Le samedi 22 septembre 2012

InternationalEnvironnement

Gaz de schiste: beaucoup plus risqué que le gaz naturel conventionnel

Des études que l'industrie du gaz de schiste au Québec ne veut probablement pas que vous lisiez !

ActualitésFrance ]

Par Sylvain

Une étude européenne démontre que l’exploitation de gaz de schiste a un impact environnemental bien plus élevé que l’exploitation du gaz naturel conventionnel quant aux risques de contamination de l’eau en surface et dans le sous-sol, la dégradation de l’eau et de l’air, la pollution sonore, etc., pour ne donner que quelques exemples.

Le 7 septembre dernier, la Commission Environnement et Santé publique (ENVI) du Parlement européen a rendu publiques trois études dans le domaine des gaz de schiste. L’une d’elles concerne les avantages pour la sécurité d’approvisionnement énergétique, tandis que les deux autres s’intéressent aux impacts sur l’environnement et au changement climatique.

Les députés européens Europe Écologie Les Verts  (EELV) se sont réjouis  d’avoir enfin des arguments1 officiels à opposer aux mensonges de l’industrie. Ainsi, avis aux écologistes du Québec qui veulent fignoler leur argumentation!

Pour Michèle RIVASI, députée européenne et co-rapporteur du rapport d’initiative sur l’incidence environnementale des gaz et huiles de schiste en Commission Environnement, ces études tombent à point nommé:

Nous sommes actuellement dans une phase décisive au niveau européen, et l’on entendait encore tout et n’importe quoi dans la bouche des tenants des gaz de schiste. Il est salutaire de pouvoir mettre en sourdine les arguments erronés, pour ne pas dire mensongers, de l’industrie. Les écologistes ont désormais les preuves des risques qu’ils pointaient, nous allons donc pouvoir débattre sérieusement. La fracturation hydraulique est dangereuse pour la santé humaine et l’environnement, et l’étude environnementale démontre qu’il y a de forts risques de contamination des nappes phréatiques. Les autres risques pointés sont l’épuisement des ressources en eau, la perte de biodiversité, la dégradation des terres et de la qualité de l’air et les risques sismiques…rien que ça.2.

Hier, vendredi 21 septembre, Michèle Rivasi  a félicité le Québec pour avoir dit non au nucléaire et aux gaz de schiste en se référant à un article du France24 où on peut lire «Le nouveau gouvernement québécois, entré en fonction mercredi, a annoncé jeudi la fermeture de l’unique centrale nucléaire de la province ainsi que le maintien du moratoire sur l’exploration et l’exploitation des controversés gaz de schiste.3»

Michèle Rivasi - gaz de schiste

Toutefois, Madame Rivasi devrait attendre avant de félicité le Québec sur la question des gaz de schiste puisqu’il n’y a pas de réel moratoire. En effet, et France24 l’écrit aussi, c’est «le gouvernement sortant (qui) avait rendu quasi-impossible en mars 2011 de forer pour extraire ou chercher ce gaz naturel, et ce, le temps qu’un comité d’évaluation environnementale et stratégique sur le gaz de schiste enquête sur l’impact de cette industrie naissante sur le milieu naturel.» Le rapport ne sera pas rendu public avant encore un an. Comme on dit, il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué! De plus, le gouvernement sortant, celui de Jean Charest, avait agit sous une énorme pression populaire, sans laquelle le Québec serait sans aucun dout déjà multi-fracturé de tout bord tout côté aujourd’hui.

Le Parti québécois pourrait bien réussir à imposer un moratoire complet, mais avec un éventuel retour du Parti libéral du Québec au pouvoir, ou même de la Coalition avenir Québec, la province de Québec pourrait suivre la trace de l’Afrique du sud qui a annoncé hier, vendredi 21 septembre, la levée du moratoire sur l’exploitation du gaz de schiste dans leur pays. Dans un article de France Info, on peut lire que «l’exploration dans le Karoo, une zone semi-désertique (sic) va commencer. Cinq entreprises ont manifesté leur intérêt et doivent donc demander des licences d’exploitation au gouvernement4

En attendant, c’est le Parti québécois qui est au pouvoir, et ça va redonner espoir à la population alors que le Québec sort d’une période de neuf années de «bananisation». Puis-je suggérer à Jean Charest, Lucien Bouchard et autres de leurs petits amis affairistes d’aller faire un voyage dans le Karoo, en Afrique du Sud, idéalement avec des billets aller-simple?

 

  1. Support to the identification of potential risks for the environment and human health arising from hydrocarbons operations involving hydraulic fracturing in Europe []
  2. GAZ DE SCHISTE: DES ÉTUDES EUROPÉENNES CONFIRMENT LES RISQUES SANITAIRES ET ENVIRONNEMENTAUX []
  3. Le Québec ferme son unique centrale nucléaire et dit non au gaz de schiste []
  4. Afrique du Sud : levée du moratoire sur l’exploitation du gaz de schiste []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 346 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 637 a été rédigé par Sylvain il y a 8 ans et 1 mois, le samedi 22 septembre 2012.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous International, Environnement, France.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Oh non, Pauline Marois va augmenter les impôts des riches! Après avoir lu l'article «Pauline Marois annoncera sous peu une hausse d'impôts rétroactive pour les riches ((Pauline Marois annoncera sous peu [...]

2012: Gaz de schiste: il faut appuyer la ministre Ouellet Le Regroupement interrégional gaz de schiste de la vallée du Saint-Laurent (RIGSVSL), l'initiative citoyenne Non à une marée noire dans [...]

2010: 101, 104, 103… Les lois qui tirent la langue Un long fleuve, majestueux, dont on veut profiter. Chaque année apporte sa saison de fertilité et des riches dépôts de [...]

2010: Le mépris de Jean Charest envers les institutions québécoises est flagrant « Le premier ministre du Québec a fait le choix, depuis qu’il occupe cette fonction, de mépriser profondément les institutions [...]

2010: La paralysie de l’agir Un entrepreneur qui tenait un bureau de placement de personnel demandait 1000$ à chacun pour lui procurer un emploi. Là [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages