Le mercredi 22 septembre 2010

QuébecPolitique

Le mépris de Jean Charest envers les institutions québécoises est flagrant

C’est tout le système judiciaire qui est en péril

Nouvelles brèvesLa corruption au royaume du Parti Libéral du Québec ]

Par Parti Québécois

Le premier ministre du Québec a fait le choix, depuis qu’il occupe cette fonction, de mépriser profondément les institutions québécoises. En refusant de venir s’expliquer sur l’intervention du politique dans un procès criminel en 2003, Jean Charest vient de démontrer, une fois de plus, qu’il ne respecte pas nos institutions.

« Le premier ministre du Québec a fait le choix, depuis qu’il occupe cette fonction, de mépriser profondément les institutions québécoises. En refusant de venir s’expliquer sur l’intervention du politique dans un procès criminel en 2003, Jean Charest vient de démontrer, une fois de plus, qu’il ne respecte pas nos institutions ».

C’est ce qu’a déclaré le député de Chicoutimi et leader de l’opposition officielle, Stéphane Bédard, après que la majorité libérale ait refusé de convoquer une commission parlementaire pour entendre les principales personnes concernées à propos de l’intervention du bureau du premier ministre auprès du Procureur général du Québec en 2003 dans un procès criminel.

À cette époque, le premier ministre avait nié que ni lui ni personne de son bureau n’était intervenu auprès du Procureur général du Québec, Me Marc Bellemare, dans le cadre du mégaprocès des Hells Angels. Lors du témoignage de Me Bellemare, en août dernier à la Commission Bastarache, ce dernier avait indiqué que Me Denis Roy, actuel président de la Commission des services juridiques, mais anciennement conseiller du premier ministre, était intervenu à la demande de son chef de cabinet.

« Une telle intervention est une entrave grave dans le travail indépendant et impartial du Procureur général du Québec. En refusant de venir s’expliquer, on peut donc comprendre qu’avec Jean Charest au poste de premier ministre, c’est tout le système judiciaire qui est en péril », a poursuivi M. Bédard.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 233 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 1 mois, le mercredi 22 septembre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Nouvelles brèves, Politique, La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Oh non, Pauline Marois va augmenter les impôts des riches! Après avoir lu l'article «Pauline Marois annoncera sous peu une hausse d'impôts rétroactive pour les riches ((Pauline Marois annoncera sous peu [...]

2012: Gaz de schiste: il faut appuyer la ministre Ouellet Le Regroupement interrégional gaz de schiste de la vallée du Saint-Laurent (RIGSVSL), l'initiative citoyenne Non à une marée noire dans [...]

2012: Gaz de schiste: beaucoup plus risqué que le gaz naturel conventionnel Le 7 septembre dernier, la Commission Environnement et Santé publique (ENVI) du Parlement européen a rendu publiques trois études dans le [...]

2010: 101, 104, 103… Les lois qui tirent la langue Un long fleuve, majestueux, dont on veut profiter. Chaque année apporte sa saison de fertilité et des riches dépôts de [...]

2010: La paralysie de l’agir Un entrepreneur qui tenait un bureau de placement de personnel demandait 1000$ à chacun pour lui procurer un emploi. Là [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages