Le vendredi 6 juin 2008

Québec

Les ponts de Montréal: un péage qui enrage?

Par Sebastien Roy

Il est tout à fait normal pour les gens des couronnes de l’île de s’inquiéter de leur avenir en tant que fier usager des autoroutes. Il sera d’une importance capitale de bien définir les objectifs réels de ce projet et comment seront redistribués les revenus de ce nouveau fardeau pour les automobilistes.

C’est bien connu, tout le monde veut le beurre et l’argent du beurre. C’est le genre de consensus qui s’installe dans l’opinion publique lorsque vient le temps de parler d’amélioration du transport en commun et des problèmes du réseau routier. La ville de Montréal parle depuis quelques temps de l’installation d’un système de péage sur les ponts qui mènent des banlieues vers l’île; un dossier déjà chaud mais dont le fourneau, qui en fera un aliment sain, n’est même pas encore en mode préchauffe.

La banlieue ne dort plus

Nous avons eu droit hier à la réaction négative d’un responsable de la ville de Longueuil sur ce dossier. Il y en aura d’autre. En fait, on peut s’attendre à au moins autant de réaction qu’il y a de pont autour de l’île de Montréal. Lorsque qu’il est question de faire payer ses citoyens, peu importe le sujet, la banlieue dortoir se réveil; et avec fracas. J’ai eu le plaisir de faire connaissance avec un autre maire coloré à travers un article du Hudson Gazette paru cette semaine (oui, il n’y a pas que le maire de Saguenay et celui de Québec qui font le clown). Je parle du maire de Pincourt, dans l’ouest de l’île de Montréal, monsieur Michel Kandyba.

Je me demande bien humblement si le fait de gérer en majorité des dossiers de voiries (pour ne pas dire d’égouts) n’enlève pas un peu de lustre au métier de maire de petites municipalités. Il semble à tout le moins que cela ait réduit l’esprit critique de monsieur Kandyba. Lorsque je lis des inepties comme (traduction libre de l’anglais) : « S’ils se permettent de mettre des postes de péages sur les ponts, pourquoi ne le pourrais-je pas? Pincourt paye pour le déblaiement de ses rues? Alors il est seulement logique de mettre des postes de péage dans nos rue aussi ». WOW! Parlez-moi d’une logique simpliste! J’espère que les citoyens de Pincourt se distancieront de ce genre de propos.

Il a aussi dit dans le même article: «Les ponts sont de juridiction provinciale et si vous traversez le pont Galipeau ( sur l’Île-Perrot), vous tombez directement sur l’autoroute 20. Où allez-vous mettre un poste de péage? On ne peut juste pas faire ça!». Laisser moi rire encore! Monsieur Kandyba semble ignorer qu’en cette ère menée par la technologie, il est maintenant inutile de mettre quelqu’un dans un guichet pour percevoir nos « 25 cennes »… N’a-t-il jamais entendu parler des systèmes automatisés par transducteur et des systèmes GPS1? La Norvège, l’Allemagne et les États-Unis sont encore une fois en avance à ce sujet. Pourquoi pas nous?

Je comprends que les stations à péage manuel auraient beaucoup plus d’inconvénients que d’avantages. Par-contre, voici une opportunité de nous distinguer, en utilisant les nouvelles technologies à notre avantage. Malheureusement, où sera la volonté politique lorsque nous seront confrontés à cette nouvelle tendance? Ais-je besoin de répondre à cette question, lorsque notre plus grande préoccupation du moment sont les seins de madame Couillard ?

Les automobilistes ont le capot large

Il est tout à fait normal pour les gens des couronnes de l’île de s’inquiéter de leur avenir en tant que fier usager des autoroutes. Le maire de Montréal (un autre Tremblay) et ses conseillers, usent de tout leur pouvoir de (petite) séduction afin de rassembler les maires des banlieues autour de la table a discutions. Avant que le peuple sorte dans la rue pour faire pression contre cette « taxe » supplémentaire, il est d’une importance capitale de bien définir les objectifs réels de ce projet et comment seront redistribués les revenus de ce nouveau fardeau pour les automobilistes.

Des solutions de rechange devront être mises sur la table afin de palier à la colère montante des usagers de la route. Mais le plus important réside dans la façon de présenter cet inévitable passage vers la modernité. Un débat public devra se faire et des discussions devront avoir lieu dans toutes les banlieues affectées.

Mes maires troubadour préférés

Nous connaissons maintenant deux farouches opposant de plus, ci-nommés les maires de Pincourt et Longueuil, aux péages sur les ponts de banlieues de Montréal. Ce sera une histoire passionnante à suivre. Après le maire de Saguenay et sa prière, nous aurons l’opportunité d’assister à encore plus d’incongruités verbales enflammées et douteuses de nos maires régionaux. Heureusement, le maire de Vaudreuil-Dorion, Guy Pilon, modère un peu le sujet en proclamant ceci, dans une rare déclaration sensée dans le journal Hudson Gazette: « Ce péage sera moins attirant pour les gens qui ont à aller travailler sur l’île de Montréal. Par contre, ces ponts payants attireront plus de compagnies hors de l’île pour s’installer dans nos banlieues. Je pense que cela aura un avantage pour nous ».

J’ajouterai à cette parole pleine de sens que cela aura une influence importante sur les résidents lorsque sera venu le temps de considérer un emploi dans leur banlieue ou dans les environs. Avec la venue de l’autoroute 30, qui sera de toute façon payante soit dit en passant, cela ne peut qu’être positif. Enfin, avec la croissance fulgurante du prix de l’essence, il est grand temps que le peuple sorte de sa léthargie banlieusarde et commence à reconsidérer leur façon de se déplacer, leur façon d’organiser leurs temps, leur façon de vivre.

  1. voir explication ici []

5 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 cr0vax Le 7 juin 2008 à 6h05

    “La Norvège, l’Allemagne et les États-Unis sont encore une fois en avance à ce sujet.’ Les USA ne sont pas vraiment en avance en la matière. Ou alors seulement par rapport au Canada.
    Les péages automatiques, ainsi que les télépéages sont en place dans toute l’Europe depuis 20 ans. Des technologies que les américains n’ont pas inventées et ne veulent pas utiliser pour conserver leurs emplois.

  2. 2 Dave Le 7 juin 2008 à 11h59

    Bah y’a pas tellement de péage aux états unis… En tout cas j’ai fais tous les états de la cote ouest et le seul endroit où j’ai du payer, c’est en traversant le pont vers San Francisco.. Et ce n’était vraiiiiiment pas un péage automatique!

    J’ai trouvé que les péages au Mexique étaient plus efficace que le peu que j’ai vu aux États…

  3. 3 Sébastien Roy Le 9 juin 2008 à 9h05

    De toute façon, le but de mentionner le États-Unis sert seulement le besoin de démontrer que le Canada est en queue de pelotton. C’est tout à fait vrai que les USA ne sont pas efficaces avec leur péage. C’est toutefois plus qu’ici, si peu soit-il. Ce n’est malheureusement pour des raisons écologique que certaines autoroutes sont payante aux États, mais plutot à cause de système très près des PPP au Québec. C’est probablement ce qui nous guette… Il ne faut pas perdre de vue la vraie raison de ces péages: refinancement de notre résaux et écologie. Si à cause du péage, il y aplus de congestion qu’avant, nous manquons le bateau et il est mieux de ne pas en avoir.

  4. 4 Claude Gélinas Le 22 août 2008 à 3h01

    Les routes (ou ponts) à péages n’ont pas leur place, au Québec.

    Les PPP n’ont pas leur place, non-plus.

    Les citoyens québécois doivent s’assurer de contrôler, eux-mêmes, l’accès gratuit à 100% de leur réseau.

    Ceci dit, il est temps de sortir au moins 50% des lourds trains-routiers de notre réseau routier pour les placer soit (1) sur les voies ferrées ou (2) sur la voie maritime du St-Laurent.

    Grâce à une plus grande intermodalité, on pourrait économiser plusieurs milliards, sur une base annuelle, pour mieux entretenir nos routes (qui, par ailleurs, dureront bien plus longtemps).

    Avec tous ces milliards, on pourrait bâtir 2 nouveaux ponts par année, pour relier l’île de Montréal à ses banlieues!

    1 camion de 26 roues use la route comme 80,000 voitures et 1 camion de 10 roues use la route comme 40,000 voitures — c’est inacceptable qu’il y ait tant de camions alors qu’on ferme des segments de voies ferrées…

  5. 5 Dave Le 22 août 2008 à 22h32

    Parlant de voies ferrées, l’instauration d’un train haute vitesse entre Québec et New York permettrait aussi de réduire la quantité de camions / automobiles sur la route, et ça serait vraiment pratique de pouvoir se rendre à New York en moins de 4 heures, imaginez les possibilités pour le marché…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 10 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 912 a été rédigé par Sebastien Roy il y a 11 ans et 6 mois, le vendredi 6 juin 2008.

Il y a 5 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Éric Duhaime et sa “majorité silencieuse” qui vrombissent contre Amir Khadir Pour celles et ceux qui sont habitués de vivre à la campagne, vous aurez sûrement remarqué ces mouches qui tournent [...]

2012: Le député Amir Khadir arrêté à une manifestation pacifique à Québec: ça suffit les abus policiers! La 37ème manifestation nocturne à Québec réunissant environ 400 manifestants s'est encore terminée en queue de poisson suite à l'arrestation [...]

2011: Démission fracassante de Pierre Curzi, Louise Beaudoin et Lisette Lapointe La crise qui couve déjà depuis un certain temps sur les orientations profondes du PQ vient d'éclater au grand jour [...]

2011: Manifestation contre la venue au Québec du Prince William et Kate Middleton Avec l’annonce officielle la semaine dernière de l’itinéraire canadien de la visite du prince William, le Réseau de Résistance du [...]

2011: Affaire DSK: Dominique Strauss-Kahn a plaidé non-coupable Accompagné de son épouse au tribunal, Dominique Strauss Kahn a plaidé non coupable lundi matin.  L’ex-patron du Fond Monétaire International [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages