Le mercredi 29 septembre 2010

QuébecPolitique

Maclean’s: C’est le Canada qui corrompt le Québec

Remercions le magazine Maclean’s pour son survol intéressant de la corruption fédéraliste au Québec

La corruption au royaume du Parti Libéral du QuébecCanada ]

Par RRQ

Les faits présentés par le Maclean’s sont clairs : de Duplessis à Charest, en passant par Bourassa, Mulroney et Chrétien, la corruption est essentiellement un phénomène fédéraliste. Les articles du Maclean’s vont certainement en aider quelques-uns à comprendre enfin.

Le Réseau de résistance du Québécois tient à remercier le magazine Maclean’s pour son survol intéressant de la corruption fédéraliste au Québec. Les faits présentés par le Maclean’s sont clairs : de Duplessis à Charest, en passant par Bourassa, Mulroney et Chrétien, la corruption est essentiellement un phénomène fédéraliste. C’est d’ailleurs ce que les Québécois constatent depuis longtemps : nominations partisanes des juges, mafia libérale de la construction et des garderies, pillage des ressources naturelles, détournement des fonds publics, Shawinigate, commandites fédérales, déprédation à la Caisse de dépôt et placement, soudoiement du premier ministre par un salaire d’appoint. Le Maclean’s jette même dans le panier de la corruption le valet d’Ottawa Jean-Pierre Blackburn, qui a laissé entendre dernièrement qu’il était normal que le gouvernement conservateur songe à acheter des votes dans la région de Québec en finançant la construction d’un aréna pour le retour des Nordiques.

Le Maclean’s essaie bien d’égratigner au passage quelques péquistes, mais admet que les cas isolés de contribution d’entreprise à la caisse électorale ne sont qu’une goutte d’eau dans le raz-de-marée putride que déverse sur le Québec la classe de rapaces ayant pour crédo le maintien du Québec dans le système néocolonial d’Ottawa. Le Maclean’s précise aussi que c’est le Parti Québécois qui a fait le seul véritable ménage, en 1976. Depuis ce temps, les cochons bien nourris ont malheureusement repris possession du Québec, qu’ils souillent de leurs déjections abondantes.

Évidemment, là s’arrêtent nos compliments. Il ne faut pas trop attendre de rigueur intellectuelle de la part d’un magazine de Toronto, dont les propriétaires sont tout aussi déterminés à maintenir le Québec prisonnier d’Ottawa que ceux dont ils dénoncent la corruption. Le Maclean’s cherche à convaincre les Québécois qu’ils sont pourris à l’os et incapables de se gouverner seuls. Ils seraient atteints d’une sorte de pathologie congénitale, en somme. Leur seul salut résiderait dans la supériorité morale du Canada.

Ainsi, le Maclean’s attribue au Bloc Québécois la responsabilité des paiements de péréquation au Québec. Autrement dit, le Bloc serait à Ottawa pour exercer du chantage et exploiter le reste du Canada. Ce serait le résultat, encore une fois, de la culture de la corruption qui aurait contaminé pratiquement toute la classe politique québécoise. Il faudrait que le Maclean’s et les stratèges du PLC et du PCC soient cohérents : le Bloc Québécois est-il inutile à Ottawa ou bien est-il tellement fort qu’il est capable d’extorquer tout seul des milliards aux pauvres contribuables du Canada anglais?

Selon le Maclean’s, les Québécois ne sont pas capables de faire le ménage dans leurs affaires parce qu’ils sont obnubilés par la question nationale. Le Maclean’s rapporte à cet égard les propos d’un ex-candidat de l’ADQ, Éric Duhaime, frustré que sa formation politique soit tombée dans la marginalité où elle aurait toujours dû être, compte tenu de la vacuité de son programme. Les Québécois n’auraient le choix qu’entre des fédéralistes corrompus et des indépendantistes intègres. Il manquerait à l’équation un parti fédéraliste intègre.

L’analyse du Réseau de résistance du Québécois est bien différente. Il y a une raison fondamentale pour laquelle les forces fédéralistes sont aussi les forces de la corruption au Québec. C’est bien simple : quiconque veut œuvrer vraiment dans l’intérêt de la nation québécoise et prend le temps de réfléchir à la question deux minutes se rend bien compte que l’intérêt de la nation québécoise réside dans sa libération du joug néocolonial. Tant qu’elle sera asservie et qu’elle devra demander la permission à Ottawa pour agir, elle ne pourra pas se développer pleinement.

Quand un politicien dit vouloir servir les intérêts des Québécois et s’emploie en même temps à maintenir le Québec sous l’emprise d’Ottawa, il ment effrontément. Pourquoi? Parce qu’il cherche en réalité son propre intérêt et celui de ses copains de la mafia libérale ou conservatrice. À moins d’être ignorant ou incompétent, comme les ânes de l’ADQ, on ne peut pas en même temps défendre la nation québécoise et prôner le maintien de son asservissement. C’est une contradiction fondamentale. Pour y échapper, les Québécois ne doivent plus jamais faire confiance aux rapaces et aux collabos qui ne cherchent que leur profit personnel et qui jouent le rôle de rois nègres, comme dans n’importe quel système colonial, depuis la nuit des temps.

Le Réseau de résistance du Québécois estime que le jour où les Québécois opteront très majoritairement pour la souveraineté et l’intégrité approche à grands pas. Les articles du Maclean’s vont certainement en aider quelques-uns à comprendre enfin.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean-Guy Legault Le 29 septembre 2010 à 11h52

    J’ai lu cette article avec intéret, et je trouve qu’il y a beaucoup de réaliste.Je pense que se regroupement comprent assez bien notre histoire et le contexte dans lequelle la sociétée Québecoise évolue.Pour moi c’est une bouffé d’oxygène, car les médias de Power Corporation déforme souvent la réalité. J-G L

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 736 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 10 ans et 2 mois, le mercredi 29 septembre 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Québec, Politique, La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Loi 101 et charte de la laïcité: l’art de faire comme si Imaginez que vous vivez à logement, et que votre plus grand rêve à courte échéance est de vous acheter une [...]

2011: Reine dans le passeport: il urine dessus et “flush” son passeport Ce que je vous présente aujourd'hui n'est pas très gracieux, j'en conviens. Mais est-ce que les décisions de Stephen Harper [...]

2010: L’exemple magistral du Nouveau-Brunswick: Québécois, mobilisez-vous! Comme il fallait s’y attendre et que je l’avais pour ma anticipé dès l’annonce du projet en novembre dernier, les [...]

2010: Corée du Nord: le fils cadet de Kim Jong Il élevé au grade de général Le fils cadet du dirigeant de la Corée du Nord, Jim Jong II, a été nomme général de l’armée. Cette [...]

2010: La clôture approche… Les femmes feront-elles tomber de nouvelles barrières? Retour sur la Colombie Lors de la Rencontre Internationale de Femmes et Peuples des Amériques contre la Militarisation du 16 au [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages