Le samedi 29 septembre 2012

QuébecPolitique

Loi 101 et charte de la laïcité: l’art de faire comme si

Ottawa va envoyer le PQ se faire cuire un oeuf sur sa cuisinière de plastique

Actualités ]

Par Sylvain

Mais si on est sérieux sur la question de faire du Québec un pays, pourquoi ne pas simplement expliquer à la population que le véritable problème est la Charte canadienne des droits et libertés et son imposition au peuple du Québec en 1982? Si le Parti québécois n’a pas l’intention de garder le Québec dans le Canada, alors pourquoi tenter de légiférer encore une fois pour contourner la Charte?

Imaginez que vous vivez à logement, et que votre plus grand rêve à courte échéance est de vous acheter une maison où vous aimeriez passer le reste de votre vie. Votre logement est respectable, vous aimez l’endroit où il est situé, les alentours, mais ça reste que ce n’est pas à vous. Le tout n’est pas parfait, puisque le voisin d’à côté se trouve à être le propriétaire. En plus, il est bruyant et vous empêche de vivre comme vous voudriez réellement le faire.

Par exemple, vous aimeriez avoir une piscine creusée, mais votre propriétaire vous interdit de creuser à l’arrière.  Vous aimeriez avoir un jardin avec de jolies fleurs, mais le propriétaire est allergique au pollen. Le pire, le concierge de votre immeuble ne parle pas français, et vous ne pouvez rien y faire. Si vous vous plaignez, vous risquez de faire la une des journaux avec comme titre «Voici les racistes intolérants du quartier».

Et le bruit! Vous pourriez faire des rénovations, payer de votre poche afin d’insonoriser les murs, mais est-ce que ça en vaut la peine, puisque vous voulez quitter cet endroit le plus rapidement possible? Bien sûr que non! Vos enfants, vos femmes ou vos maris veulent un jardin fleurie, une piscine creusée et un environnement silencieux,  donc pourquoi perdre votre temps avec des rénovations et des arrangements dispendieux alors que vous êtes à logement? Pourquoi dépenser afin de faire comme si vous étiez maître chez vous?

Personne n’aime déménager, mais tout le monde sait qu’une fois le déménagement complété, qu’une fois qu’on a fait ses changements d’adresses, qu’on a terminé de défaire les boîtes, qu’on a décoré à notre goût, qu’on a arrangé notre environnement selon nos désirs, eh bien, personne ne veut retourner vivre à logement.

Ainsi, si l’on fait une analogie avec le Québec, pourquoi vouloir une nouvelle loi 101 et une charte de la laïcité, alors que dans les faits, ce serait du temps perdu à vouloir s’accommoder de la Charte canadienne des droits et libertés1. Si le Québec a de la difficulté à faire respecter le français et l’esprit de la laïcité, c’est particulièrement parce qu’il existe la Charte canadienne des droits et libertés, et que les immigrants qu’on voudrait intégrer au Québec, qu’on le veuille ou non, arrivent au Canada. Il n’y a pas de temps à perdre à vouloir faire semblant de vouloir rester. Les affrontements avec le propriétaire n’auront l’air que d’enfantillages.

Les futurs immigrants ont beau lire le site Internet Immigration-Québec où on y explique que 80% de la population vit en français dans un État laïque, il n’en demeure pas moins que ces immigrants arriveront au Canada où la majorité vit en anglais. Ils arriveront dans la province de Québec, soit, mais chez un peuple minoritaire du Canada qui vit à logement et qui, plutôt que d’avoir le courage d’être propriétaire, a décidé de s’accommoder de la Charte canadienne des droits et libertés. L’immigrant arrivera chez un peuple qui, plutôt que de lever les feutres, a choisi de continuer à faire la première page des journaux en se faisant traiter de racistes parce qu’il aimerait que le concierge puisse parler français.

Les immigrants arriveront dans une province où le peuple se contente d’une piscine hors-terre même s’il rêve d’une piscine creusée. Ces immigrants constateront que le peuple du Québec se fait dire quoi cultiver dans son propre jardin. Ces immigrants, même avec une charte de la laïcité et une nouvelle loi 101, se rendront compte bien assez vite  que le Québec est une sorte de terrain de jeu où l’on joue les souverains à logement, que le fun c’est de se chicaner avec le propriétaire et qu’on aime donc ben ça faire la première page des journaux en tant que racistes et intolérants. Bref, que ce peuple ne se tanne pas de ça, qu’il a toujours espoir d’arranger sa province avec de la broche. Les immigrants verront bien que c’est la Charte canadienne des droits et libertés qui a préséance sur toutes les règles et lois du terrain de jeu de la province du Québec.

Un jour, les Québécois en auront peut-être marre d’être à la table des enfants lors des rencontres internationales. Un jour, les Québécois en auront peut-être plein leurs casques de cuisiner avec la cuisinière de plastique. Une nouvelle loi 101 et une charte de la laïcité ne vont que servir à perpétuer la joke d’un peuple qui n’a pas de courage, qui aime bien faire semblant et qui est devenu maître dans l’art d’improviser.

Mais en attendant, le Québec sera la risée du monde, particulièrement parce que le parti politique qui veut une charte de la laïcité veut garder un crucifix à l’Assemblée nationale, ce qui est l’équivalent de vouloir se faire cuire un vrai oeuf sur une cuisinière en plastique.

Rappelons que le PQ veut le maintien du crucifix «pour des raisons historiques et patrimoniales2». Tant qu’à ça, pourquoi se séparer du Canada puisqu’on pourrait y rester pour les mêmes raisons.

Mais si on est sérieux sur la question de faire du Québec un pays, pourquoi ne pas simplement expliquer à la population que le véritable problème, c’est la Charte canadienne des droits et libertés et son imposition au peuple du Québec en 1982? Si le Parti québécois n’a pas l’intention de garder le Québec dans le Canada, alors pourquoi tenter de légiférer encore une fois pour contourner la Charte? Si quelqu’un connait la réponse, merci de m’en  informer.

  1. Charte canadienne des droits et libertés []
  2. Pas de crucifix à l’Assemblée nationale, souhaite Djemila Benhabib []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Claude Dulac Le 30 septembre 2012 à 10h32

    Le français comme langue de travail exige une prime de bilinguisme pour les postes bilingues surtout pour le contact ou service au public .
    Puisque le fardeau de parler anglais doit être payé comme au fédéral.

    Ainsi un minimum de 2000$ par postes bilingues à l’employé ou 10% du salaire.

    appliquez ce règlement le dépanneur va déclarer son poste unilingue français et congédier un étudiant de Mcgill,Concordia unilingue anglais, les restaurants aussi.

    exiger pour émettre un numéro de taxe que l’affichage soit en français et et que service aux clients le soit.
    Depuis 1976, si cela avait été fait le problème serait réglé. pas de français pas de travail.
    La 101 ou la 401 (route à l’étranger au Canada)

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 896 a été rédigé par Sylvain il y a 8 ans et 0 mois, le samedi 29 septembre 2012.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Reine dans le passeport: il urine dessus et “flush” son passeport Ce que je vous présente aujourd'hui n'est pas très gracieux, j'en conviens. Mais est-ce que les décisions de Stephen Harper [...]

2010: L’exemple magistral du Nouveau-Brunswick: Québécois, mobilisez-vous! Comme il fallait s’y attendre et que je l’avais pour ma anticipé dès l’annonce du projet en novembre dernier, les [...]

2010: Corée du Nord: le fils cadet de Kim Jong Il élevé au grade de général Le fils cadet du dirigeant de la Corée du Nord, Jim Jong II, a été nomme général de l’armée. Cette [...]

2010: La clôture approche… Les femmes feront-elles tomber de nouvelles barrières? Retour sur la Colombie Lors de la Rencontre Internationale de Femmes et Peuples des Amériques contre la Militarisation du 16 au [...]

2010: Expédition des déchets radioactifs par la Voie maritime du Saint-Laurent Le porte-parole du Bloc Québécois en matière d'environnement et député de Rosemont–La Petite-Patrie, Bernard Bigras, et la porte-parole du Bloc [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages