Le jeudi 12 janvier 2012

QuébecPolitique

François Rebello mis en K.O. intellectuel par Jocelyn Desjardins

Rebello doit s'être dit: on "verrat" !

Par Sylvain

François Rebello, qui n’a plus que le nom de “rebel” depuis qu’il a passé du camp souverainiste vers le camp caquiste (soit le camp du n’importe quoi), s’est fait littéralement mettre en K.O. intellectuel aujourd’hui par un “ancien” ami.

Cet ancien ami, soit Jocelyn Desjardins, dans une lettre titrée Lettre à un ami « démissionniste »,  termine ladite lettre1 en écrivant

“Ce à quoi nous appelle François Legault n’est pas à une révolution, mais à une «Dévolution tranquille». Et, toi, toi mon ami François, celui que j’aimais tant, c’est ce à quoi tu participes désormais.”

Notons que Desjardins écrit à l’imparfait, c’est-à-dire que Rebello est encore un ami, mais il ne l’aime plus autant qu’avant.

Cette conclusion, c’est le coup de grâce d’une grosse droite, c’est-à-dire que la lettre se lit comme un coup de poing intellectuel au ralenti. En fait, un des commentaires suivant la lettre se lit ainsi:

C’est très bien écrit. Je crois qu’il [François Rebello] va se sentir mal à l’aise pour plusieurs années.

La lettre de Desjardins fait suite à celle publiée par François Rebello2 en début de semaine, lettre dans laquelle il a annoncé son passage à la Coalition avenir Québec. Sa lettre l’a laissé à visage découvert et  l’a carrément mis dans les cables. Depuis, quelques journalistes et chroniqueurs de la presse écrite l’ont bien amoché en lui mettant le nez dans ses  contradictions.

Toutefois, d’une pierre deux coups, Desjardins a mis Rebello à terre et égratigné profondément la CAQ. Si le Bye Bye a ridiculisé à faire rire jaune la CAQ et les gens désirant s’y joindre, Desjardins a intelligemment donné un avant-goût quant aux “répercussions” que pourraient vivre d’autres supposés souverainistes qui mijotent de sauter la clôture vers le pâturage en friche de François Legault. Voici quelques extraits:

Je te vois encore annoncer à tous que tu n’irais jamais à la CAQ, que tu es «un homme de valeur», et que «les valeurs, c’est important en politique, c’est important dans la vie et pour moi». Finalement, c’était vraiment des bobards que tu nous racontais.

Ainsi, ce qu’on savait déjà, la CAQ ne serait pas un parti où il faut avoir des valeurs pour aller s’y présenter. C’est François Rebello lui-même qui le croyait voilà pas si longtemps selon ce qu’écrit Desjardins. Lors des élections, nous aurons peut-être droit à un slogan du genre “Vous n’avez pas de valeurs? Valorisez la CAQ!”.  Autre extrait de la lettre de Desjardins, ce dernier s’adressant toujours à Rebello:

Ce que je sais est que tu viens de nouveau de te jeter dans la gueule du loup. Que tu travailles désormais non seulement avec Martin Koskinen, mais Gérard Deltell (ce monarchiste militariste) et peut-être demain avec Marlene Jennings, dont l’historique législatif à Ottawa est loin d’avoir aidé aux intérêts supérieurs du Québec.

Et voilà que des hommes et des femmes comme Rebello mordent à l’hameçon avec un appât invisible, un “on verra[t]*”.

*Verrat : porc qui vivra, au contraire de ses congénères destinés à l’abattoir.” (Marc Escayrol). Se disant toujours “souverainiste”, Rebello a quitté le PQ, parti qui pourrait selon plusieurs aller à l’abattoir aux prochaines élections, “pour entreprendre un Québec vert”. Il est à parier que Rebello, s’il est impuissant en tant que souverainiste-caquiste, ira probablement lui-aussi à “l’abattoir” social de toute façon.

  1. Lettre à un ami « démissionniste » []
  2. François Rebello passe à la CAQ []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Rousseau Le 13 janvier 2012 à 11h24

    L’avocat du diable.

    Commençons, si vous le voulez bien, par une anecdote, avant d’aborder notre sujet; l’irréalisable indépendance et ce qui s’ensuit.

    À l’intérieur des couloirs de mon immeuble appartement, certains fument pour se rendre de leur logement à l’extérieur notamment. Le concierge trouve cela acceptable du moment qu’ils n’en grillent pas une dans le corridor. Pourtant la loi est claire; personne ne doit fumer dans les immeubles de six logements et plus. Si le propriétaire lui-même tolère cette situation inacceptable aux risques de mettre la vie de ses locataires en danger (la fumée secondaire est cancérigène), c’est que la plupart ne jouissent pas de la vision globale. Ils ne parviennent pas en clair à réfléchir sur leurs réflexions, se contentant de suivent les valeurs dominantes.

    Et quand on leur pose la question ci-dessous, ils demeurent muets, révélant par là ce que je viens d’expliquer.

    « Qu’est-ce qui empêcherait les Anglais de nous mater durement lors d’un référendum gagnant? »

    M. François Rebello vient de contribuer manifestement à crever cette bulle qui nous a déjà passablement nui en nous écartant de solutions réalistes d’affirmation.

    La seule issue m’apparaît consister à tenter de convaincre les premiers ministres des Provinces de s’unir pour créer une fédération innovatrice où ces dernières deviendraient souveraines. Le tout chapeauté par une instance supranationale dont les objectifs seront déterminés par l’ensemble.

    Ça serait encourageant que d’autres s’investissent, mais pour que cela se réalise, il conviendrait d’encourager ceux qui le feront. La faculté supérieure qui nous permettra de nous extirper des marasmes où nous sommes enlisés suppose de son auteur de faire preuve de responsabilité. La petitesse intellectuelle se trouve sa contrepartie.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 508 a été rédigé par Sylvain il y a 7 ans et 6 mois, le jeudi 12 janvier 2012.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2010: Québec financera Énergie Atomique du Canada M. Alain Gagnon m’a fait ce commentaire sur AmériQuébec: C’est très apprécié que vous preniez le temps de répondre aux différents [...]

2010: La SSJB rend hommage à Bruno Roy C’est avec une profonde tristesse que la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal a appris le décès de l’écrivain Bruno Roy. [...]

2010: La Catalogne vers le pays? Lors de son périple en Catalogne, pous agir à titre d'observateur international lors du référendum portant sur l'indépendance de ce [...]

2010: Québécois actuellement détenus au Mexique Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de droits de la personne et député de Longueuil–Pierre-Boucher, Jean Dorion, et la [...]

2009: Intrusion du privé en santé « On apprend que le ministre de la Santé a décidé de reporter au 30 septembre prochain l’application du règlement [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages