Commentaires sur : Jean Charest est le seul obstacle à la tenue d’une enquête publique https://www.ameriquebec.net/actualites/2011/09/16/jean-charest-est-le-seul-obstacle-a-la-tenue-dune-enquete-publique-7655.qc Média québécois citoyen Tue, 08 May 2018 15:49:17 +0000 hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.9.18 Par : Jean Rousseau https://www.ameriquebec.net/actualites/2011/09/16/jean-charest-est-le-seul-obstacle-a-la-tenue-dune-enquete-publique-7655.qc#comment-35463 Sat, 17 Sep 2011 18:25:53 +0000 http://www.ameriquebec.net/?guid=4ab320180a0c024e898d88f2d613ab0b#comment-35463 D’ACIER CONCLU À UN PROBLÈME DE LEADERSHIP

Les gens d’un certain âge se souviennent de cette émission judiciaire américaine où l’avocat sans faille, Perry Mason défendait la veuve et l’orphelin. Si dans la vraie vie, un premier ministre lui avait donné mandat d’enquêter sur le domaine de la construction (considérés infiltré par le crime organisé) aurions-nous pu logiquement douter de la bonne foi du politicien ?

La leadership (1) se trouve une faculté que peu possèdent. Mais elle demeure essentielle afin que la cohésion de tous les membres puisse s’établir au profit de tous. M. Charest en a certes, mais peut-être pas suffisamment pour constituer un phare partout.

Alors il devrait déléguer la surveillance étroite de ce secteur névralgique à quelqu’un qui a de la poigne ; l’ancien directeur de la police de Montréal ; M. Duchesneau.

Puisque les entrepreneurs réussissent souvent mieux que les fonctionnaires à trouver des solutions novatrices, pourquoi ne pas en consulter un qui souhaite améliorer la présente situation ?

Au lieu d’essayer de guérir, il faudrait prévenir. Il n’y a qu’à établir de nouvelles exigences, lesquelles permettraient de distinguer scientifiquement le bon grain de l’ivraie (comme il se fait dans le domaine de la sécurité).

Et surtout ne pas oublier qu’une personne est faillible et qu’elle peut se reprendre. Voir l’histoire du commandant Piché qui a sauvé trois cents vies. Il aurait été plus que dommage qu’un étroit d’esprit le disqualifie après une erreur de parcours, n’est-ce pas ?

(1) Lire les propos du titulaire Laurent Lapierre de la chaire Pierre Péladeau sur le leadership à l’Université de Montréal.

Jean Rousseau B. Ps
Coach en développement cognitif
Courriel ; jeanrousseau1956@live.ca

]]>