Le vendredi 16 septembre 2011

PolitiqueQuébec

Jean Charest est le seul obstacle à la tenue d’une enquête publique

Réaction de Pauline Marois au rapport de l'Unité anticorruption

La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec ]

Par Parti Québécois

En s’obstinant dans le déni, Jean Charest cherche manifestement à protéger des intérêts qui autrement seraient mis en cause. On va arrêter de se faire des cachettes: il protège le parti libéral. En protégeant le parti libéral, Jean Charest protège le crime organisé, la mafia.

La situation est très grave. La corruption s’est installée au cœur de l’État. Le crime organisé, la mafia a infiltré le gouvernement. Ce sont des faits avérés. Pour démanteler ce système de corruption, pour faire TOUTE la lumière et faire le ménage de fond en comble, il faut absolument tenir une commission d’enquête.

En s’obstinant dans le déni, Jean Charest cherche manifestement à protéger des intérêts qui autrement seraient mis en cause. On va arrêter de se faire des cachettes: il protège le parti libéral.

En protégeant le parti libéral, Jean Charest protège le crime organisé, la mafia.

Je suis profondément dégoûtée par l’attitude du premier ministre.

Si nous étions aux États-Unis, je déposerais une procédure d’impeachment contre le premier ministre et je suis convaincue qu’il serait viré d’ici quelques semaines.

Le problème que nous avons, le seul obstacle à la tenue d’une enquête publique, c’est Jean Charest lui-même. Il doit donc partir. Le départ de Jean Charest est devenu la première condition à un assainissement de l’air ambiant.

Je lance un appel à tous les députés libéraux, qui ont été élu par la population. Je leur demande de se dégager de la camisole de force imposée par Jean Charest. Les députés libéraux doivent cesser d’être complices du premier ministre. Je leur demande d’avoir un sursaut de dignité, d’intégrité et de réclamer, eux aussi, une enquête publique.

En terminant, je tiens à réaffirmer qu’un gouvernement du Parti Québécois déclenchera une enquête publique dans les 100 premiers jours de son mandat.

Contrairement aux libéraux, nous n’avons absolument rien à cacher. Contrairement à Jean Charest, je n’ai absolument pas peur d’une commission d’enquête. Au contraire, comme 4 Québécois sur 5, je veux que toute la lumière soit faite et qu’on arrête de mettre tous les élus dans le même panier. »

Consultez le rapport de l’Unité anticorruption.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Rousseau Le 17 septembre 2011 à 14h25

    D’ACIER CONCLU À UN PROBLÈME DE LEADERSHIP

    Les gens d’un certain âge se souviennent de cette émission judiciaire américaine où l’avocat sans faille, Perry Mason défendait la veuve et l’orphelin. Si dans la vraie vie, un premier ministre lui avait donné mandat d’enquêter sur le domaine de la construction (considérés infiltré par le crime organisé) aurions-nous pu logiquement douter de la bonne foi du politicien ?

    La leadership (1) se trouve une faculté que peu possèdent. Mais elle demeure essentielle afin que la cohésion de tous les membres puisse s’établir au profit de tous. M. Charest en a certes, mais peut-être pas suffisamment pour constituer un phare partout.

    Alors il devrait déléguer la surveillance étroite de ce secteur névralgique à quelqu’un qui a de la poigne ; l’ancien directeur de la police de Montréal ; M. Duchesneau.

    Puisque les entrepreneurs réussissent souvent mieux que les fonctionnaires à trouver des solutions novatrices, pourquoi ne pas en consulter un qui souhaite améliorer la présente situation ?

    Au lieu d’essayer de guérir, il faudrait prévenir. Il n’y a qu’à établir de nouvelles exigences, lesquelles permettraient de distinguer scientifiquement le bon grain de l’ivraie (comme il se fait dans le domaine de la sécurité).

    Et surtout ne pas oublier qu’une personne est faillible et qu’elle peut se reprendre. Voir l’histoire du commandant Piché qui a sauvé trois cents vies. Il aurait été plus que dommage qu’un étroit d’esprit le disqualifie après une erreur de parcours, n’est-ce pas ?

    (1) Lire les propos du titulaire Laurent Lapierre de la chaire Pierre Péladeau sur le leadership à l’Université de Montréal.

    Jean Rousseau B. Ps
    Coach en développement cognitif
    Courriel ; jeanrousseau1956@live.ca

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Pauline Marois

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 295 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 2 mois, le vendredi 16 septembre 2011.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vigile.net va survivre au départ de M. Frappier «Surpris par l’aggravation soudaine du mal qui va l’emporter et dans l’incapacité de le faire lui-même, Bernard Frappier m’a confié [...]

2011: Le Mouvement Québec français à la recherche d’appui en France Le président du Mouvement Québec français (MQF), Mario Beaulieu, sera de passage à Paris dans le but de sensibiliser l’opinion [...]

2011: Attachez vos tuques, ça va brasser très fort Les événements vont vite, très vite même. Il y a quelques jours encore, le premier ministre Harper et son ministre [...]

2010: Le NPD fait preuve d’hypocrisie sur la question de la langue au Québec Le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, a demandé au chef du NPD, Jack Layton, d'indiquer clairement la position de [...]

2009: Un journaliste anglophone compare les actes du FLQ aux événements du 11 septembre 2001 Le journaliste Don Macpherson, qui écrit pour The Gazette et pour qui tout militant de la cause indépendantiste québécoise est [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages