Le dimanche 28 mars 2010

QuébecSociété

L’avenir de la langue française au Québec

Invitation à une soirée-débat des Intellectuels pour la souveraineté

Nouvelles brèvesL'état de la langue française ]

Par Le Conseil de la souveraineté

Le 6 avril prochain, les Intellectuels pour la souveraineté offrent une occasion inédite d’échanger sur l’avenir de la langue française avec des personnes bien connues pour leur expertise en la matière.

Le mardi 6 avril 2010 prochain à 19h, au pavillon Athanase David de l’UQAM, salle D-R200, vous pourrez échanger avec :

  • Gérald Larose, professeur, École de travail social, UQAM. Président du Conseil de la souveraineté et ancien président des États généraux sur la situation et l’avenir de la langue française au Québec.
  • Mario Beaulieu, président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et militant pour la défense de la langue française au Québec.

Rien n’est plus fondamental à la survie d’un peuple que la langue, ciment de la nation. Véhicule même de son histoire, de sa culture, de l’intégration et de l’inclusion des personnes qui choisissent de s’y joindre, la langue d’un peuple exprime l’essentiel de son âme collective.

La récente décision de la Cour suprême – qui rend caduque la Loi 104 et ouvre ainsi l’accès aux écoles anglaises du Québec aux parents avec les moyens d’envoyer un de leurs enfants à une école privée anglaise pour quelques mois – n’est que l’exemple le plus récent de la menace à la langue française au Québec que constitue le statut provincial de l’État québécois.

Le 6 avril prochain, les Intellectuels pour la souveraineté offrent une occasion inédite d’échanger sur cette situation avec des personnes bien connues pour leur expertise en la matière.

Au menu, comment assurer la pérennité de la langue française au Québec dans un contexte géopolitique minoritaire (Canada et Amérique du nord) :

  • où l’anglais gagne en force et en influence sur l’ensemble de la planète;
  • où le territoire est partagé avec un noyau de langue anglaise qui prendra tous les moyens pour protéger la survie de « ses » écoles;
  • où ce noyau est très fortement concentré dans la seule métropole du Québec; et
  • où deux niveaux de gouvernements envoient des messages contradictoires sur la place du français sur le territoire québécois?

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 grandmaman tendresse Le 28 mars 2010 à 16h03

    Je félicite et remercie sincèrement tous les membres du ‘Conseil de la souveraineté’, de cette précieuse occasion que vous me donnez pour récapituler sur l’avenir de la langue française au Québec! car nous devons tous et toutes le reconnaitre, vous êtes des ‘porteurs de la parole’ qui transmettez la langue de Molière à toutes les personnes sur cette planète…

    Récapitulation du livre de :
    NOTRE HÉRITAGE Canadien-Français 1867-1967, 128 pages.
    Guides catholiques du Canada (secteur français) 700, avenue d’Outremnont, Montéal, 15

    Voir, page 8 et 9 :

    ENTRÉES DANS LA CONFÉDÉRATION

    1. Premier juillet 1867, NOUVELLE-ÉCOSSE
    (Épigée rampante) Capitale : Halifax
    2. Premier juillet 1867, NOUVEAU-BRUNSWICK
    (Violette des prés) Capitale : Frédériction
    3. Premier juillet 1867, QUÉBEC
    (Lis blanc) Capitale : Québec
    4. Premier juillet 1867, ONTARIO
    (Trille blanc) Capitale : Toronto

    Ces quatre (4) États/Provinces et capitales de l’Amérique du Nord ne changeront jamais et demeureront toujours nos fondateurs du Canada s’il est vraiment un pays Souverain.

    C’est bien évident que ce Canada, fondé en 1867, n’existe pas car ‘LES DROITS’ de ces deux dialectes officielles ‘anglais et français inclusivement’ ne reconnaissent plus leurs complicitées de fondateurs. J’dirais plus que des acteurs anglophones nient volontairement ou involontairement celle de leur complice francophone.

    Ces ‘DROITS DE LA CHARTE CANADIENNE’ reçus lors de ‘NOTRE HÉRITAGE Canadien-français de 1867’ sont acquis donc sachez qu’aucun politiciens et aucun congrès voir Charlottetown et encore moins celui du Lac Meach avaient pouvoir de changer quoi-que-ce-soit!

    Puisque le multiculturalisme n’existait pas lors de l’ENTRÉE DANS LA CONFÉDÉRATION CANADIENNE de 1867 alors non valide : Tous les Immigrants doivent s’adapter.

    (Tous ces faux papiers doivent être déchiquetés immédiatement…)

    Malheureusement, trop de nos politiciens et de nos politiciens élus/es ignorent encore nos ‘DROITS’ enchassés dans notre CHARTE de 1867.

    Les grandpères et les grandmères doivent raconter l’histoire ‘NOTRE HÉRITAGE Canadien-français’ aux enfants et petits-enfants avec fierté et honneur.

    Personnellement, j’suis consciente que mes ancêtres ‘grandparents’ paternels/fondateurs ont travaillé ‘à la sueur de leur front’ sur ces terres vierges et obtenues de la ‘Couronne Britannique’ pour défricher ce coin de pays.

    (Circonscriptions d’Ottawa et Glengarry-Prescott-Russell de l’Est-Ontarois)

    Ils ont construit leur maison en bois rond comme première résidence, mangé des fèves au lard, pêté, chié dans une bécosse extérieure douze mois/années et élevé des enfants responsables, intelligents et en santé. Pourquoi les isoler et penser les utanasier en 2010?

    La LOI de l’IMMIGRATION dit clairement que tous les nouveaux arrivants doivent ‘s’intégrer’ aux ‘LOIS CANADIENNES DE 1867’ donc les descendants de ces fondateurs et défenseurs de ces DROITS doivent enlever leurs lorgnettes et refaire leurs devoirs maintenant!

    LES IMMIGRANTS (non fondateurs du Canada) SONT :

    1. Quinze (15)juillet 1879, MANITOBA
    (Anémone pulsatille) Capitale : Winnipeg
    2. Vingt (20) juillet 1871, COLOMBIE CANADIENNE
    (Cornouiller du Pacifique) Capitale : Colombie-Britannique
    3. Premier (1er) juillet 1873, Ile-du-Price-Edouard
    (Cypripëde royal) Capitale : Charlottetown
    4. Premier septembre 1905, Alberta
    (Rose articulaire) Capitale Edmonton
    5. Premier (1er) septembre 1905, SASKATCHEWAN
    (Lis orangé) Capitale : Regina
    6. Trente-et-un (31) mars 1949, TERRE-NEUVE
    (Sarracénie pourpre) Capitale : Newfoundland
    7. Established Territory 1898, YUKON
    (Epilobe) Capitale : Whitehorse
    8. Established 1870, TERRITOIRES DU NORD-OUEST
    (Dryade à feuille entière) Capitale : Yellowknife
    9. Dernière province à se joindre au Canada 1985. St-Pierre de Miquelon
    (1604-1985 Autorny from France)
    10. GREENLAND – LE GROENLAND
    (Inuit arrived from North Alerica 4,000 years ago, province Of Danemark)

    Malheureusement, les loyalistes ont quitté l’Amérique Central (USA) car ils n’acceptaient pas les LOIS de leur pays et rendu au Canada, ils ont oublié avoir changé de pays et s’intéger. Tout comme les autoctones, nous membres fondateurs de la culture francophone devons prendre notre place chez-nous et non fuir pour fonder un autre pays.

    Au contraire, nous possédons plusieurs ‘Territoires francophone’ à l’exemple des autoctones au Canada et sur la planëte. J’crois qu’il serait préférable de s’allier et reconnaitre nos Territoires francophones au Canada et sur la planète pour l’avenir de la langue française…

    C’est mon opinion et qu’en pensez-vous?

    Bonne chance à vous tous et toutes pour votre soirée remue-maninge de ce mardi, 6 avril 2010.

    Que la Paix et la Joie soient avec toi.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 51 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 297 a été rédigé par Le Conseil de la souveraineté il y a 9 ans et 2 mois, le dimanche 28 mars 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Société, L'état de la langue française, Nouvelles brèves, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Bonhomme Sept-Heures Bone Setter Ramancheur Le "Bonhomme Sept-heures", selon Wikipédia, "personnage, à moitié humain et à moitié créature maléfique, enlève les enfants qui, s'amusant à [...]

2011: Le Toronto Sun pleure l’échec du nettoyage ethnique canadien-français Jacques Noël sur Vigile.net a publié aujourd'hui un article où il révèle des commentaires troublants que l'on peut retrouver sur le [...]

2010: La burka canadienne Le débat sur les accommodements, sous-produit du multiculturalisme, n’est pas près de s’éteindre. Ceux qui pense y mettre fin avec [...]

2010: Les élections en Irak sont crédibles selon l’ONU Les résultats des élections législatives en Irak annoncés vendredi par la Haute commission électorale indépendante (HCEI) sont crédibles, s'est félicitée [...]

2010: Abolition du délais de carence de l’assurance-emploi « Les travailleuses et les travailleurs ont obtenu une victoire importante avec l’adoption aujourd’hui, à l’étape du rapport, du projet [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages