Le mercredi 29 septembre 2010

InternationalSociété

La clôture approche… Les femmes feront-elles tomber de nouvelles barrières?

Par Marie-Ève Duchesne

Dans environ deux semaines, le Québec bouillonnera d’actions féministes et les déléguées du Québec s’envoleront pour la République démocratique du Congo. À cette occasion, les femmes feront-elles tomber de nouvelles barrières ou se heurteront-elles à l’indifférence capitaliste et patriarcale du monde actuel? Nous verrons bien! Mais en attendant, voici quelques suivis concernant cette 3ème action internationale de la Marche mondiale des femmes.

Retour sur la Colombie

Lors de la Rencontre Internationale de Femmes et Peuples des Amériques contre la Militarisation du 16 au 23 août, la Colombie s’est parée de milliers de visages pleins d’espoirs, de rêves, d’expériences, de luttes et de résistances. Cette rencontre permit le terrible constat de la menace de guerre mondiale qui résonne et s’impose dans différents coins géographiques.

L’humanité se retrouve dans l’impasse de sa propre survivance. Cette rencontre a lieu au moment où l’impérialisme américain dessine et exécute de nouvelles stratégies agressives de recolonisation pour se positionner à nouveau et essayer de se rattraper de la grande crise de son système capitaliste. Le dépouillement des richesses des peuples et la violation des droits de l’homme accompagnés de la militarisation sont les moyens établis qui se servent des médias de masse comme assujettissement idéologique et culturel. Pour avoir l’ensemble des prises de position adoptées lors de cette rencontre, visitez ce site.

Le 23 août dans le monde entier

En réponse à l’appel à l’action lancée par les mouvements qui ont convoqué la rencontre de Colombie, des manifestations de rue, des discours et des veillées dans différentes parties du monde ont exprimé la solidarité avec les femmes et les peuples de la Colombie et des Amériques. Une dénonciation commune : la condamnation de la militarisation.

Au Brésil, des actions ont eu lieu dans la capitale de l’État de São Paulo, au sud-est du Brésil, et dans la ville de Mossoró, avec la participation de divers mouvements sociaux. À São Paulo, les participants ont distribué des tracts à la Place Ramos et ont dénoncé la présence de forces militaires étrangères en Amérique Latine. À Mossoró, un débat sur la présence militaire étrangère en Amérique Latine, suivi par le lancement de la vidéo sur la Troisième Action Internationale, ont marqué la date du 23 août.

À Barcelone, en Catalogne, des femmes ont organisé, en face du consulat de la Colombie, une veillée aux chandelles contre la guerre et la militarisation. En Colombie, une veillée contre la militarisation et pour la vie a eu lieu le 23 août. À Maracaibo, dans l’État de Zulia, au Venezuela, une activité culturelle avec la présentation de groupes de musique et de l’œuvre théâtrale « Mère Colombie » a réuni le même jour différents groupes, organisations et institutions, sous le slogan « Pour la vie et l’intégration latino-américaine, non à la militarisation de notre Amérique » .

De l’autre côté de la planète, en Corée, les femmes sont descendues dans la rue pour exiger la fin des exercices militaires des États-Unis sur la péninsule coréenne, en dénonçant les menaces pour la paix dans le monde représentées par l’hégémonie militaire étasunienne, et en s’opposant à l’installation de nouvelles bases militaires en Colombie.

17 octobre: Journée de mobilisation globale

Le 17 octobre, en plus d’être présentes à la grande marche pour la paix à Bukavu, les militantes de la MMF seront présentes dans les rues de divers pays autour du monde. Elles se mobiliseront en solidarité avec les femmes et le peuple de la République Démocratique du Congo, et, également, avec les femmes et les peuples d’autres pays en conflit, en demandant une paix durable et active dans tous ces pays et la fin de la militarisation de nos sociétés, de la criminalisation de la pauvreté et des mouvements sociaux et la fin des violences envers les femmes.

Nous voulons montrer la force des femmes et exiger la participation égale des femmes dans les processus de prévention et de gestion des conflits ainsi que dans les processus de maintien de la paix et de construction post-conflits. De plus, les intérêts économiques (de l’industrie de l’armement, des entreprises transnationales d’exploitation minière et de pétrole, etc) et géo-politiques (des États nationaux et étrangers, des groupes armés, etc) des conflits seront dénoncés lors de ces manifestations.

Dans le cadre des forums sociaux, le 17 octobre est aussi devenu aux yeux d’autres mouvements sociaux une date de lutte contre la militarisation. Beaucoup d’autres mobilisations sont programmées pour la période du 7 au 17 octobre. Celles-ci porteront sur le travail décent, les migrations, la lutte contre la dette et les institutions financières multilatérales et des mobilisations en faveur de la justice climatique et la souveraineté alimentaire et contre les fausses solutions apportées au changement climatique seront prévues.

Et le Québec dans tout ça ?

Le Québec n’est pas en reste. Du 12 au 16 octobre, des actions féministes seront organisées un peu partout à travers le province. Pour savoir ce qui se passe dans votre région, consultez cette page.

Le 17 octobre, un rassemblement national, en solidarité avec les femmes du Congo, est organisé à Rimouski. Encore une fois, il vous faudra réserver votre place dans l’autobus avec les responsables de votre région. Vous trouverez ces informations sur le lien précédent.

La Fédération des femmes du Québec a aussi lancé ses capsules d’informations sur la revendication québécoise liée à l’autonomie économique des femmes. Pour la voir, rendez-vous sur Youtube.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Presse-toi à gauche!

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 21 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 812 a été rédigé par Marie-Ève Duchesne il y a 10 ans et 2 mois, le mercredi 29 septembre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous International, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Loi 101 et charte de la laïcité: l’art de faire comme si Imaginez que vous vivez à logement, et que votre plus grand rêve à courte échéance est de vous acheter une [...]

2011: Reine dans le passeport: il urine dessus et “flush” son passeport Ce que je vous présente aujourd'hui n'est pas très gracieux, j'en conviens. Mais est-ce que les décisions de Stephen Harper [...]

2010: L’exemple magistral du Nouveau-Brunswick: Québécois, mobilisez-vous! Comme il fallait s’y attendre et que je l’avais pour ma anticipé dès l’annonce du projet en novembre dernier, les [...]

2010: Corée du Nord: le fils cadet de Kim Jong Il élevé au grade de général Le fils cadet du dirigeant de la Corée du Nord, Jim Jong II, a été nomme général de l’armée. Cette [...]

2010: Expédition des déchets radioactifs par la Voie maritime du Saint-Laurent Le porte-parole du Bloc Québécois en matière d'environnement et député de Rosemont–La Petite-Patrie, Bernard Bigras, et la porte-parole du Bloc [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages