Le lundi 18 octobre 2010

QuébecPolitique

Projet de loi anti-prête-noms pour le financement des partis politiques

Le ministre Fournier démasqué, il baisse la barre et cache des reculs

Par Parti Québécois

Après avoir pris connaissance du projet de loi déposé par le ministre Jean-Marc Fournier, le PQ constate avec stupeur que le ministre Fournier baisse la barre et recule sur certaines mesures initialement proposées pour empêcher le système de prête-noms.

Après avoir pris connaissance du projet de loi déposé par le ministre Jean-Marc Fournier, le deuxième d’une série de cinq, le député de Chicoutimi et leader de l’opposition officielle, Stéphane Bédard, constate avec stupeur que le ministre Fournier baisse la barre et recule sur certaines mesures initialement proposées pour empêcher le système de prête-noms.

En effet, lors de l’étude détaillée du projet de loi 93, maintenant passé à la poubelle, l’actuel leader adjoint du gouvernement et titulaire du projet de loi, Robert Dutil, affirmait fièrement qu’il serait interdit aux entreprises et personnes morales contrevenant à la Loi électorale de soumissionner sur les contrats du gouvernement pour une durée fixe de cinq ans. Or, la nouvelle mouture libérale présentée récemment fait maintenant de cette période fixe de cinq ans, un maximum. Premier recul.

Par ailleurs, le député Bédard remarque que le ministre Fournier n’a retenu aucun des amendements présentés par l’opposition officielle pour les amendes. Pourtant, Robert Dutil avait manifesté une bonne ouverture. Deuxième recul.

« Jean-Marc Fournier a préféré retenir les propositions des financiers du Parti libéral du Québec plutôt que celles que nous avions soumises à son gouvernement », a déclaré Stéphane Bédard. Il rappelle par ailleurs qu’en moins de neuf heures d’étude détaillée, les parlementaires, avec Robert Dutil, avaient discuté de 39 des 46 articles du projet de loi 93. Or, Jean-Marc Fournier veut reprendre le travail à zéro en profitant de l’occasion pour tenter de camoufler certains reculs.

Le PLQ doit choisir entre le statu quo ou un geste majeur pour redonner confiance

« Personne n’est dupe de la démarche de Jean-Marc Fournier qui opère un virage à 180 degrés dans les orientations de son prédécesseur. Alors que le train était sur les rails, le ministre Fournier veut maintenant le faire dérailler. Si nous avions poursuivi l’étude du projet de loi 93, nous aurions probablement terminé les travaux le jour où Jean-Marc Fournier aura déposé le cinquième projet de loi. Une triste tactique qui sert le Parti libéral du Québec et nuit au Québec et dégoûte les Québécois », a-t-il ajouté.

« Mais le véritable signal, ce sera le geste qu’est prêt à faire le gouvernement libéral sur le plafond des contributions politiques. En le maintenant à 3000$, on comprendra que les collecteurs de fonds libéraux auront eu raison des intentions supposément nobles du Parti libéral. Jean-Marc Fournier osera-t-il? » , a conclu Stéphane Bédard.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 392 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 1 mois, le lundi 18 octobre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Véronique Hivon enceinte, elle présente sa démission en tant que ministre La ministre déléguée à la Santé publique et à la Protection de la jeunesse, Mme Véronique Hivon, vient tout juste d'annoncer [...]

2010: Campagne d’affichage anti-libérale: le coupable est Jean Charest [dailymotion xf9jr8 nolink] L’establishment fédéraliste commence à avoir sérieusement chaud. Aujourd’hui le 18 octobre 2010, Denis Lessard est venu à la [...]

2010: Le silence des agneaux Les injustices se maintiennent parce que les gens ne parviennent pas vraiment (en général) à en prendre conscience. Nombre de [...]

2010: Vive le bâillon de la loi 103, vive Charest, et fuck les frogs Les manifestations anti-loi 103, ce n'est pas assez. Chialer sur un groupe Facebook, c'est bien, mais en même temps, ce [...]

2010: Projet de Loi 103: Appel au Parti Québécois Le Parti libéral et la ministre St-Pierre l’ont officiellement confirmé : l’inique et assimilatrice loi 103, qui permettra à des [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages