Le samedi 21 février 2009

ÉconomieQuébec

Le plan de relance de Stephen Harper est nettement insuffisant pour lutter contre la crise économique

Canada ]

Par Bloc Québécois

C’est aberrant également de constater que, alors qu’aux États-Unis on parle déjà d’une deuxième vague de crédits afin de stimuler l’économie, à Ottawa le gouvernement Harper vient tout juste de faire connaître des mesures qui sont nettement insuffisantes et qu’il n’a, du reste, même pas mises en œuvre à ce jour.

« Le plan budgétaire conservateur est loin de répondre aux besoins du Québec et il est loin d’être adéquat pour combattre la crise économique. C’est aberrant de voir le premier ministre refuser sans raison valable d’envisager des mesures comme des garanties de prêts pour nos entreprises forestières. C’est aberrant également de constater que, alors qu’aux États-Unis on parle déjà d’une deuxième vague de crédits afin de stimuler l’économie, à Ottawa le gouvernement Harper vient tout juste de faire connaître des mesures qui sont nettement insuffisantes et qu’il n’a, du reste, même pas mises en œuvre à ce jour », a déploré aujourd’hui le porte-parole du Bloc Québécois en matière de Finances et député de Saint-Maurice–Champlain, Jean-Yves Laforest.

« Le Québec a déjà perdu 26 000 emplois en décembre et le bilan attendu au cours des prochains jours pour le mois de janvier risque, selon la plupart des prévisions, d’être encore pire. Les dépenses en infrastructures prévues dans le plan fédéral sont les bienvenues, mais on risque d’attendre entre six mois et un an avant qu’elles ne soient injectées dans l’économie. Les changements à l’assurance-emploi sont pour leur part trop minimes pour avoir un impact sur l’économie. Enfin, les mesures destinées à la relance pour 2009 représentent à peine 1 % du PIB, un bien maigre engagement quand on pense que les États-Unis ont déjà réservé l’équivalent de 3 % de leur PIB dans leur plan de relance », souligne Jean-Yves Laforest.

Son collègue porte-parole en matière d’Industrie, Petite entreprise et Tourisme et député de Chicoutimi–Le Fjord, Robert Bouchard, rappelle pour sa part que le gouvernement Harper a annoncé un soutien considérable à l’industrie automobile, ce qui devrait être salutaire pour l’Ontario où se concentre en grande partie cette industrie. Le député réitère la nécessité d’offrir un soutien équivalent à l’industrie aéronautique du Québec qui commence aussi à souffrir cruellement des effets de la crise.

« L’aéronautique est au Québec ce que l’automobile est à l’Ontario. Or, le budget ne répond aucunement aux besoins de l’aéronautique, qui réclame des crédits remboursables à la recherche et au développement. Après Bell Hélicoptères et Bombardier Aéronautique, voilà que Pratt & Whitney annonce plusieurs centaines de mises à pied. L’Association des industries aérospatiales avait pourtant prévenu le gouvernement qu’elle avait besoin des 200 millions de dollars promis par le premier ministre lors des dernières élections. En ce qui concerne par ailleurs l’industrie forestière, le premier ministre tente d’induire en erreur en prétendant que les garanties de prêts sont contraires aux ententes internationales. L’EDC fonctionne sur ce principe et Investissement Québec prête déjà aux entreprises forestières. En fait, le plan de sauvetage de l’automobile propose lui-même des mesures allant dans ce sens », a lancé Robert Bouchard.

« Le problème avec le premier ministre Harper, c’est que non seulement il a de la difficulté à contenir son mépris envers les travailleurs ordinaires et surtout ceux qui se retrouvent au chômage, mais en plus il ne peut souffrir de voir ses décisions remises en question. Lorsque confronté tout récemment encore aux pertes d’emplois massives au Canada et au Québec, Stephen Harper a balayé toute remise en question en déclarant : “Nous ne pouvons avoir une instabilité au Parlement chaque semaine avec des gens réclamant un nouveau plan chaque fois qu’il y a de nouveaux chiffres.” Voilà un comportement plus qu’inquiétant. C’est contre-productif et totalement irresponsable », a conclu Robert Bouchard.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 559 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 6 mois, le samedi 21 février 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Shani Gelstein, larmes des femmes et baisse de libido masculine Selon un article ((Emotional Signals Are Chemically Encoded in Tears, Researchers Find)) en anglais de Science Daily publié en janvier [...]

2012: L’inacceptable: Jean Barbe réplique à Raymond Bachand Visiblement frustré contre la morale élastique du ministre libéral Raymond Bachand, l'écrivain Jean barbe (( Voir le blogue de Jean [...]

2010: Lucien Bouchard s’est trompé dans le casting Lucien Bouchard a mal compris la distribution des rôles. Elvis Gratton ne désignait pas son frère, mais bien le Nous [...]

2010: Possible fermeture de réacteurs nucléaires en Ontario La décision prise aujourd'hui par Ontario Power Generation (OPG) de fermer quatre réacteurs nucléaires plutôt que d'investir des milliards de [...]

2010: Quel est le véritable avenir du Québec? Avant de tenter de répondre à cette interrogation, je vais d’abord situer le lieu de mon propos: la psychologie clinique. [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages