Le mercredi 16 septembre 2009

PolitiqueQuébec

Un journaliste anglophone compare les actes du FLQ aux événements du 11 septembre 2001

« Le manifeste du FLQ justifie des actions qui étaient autant traumatisantes pour les Québécois et Canadiens que l'étaient les attaques du 11 septembre pour les Américains »

Par AmériQuébec

Considérer que les actes de violence du FLQ étaient aussi traumatisants pour les gens d’ici qu’ont pu être traumatisants pour les Américains les actes terroristes du 11 septembre, qui ont tués des milliers d’Américains, en revient à banaliser la portée de ces attaques qui ébranlèrent le monde entier.

Le journaliste Don Macpherson, qui écrit pour The Gazette et pour qui tout militant de la cause indépendantiste québécoise est extrémiste, y est allé d’une comparaison plutôt boiteuse dans son éditorial du 15 septembre 2009. En effet, le journaliste anglophone a comparé les actes de violence du Front de Libération du Québec aux actes terroristes en lien avec les événements du 11 septembre 2001.

Parlant de la lecture du manifeste du FLQ à l’occasion du Moulin à paroles, Macpherson affirmait hier que « Comme tout le monde le sait, le manifeste du FLQ d’Octobre 1970,  qui justifie des actions qui étaient autant traumatisantes pour les Québécois et les autres Canadiens que l’étaient les attaques du 11 septembre pour les Américains, a été lu – deux fois – durant les 22 heures du Moulin [à paroles]1  » Il s’agit d’une comparaison pour le moins extrémiste qui en fera sourciller plusieurs.

Rappelons que le FLQ était un groupe révolutionnaire québécois, groupe qualifié de terroriste par le gouvernement fédéral de l’époque qui a, soulignons-le, infiltré le FLQ à l’aide de la GRC afin de provoquer un mouvement de panique général et justifier la proclamation de la Loi sur les mesures de guerre. À cette époque, la GRC avait donc volontairement posé des bombes pour les faire exploser. Elle avait aussi mise en oeuvre certaines actions de nature violente afin de les associer au FLQ. Il est vrai que la crise d’octobre aura provoqué la mort d’un ministre, Pierre Laporte, et aussi la mort d’un petit nombre de civils qui se sont trouvés au mauvais endroit, au mauvais moment. Mais est-ce vraiment comparable à la mort de près de 3000 personnes, en majorité des civils américains, dans les circonstances des attaques d’Al-Quaïda le 11 septembre 2001?

Considérer que les actes de violence du FLQ étaient aussi traumatisants pour les gens d’ici qu’ont pu être traumatisants pour les Américains les actes terroristes du 11 septembre, qui ont tués des milliers d’Américains et blessés plusieurs milliers d’autres, en revient à banaliser la portée de ces attaques qui firent le tour de la planète et qui ébranlèrent le monde entier. Oui, le FLQ a été un moment critique de l’histoire québécoise, mais à un moment donner, il faut savoir relativiser!

Lorsqu’on est journaliste et que notre public est large, il faut savoir faire preuve de bonne foi et ne pas écrire n’importe quoi, par respect pour nos lecteurs et tout simplement par éthique journalistique. Mais bon, l’éthique journaliste, Don Macpherson ne semble pas s’en formaliser. Il apparaît clairement qu’il est plus important pour ce journaliste de polariser le débat et d’entretenir la haine.

En fait, Macpherson ne s’est pas contenté de faire cette comparaison ridicule: il en a aussi ajouté une couche. C’est ainsi qu’il affirme qu’en ayant contribué financièrement au Moulin à paroles, « les partis souverainistes, leur leaders et représentants élus ont contribué à la réhabilitation du FLQ et à la légitimation de la violence politique2  », rien de moins!

Que quelqu’un qui était présent au Moulin à paroles me confirme que cet événement a été porteur de violence et mauvaise foi? La seule mauvaise foi que j’ai pu remarquer à l’occasion de cet événement est celle d’un petit groupe ridicule, enfanté par la radio-poubelle de Québec, qui s’amusait à traquer et à filmer les artistes comme Luck Mervil et les militants de la première heure comme Patrick Bourgeois, pour ensuite mettre ces vidéos sur YouTube. Rassurez-vous, ces vidéos ne sont déjà plus en ligne: aussi poubelle que puisse être le FM93, j’imagine que quelqu’un “haut placé” dans la secte de Sylvain Bouchard a dû faire comprendre à ses disciples que de traquer des personnalités publiques en leur pointant des lasers rouges dans le dos pour ensuite mettre ces vidéos sur YouTube, ce n’était pas très brillant. Quoi que…

Finalement, on peut conclure que faire du journalisme à distance comme le fait Don Macpherson peut provoquer une distorsion des faits. Mais bon, rien d’étonnant de la part d’un journaliste qui ne donne pas l’effort de pousser ses recherches et qui a baptisé le RRQ comme étant le “Réseau de Résistance du Québec3 “, alors que dans les faits, le RRQ est le Réseau de Résistance du Québécois, réseau de militants du journal indépendantiste Le Québécois. À moins que Macpherson souhaitait à quelque part trouver un descendant du FLQ, un nouveau fléau sur qui il pourrait porter tous les blâmes?

  1. Traduction libre de : “As everybody knows, the October 1970 manifesto of the terrorist Front de libération du Québec, justifying actions that were as traumatic for Quebecers and other Canadians as the Sept. 11 attacks were for Americans, was read – twice – during the 22 hours of the Moulin.”  []
  2. Traduction libre de: “Thus the sovereignist parties, their leaders and elected representatives contributed to the rehabilitation of the FLQ and the legitimization of political violence” []
  3. Macpherson a corrigé son erreur dans son dernier texte. []

5 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Rafale Le 16 septembre 2009 à 20h47

    Macpherson est comme tout les anglos francophobes, ignorant et hypocrite et qui aime casser du sucre sur le dos des Québécois. C’est un pauvre type.

    Voici un exemple de vision typiquement Canadian,
    eux ils sont un modèle de vertu, les autres des impies.

  2. 2 Hugo Shebbeare Le 17 septembre 2009 à 10h29

    Le FLQ a déclenché l’exode des centaines de milliers de personnes de la province, ainsi que le centre financière du Canada vers T.O. – je comprends bien qu’il fallait une révolution tranquille, mais pourquoi nous, en tant que minorité doivent avaler ce genre de lavage ethnique de la province sans mot dit.

    A la Caisse de défauts, on a projeté cette intolérance envers ma personne par des gestes verbales non-voulus, l’harcèlement psychologique, et le jeu de bouc-émissaire
    – lire ici SVP:
    http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/07/07-jean-charest-humilie-tout-le-quebec-a-bruxelles-avec-langlais.qc
    Je poursuis cette institution, grâce à la Commission des normes du travail parce que cette méthode de se débarrasser les ‘anglos’ ouvertement, et par une société d’état, est totalement illégale.
    Macpherson indique que le terrorisme est traumatique pour les victimes, et vous sembler incapable de voir les conséquences de ces actions.

  3. 3 Gébé Tremblay Le 17 septembre 2009 à 15h16

    Don Macpherson a parfaitement raison de comparer la crise d’octobre au 11 septembre 2001.

    Le FLQ était une “inside job” par les service secrets canadiens et la GRC. Ce sont les agents qui ont mené les opérations du FLQ. L’infiltration était à 80%. Le tout servait à stigmatiser le PQ en manipulant l’opinion publique.

    Exactement comme les actes du 11 septembre étaient une inside job infiltrée dans le réseau “impuissant” Al Quaida qui ne pouvait réussir un tel attentat sans un gros “coup de pouce” des services secrets américains et israeliens.

    Right on ! Macpherson !

  4. 4 Victorserge0 Le 19 septembre 2009 à 4h53

    Mon cher hugo malgré tout le respect que je vous dois cessez de raconter des conneries !!!!!! Prétendre que des centaines de millier d’anglophones sont partis du quebec à cause de la loi 101 et du FLQ est irréaliste. Si cela est vrai cela montre que certains anglophones sont tellement intolérants et voir haineux vis à vis des francophones qu’ils préférent partir plutôt que de ne pas voir leur langue dominer. Si c’est cela tant mieux s’ils sont partis et qu’ils aillent au diable !!!!

    Si on compare la situation des anglophones au Quebec en comparaison des francophones dans l’état du Maine ou encore dans les flandres belges , on peut dire que les anglophones ont énormément de droit et sont même une des minorités les mieux protégés au monde
    Allez faire un petit tour en belgique et vous pourrez vraiment mesurer ce qu’est le fascisme linguistique où menaces physiques et décrets discriminatoires sont quotidiennement utilisé par l’extrème droite flamande pour interdir le français.

    Vous vous présentez comme une victime et en même temps comme un ami du Quebec ! Si vous étiez vraiment un ami du quebec vous auriez vu depuis longtemps que s’il y a une langue qui est menacé c’est bien le français et nullement l’anglais parlé par plus de 300 millions d’anglophones en Amérique du Nord . Mais peut être que vous n’êtes pas un vrai ami ?

  5. 5 Hugo Shebbeare Le 27 avril 2010 à 17h18

    Victor Serge, you are delusional. La langue francaise existent ici depuis 400 ans, même 250 ans après la perte de la Nouvelle France.
    Je suis un ami du Québec parce que je vis ici, et je poursuit la Caisse de Défauts pour nous tous:
    http://www.sqlservercentral.com/blogs/hugo/archive/2010/02/15/first-public-hearing-against-quebec-s-pension-fund-manager-the-beginning-of-proof-multiple-laws-were-violated-before-sabia-took-over.aspx

    C’est qui responsable de cette perte énorme? Un souverainiste par le nom de Henri-Paul Rousseau, pensez-y. You’ll thank me after I hunt down ever last one of those incompetent idiots who are responsible for the déclin tranquille du Québec, avec leur illusion tranquille lavage de cerveau ridicule.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 811 a été rédigé par AmériQuébec il y a 9 ans et 10 mois, le mercredi 16 septembre 2009.

Il y a 5 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vigile.net va survivre au départ de M. Frappier «Surpris par l’aggravation soudaine du mal qui va l’emporter et dans l’incapacité de le faire lui-même, Bernard Frappier m’a confié [...]

2011: Jean Charest est le seul obstacle à la tenue d’une enquête publique La situation est très grave. La corruption s’est installée au cœur de l’État. Le crime organisé, la mafia a infiltré [...]

2011: Le Mouvement Québec français à la recherche d’appui en France Le président du Mouvement Québec français (MQF), Mario Beaulieu, sera de passage à Paris dans le but de sensibiliser l’opinion [...]

2011: Attachez vos tuques, ça va brasser très fort Les événements vont vite, très vite même. Il y a quelques jours encore, le premier ministre Harper et son ministre [...]

2010: Le NPD fait preuve d’hypocrisie sur la question de la langue au Québec Le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, a demandé au chef du NPD, Jack Layton, d'indiquer clairement la position de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages