Le mardi 11 novembre 2008

QuébecPolitique

Fermeture de l’usine AbitibiBowater de Donnacona

Le gouvernement Charest a trompé les travailleurs de l’AbitibiBowater

Campagne électorale québécoise 2008 ]

Par Parti Québécois

La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, condamne l’inaction du gouvernement Charest qui a entrainé la fermeture de l’usine AbitibiBowater de Donnacona et s’engage à travailler à sa relance.

« Les tractations de Raymond Bachand avec AbitibiBowater n’ont eu comme effet que d’entrainer la fermeture de l’usine de Donnacona. Certes, on reconnaît que l’industrie forestière vit de durs moments mais abandonner complètement à leur sort 250 travailleurs est franchement honteux, s’est emportée la chef du Parti Québécois. Le ministre Bachand s’excuse auprès du maire et il faudrait qu’on passe l’éponge ? Non monsieur ! Une telle conduite mérite d’être sanctionnée et les travailleurs de Donnacona méritent davantage de support de leur gouvernement. »

Il est sidérant de constater le rôle de la ministre des Ressources naturelles par intérim, Julie Boulet, dans cette affaire alors que des tractations entre elle et AbitibiBowater ont permis de mettre un terme à l’engagement de conserver en activité l’usine de Donnacona au profit de l’usine Laurentide de Grand‑Mère dans sa région.

« Le gouvernement Charest a géré ce dossier derrière des portes closes, a souligné Pauline Marois, et trompé les travailleurs de Donnacona qui avaient été assurés qu’ils maintiendraient leurs emplois jusqu’en 2011. Ça aussi, c’est une façon de mentir aux gens. Pour assurer la survie de la Laurentide, les libéraux ont sacrifié froidement Donnacona. Notre conception du développement régional au Parti Québécois n’est pas d’opposer une région à une autre mais de travailler aux intérêts de l’ensemble de nos régions. Notre conception de la transparence n’est pas non plus de renier des ententes pour en prendre d’autres sans en informer les premiers concernés, c’est-à-dire les travailleurs. »

Pauline Marois s’est d’ailleurs engagée à collaborer avec le comité de relance et à trouver un moyen d’assurer l’emploi des gens de Donnacona affectés par cette fermeture. « A-t-on étudié toutes les avenues ? Avons-nous cherché tous les moyens de maintenir ces emplois, incluant une participation du fédéral ? A-t-on rencontré les travailleurs d’AbitibiBowater pour voir avec eux de quelle façon on pourrait assurer la survie de l’usine? J’en doute. Et M. Bachand ose dire qu’il a fait sa job! Après la fermeture de la Belgo de Shawinigan et de l’usine de Gatineau, le gouvernement avait la responsabilité de maintenir ce qui pouvait être sauvé, quitte à investir dans l’entreprise le temps que le secteur forestier se relève de ces jours plus difficiles. Le laisser-faire des libéraux est à blâmer pour ce que vivent ces travailleurs à quelques semaines de la période des fêtes. Ce n’est pas ce qu’attendent les Québécois. Ce n’est pas nous cela et ce n’est pas la façon de travailler qu’on est en droit d’attendre de nos élus », a conclu Pauline Marois.

Des candidats du Parti Québécois demanderont dans les prochains jours une rencontre avec le syndicat des travailleurs de l’usine AbitibiBowater et le maire de Donnacona afin de trouver des solutions permettant d’empêcher la perte des 250 emplois annoncée.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 456 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 4 mois, le mardi 11 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, Campagne électorale québécoise 2008.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Corruption: le salaire de Charest financé par une famille de mafieux? Aujourd'hui, Jean Charest accuse Pauline Marois de nuire aux institutions gouvernementales puisqu'elle "ose" associer le PLQ aux pratiques mafieuses se [...]

2008: La logique sophistique de GESCA: un gouvernement démissionnaire Dans son blogue de Cyberpresse (( Voir Les propos illogiques de Mario et de Pauline le 2008-11-10 )) , Stéphane [...]

2008: Canadienne retenue contre son gré en Arabie Saoudite « Nathalie vit des moments de plus en plus insoutenables en Arabie Saoudite, et le gouvernement canadien reste sourd à [...]

2008: Le transport maritime: le virage tarde à venir Le fleuve Saint-Laurent pourrait constituer une formidable voie pour le transport des marchandises. À titre de comparaison, un navire de [...]

2008: L’industrie du divertissement numérique Le producteur de jeux vidéo Ubisoft fait l’acquisition du studio d’effets spéciaux Hybride Technologies. Les deux entreprises ont leur siège [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages