Le lundi 17 novembre 2008

PolitiqueQuébec

Les régions du Québec

La clé de la création de la richesse

Campagne électorale québécoise 2008 ]

Par Parti Québécois

La chef du Parti Québécois a annoncé qu’un gouvernement du Parti Québécois adoptera une politique d’occupation dynamique du territoire qui misera sur des mesures de soutien flexibles et adaptées aux différentes réalités du Québec.

La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, a présenté les engagements de son parti en matière de développement régional lors d’un point de presse tenu à la Scierie Gauthier à Ville de La Baie en présence des candidats du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Stéphane Bédard (Chicoutimi), Alexandre Cloutier (Lac-Saint-Jean), Sylvain Gaudreault (Jonquière), André Michaud (Dubuc) et Denis Trottier (Roberval).

« Il est plus que temps de mettre fin aux approches “mur à mur” pour revigorer nos régions et de collaborer davantage avec les décideurs locaux afin d’assurer concrètement la croissance et le dynamisme économiques des régions. Les régions sont la clé de notre développement collectif et il est plus que temps que le gouvernement du Québec se penche sérieusement sur les défis auxquels elles sont confrontées. Les engagements que nous prenons au cours de cette campagne doivent pouvoir servir les régions », a expliqué Pauline Marois.

Engagements du Parti Québécois

La chef du Parti Québécois a annoncé qu’un gouvernement du Parti Québécois adoptera une politique d’occupation dynamique du territoire qui misera sur des mesures de soutien flexibles et adaptées aux différentes réalités du Québec. Cette politique est réclamée par tous les décideurs et intervenants régionaux. Les mesures suivantes feraient partie de cette politique :

  • Création d’un fonds d’investissement régional à la disposition des régions, financé notamment par des redevances sur l’hydroélectricité. Ce fonds servira principalement au soutien des entreprises en prédémarrage et démarrage afin de diversifier les économies régionales.
  • Décentralisation des pouvoirs en fonction de la capacité et de la volonté des divers territoires.
  • Maintien de mesures fiscales destinées aux régions-ressources en leur apportant certains ajustements qui tiendront compte, par exemple, de la situation particulière des MRC frontalières.
  • Soutien aux initiatives régionales qui s’attaquent aux effets négatifs des changements démographiques et aux opérations ciblées de recrutement afin d’attirer dans les régions des professionnels de talent dans les secteurs en pénurie.
  • Confier aux MRC la mission d’exercer le leadership en matière de développement économique et offrir aux MRC les moyens nécessaires à l’élection de préfets au suffrage universel.
  • Recentrer la mission des CRÉ autour de la planification et de la concertation en région, et ce, tout en respectant les compétences actuelles et futures des MRC.
  • Adapter les Carrefours de la nouvelle économie (CNE) et favoriser l’arrivée de nouveaux centres de transfert technologique en région.
  • Relancer les projets ACCORD.

On ne peut aborder le développement régional strictement dans une perspective économique. C’est pourquoi le Parti Québécois propose aussi des mesures en éducation pour les régions afin que celles-ci puissent continuer à offrir, malgré un contexte démographique défavorable, des cours de formation continue de qualité dans des domaines variés, notamment en ajustant la structure de financement des institutions d’enseignement postsecondaire situées en région pour tenir compte de la réalité démographique et en misant sur l’utilisation des nouvelles technologies.

Le gouvernement du Parti Québécois soutiendra davantage les artistes et les institutions culturelles en région en établissant des ententes spécifiques et souples afin que les programmes correspondent davantage à leur besoin.

Le bilan de Jean Charest est désastreux pour nos régions

La chef du Parti Québécois a aussi dressé un bilan désastreux des deux mandats libéraux pour les régions. « Le Parti libéral, qui s’était présenté en 2003 comme le parti des régions, les a complètement abandonnées et Jean Charest a failli une fois de plus à la tâche, a soutenu Pauline Marois. C’est ce parti qui a aboli le ministère des Régions et éliminé des postes de sous-ministres en région ; qui a aussi aboli les Conseils régionaux de développement (CRD) ; c’est Jean Charest qui a coupé 1,3 milliard de dollars dans les programmes de développement économique et dilué les crédits d’impôt aux régions-ressources. Et c’est ce parti fédéraliste qui est resté impuissant face aux coupes du fédéral dans les organismes de développement économique régional », a-t-elle poursuivi.

Elle a tenu à rappeler également les priorités du gouvernement Charest. « Alors que 150 municipalités dévitalisées ont reçu 50 millions de dollars sur cinq ans, Jean Charest accordait 30 millions de dollars à vie pour 15 villes défusionnées dont certaines sont les plus riches du Québec », a rappelé la chef du Parti Québécois.

« Le Parti Québécois travaillera en partenariat avec tous les décideurs locaux afin de développer nos régions à la mesure de leurs capacités. C’est comme cela, tous ensemble, que nous ferons un Québec gagnant », a conclu Pauline Marois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 706 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 9 mois, le lundi 17 novembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale québécoise 2008, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Option Nationale: la députée Lisette Lapointe fait le saut et se joint au parti En entrevue avec Paul Houde au 98,5 FM, le député et chef du parti Option Nationale a annoncé aujourd'hui que [...]

2011: Augmentation des frais de scolarité: iniquité générationnelle Lors de la période de questions du 16 novembre, la chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, s'est portée à la [...]

2011: Patrons unilingues anglais à la Caisse de dépôt: la pointe de l’iceberg! La Caisse de dépôt et placement du Québec choisissait récemment deux unilingues anglophones pour occuper de hautes fonctions au sein [...]

2011: Le gouvernement Charest admet le recul du français « Contre toute attente, le gouvernement libéral vient d’admettre qu’il y a un recul du français à Montréal et ailleurs [...]

2011: François Legault, le prochain pantin de l’empire Desmarais Il y a un an presque jour pour jour, je dénonçais La Presse pour sa tentative grossière de manipuler l'opinion publique [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages