Le jeudi 29 janvier 2009

SociétéQuébec

Le Parti Québécois dénonce la reconstitution de la bataille sur les Plaines d’Abraham

Le PQ croit qu'aucun gouvernement ne droit s'associer à cette reconstitution

Par Parti Québécois

Pauline Marois a fait savoir que les membres de l’aile parlementaire du Parti Québécois ne seront pas présents à la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham organisée dans le cadre des commémorations entourant son 250e anniversaire.

Dans le cadre du caucus des députés du Parti Québécois, réunis à La Malbaie pour les deux prochains jours, la chef de l’opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois, accompagnée de la députée de Taschereau, leader adjointe et porte-parole pour la Capitale nationale, Agnès Maltais, et du député de Bourget et porte-parole en matière de culture et communications, Maka Kotto, a fait savoir que les membres de l’aile parlementaire du Parti Québécois ne seront pas présents à la reconstitution de la bataille des plaines d’Abraham organisée dans le cadre des commémorations entourant son 250e anniversaire.

« Nous déplorons l’approche que l’on veut donner à cet événement. Pour nous, il s’agit d’un événement tragique. Nous croyons que s’il y a une chose qui doit être rappelée lors de la reconstitution des événements de 1759, c’est d’abord le début de la fin de la Nouvelle-France, la survivance, la résilience et le courage du peuple français d’Amérique qui a pu survivre malgré la conquête, malgré le fait que Québec ait été assiégée, que nos ancêtres aient souffert, que nos fermes aient été brûlées, que des milliers d’hommes et de femmes sont morts. Nous avons été conquis », a déclaré Pauline Marois.

Si le Parti Québécois croit qu’il y a un devoir de mémoire envers nos ancêtres, envers nos aïeuls qui ont fait des sacrifices, aucun gouvernement ne doit être associé, de près ou de loin, à cette reconstitution. Toutes les instances gouvernementales devraient se retirer de l’organisation de cet événement. « Jean Charest devrait d’ailleurs demander au gouvernement fédéral de cesser sa participation à cet événement. Quand on a vu ce que le fédéral a fait avec le 400ème de Québec, il y a de quoi être inquiet de ce qu’il pourrait faire avec ce rappel historique. Ce n’est pas non plus le rôle de la Commission des champs de bataille d’organiser un tel événement », a-t-elle ajouté.

« La quête pour notre liberté reste inachevée. Notre combat se poursuit. Nous voulons mettre en place des actions qui nous permettront de faire notre propre lecture des événements et d’analyser ses conséquences. Ainsi, nous déposerons une motion à la reprise de la session parlementaire et nous organiserons un colloque sur le sujet », a conclu Pauline Marois.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Xavier Le 30 janvier 2009 à 0h55

    Enfin, le PQ prend position, ça fait longtemps que je n’avais pas vu de vraies prises de position de notre parti. Peut-être est-ce le début d’une revitalisation du parti?

    Nous applaventrir sans cesse devant cette fédération inquisitrice ne nous aidera pas à retrouver notre liberté, bien au contraire.

    Le PQ se tait trop souvent lorsqu’il devrait réagir, j’espère que la dénnonciation de cette fête de notre asservissement ne s’arrêtera pas là.

  2. 2 Alain Le 2 février 2009 à 9h27

    Je suis tout à fait d’accord avec cette position même si je la trouve timide. C’est une festivité ténébreuse. À cet égard, la commission dite nationale commémera-t’elle de manière aussi festive la déportation Acadienne?

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Pascal Monette

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 371 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 2 mois, le jeudi 29 janvier 2009.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: PQ: “RIP” pour la souveraineté Ainsi, de l'initiative de la population, qui normalement n'a son mot à dire que lors d'élections générales, il sera possible [...]

2010: Rappel d’automobiles de Toyota: une pédale qui coince dangereusement Les choses vont de mal en pis pour Toyota. Mercredi, le populaire constructeur automobile a rappelé et suspendu les ventes de [...]

2010: Il faut donner un coup de barre Les Québécois doivent comprendre l'importance de se prendre en main s’ils veulent élire un parlement responsable. L'information ne passe pas entre [...]

2010: Achat d’actifs d’Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec Mon commentaire s'inscrit dans le dossier d'achat de certains actifs d'Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec selon une entente, la 2ème, en [...]

2010: Comment ils ont ruiné Haïti, avant et après le séisme Un terrible tremblement de terre, le pire depuis 200 ans, a frappé Port-au-Prince le 12 janvier 2010, provoquant d’innombrables dégâts [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages