur une entente sur le financement des infrastructures qui a été signée il y a deux ans.

« Les fonds annoncés aujourd’hui font partie d’un programme de financement des infrastructures annoncé en 2007. Le programme était jusqu’ici resté sans lendemain. Après un sommeil de deux ans, voilà que le gouvernement Harper tente à nouveau de tirer profit de cette même annonce. Pourtant, si le gouvernement du Québec avait eu cet argent pour ses projets d’infrastructures dès 2007, ça lui aurait fourni un coup de pouce pour traverser la crise actuelle. D’ailleurs, le maire de Québec a dénoncé le manque d’empressement du gouvernement fédéral, qui est à contre-courant des intervenants politiques et économiques dans le dossier d’un train rapide liant Québec et les autres centres stratégiques du nord-est du continent. Voilà un exemple de l’entêtement bête et injustifiable d’un gouvernement qui n’est aucunement à la hauteur de la tâche importante à laquelle il devrait s’attaquer », a conclu Mario Laframboise.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 534 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 11 ans et 0 mois, le samedi 28 mars 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Bonhomme Sept-Heures Bone Setter Ramancheur Le "Bonhomme Sept-heures", selon Wikipédia, "personnage, à moitié humain et à moitié créature maléfique, enlève les enfants qui, s'amusant à [...]

2011: Le Toronto Sun pleure l’échec du nettoyage ethnique canadien-français Jacques Noël sur Vigile.net a publié aujourd'hui un article où il révèle des commentaires troublants que l'on peut retrouver sur le [...]

2010: La burka canadienne Le débat sur les accommodements, sous-produit du multiculturalisme, n’est pas près de s’éteindre. Ceux qui pense y mettre fin avec [...]

2010: Les élections en Irak sont crédibles selon l’ONU Les résultats des élections législatives en Irak annoncés vendredi par la Haute commission électorale indépendante (HCEI) sont crédibles, s'est félicitée [...]

2010: L’avenir de la langue française au Québec Le mardi 6 avril 2010 prochain à 19h, au pavillon Athanase David de l’UQAM, salle D-R200, vous pourrez échanger avec : Gérald [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages