Le dimanche 4 juillet 2010

QuébecSociété

Les accommodements déraisonnables du multiculturalisme

Les québécois sont dérisoirement accommodants

L'indépendance du Québec ]

Par RRQ

Tant que de sérieux projets de lois ne seront pas adoptés sur la citoyenneté québécoise et le renforcement de la loi sur l’affichage unilingue français, on peut toujours attaquer les immigrés, mais on ne fera que s’en prendre aux conséquences plutôt qu’à la cause.

J’ai récemment lu un débat sur les immigrés qui ne respectent pas notre langue choisissant délibérément de parler l’anglais au Québec et de comment ils profitent des accommodements.

Le problème de l’anglicisation du Québec, ce n’est pas à cause des immigrés, c’est à cause des gouvernements qui n’ont pas mis le pied à terre. Depuis son adoption, la loi 101 a été charcuté 200 fois par le fédéral, et on a dû faire de multiples modifications pour faire des compromis avec cette Cour Suprême du Canada, qui ne devrait même pas avoir de légitimité au Québec, étant donné qu’on n’a jamais signé la constitution. C’est sûr que c’est frustrant de voir des immigrés parler en anglais et ne pas apprécier notre langue et notre culture, mais ce sont les partis politiques mollassons comme le PQ des 15 dernières années et les collabos comme les libéraux de Charest qui ont contribué au déclin du Québec tout entier.

Tant que de sérieux projets de lois ne seront pas adoptés sur la citoyenneté québécoise et le renforcement de la loi sur l’affichage unilingue français, on peut toujours attaquer les immigrés, mais on ne fera que s’en prendre aux conséquences plutôt qu’à la cause. Le seul et unique projet capable de rassembler tout le monde et de faire en sorte que l’on puisse refaire nos lois librement à l’image de notre société, c’est l’indépendance du Québec. Ne cherchez pas ailleurs. Le multiculturalisme et bilinguisme canadien sera toujours un ennemi à l’intégration des nouveaux arrivants. Il est propice à la division et à la ghettoisation des ethnies, surtout au Québec.

Quant à l’autre problème, les québécois sont dérisoirement accommodants. Lorsque le multiculturalisme canadien fait ses ravages dans la société pour détruire la communion et l’harmonie entre les ethnies qui composent un peuple, il crée artificiellement le racisme par manque de communication, et alors les ennemis du peuple québécois peuvent se servir de cet argument pour nous dénigrer pendant des années. La peur, c’est l’arme de prédilection des colonialistes. Étiqueter le peuple québécois de racistes a généré une sorte de peur qui a dégénérée vers les accommodements déraisonnables.

Cependant, il y a une catégorie de gens que je déteste, et ce n’est pas une question ethnique, mais de haine envers le vrai racisme profond: les francophobes. Ces gens là ne profitent pas du système, ils réinventent le système selon leur vision, car quiconque ne se plie pas à la langue et la culture de la suprématie anglaise n’est pas digne d’être respecté. Ceux-là, je les méprise et ils méritent nos crachas! Ceux qui vous diront qu’une race est supérieure à une autre, et que toutes les autres ne méritent pas la liberté, sont les vrais racistes. Ceux-là ne subissent pas l’assimilation comme les immigrés, ils en sont les ingénieurs depuis des générations. Ils contribuent à garder vivant le testament de Lord Durham.

4 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 D. Cardin Le 4 juillet 2010 à 13h06

    Vous avez tout à fait raison. Et le PQ devrait se sentir doublement coupable de sa façon d’agir. Nous lui avons donné notre confiance, il y a plusieurs années, parce que, comme tout peuple, nous avons besoin d’un leader, et le PQ, là-dessus, faillit de plus en plus à la tâche. En tant qu’indépendantistes, nous ne nous sentons ni soutenus, ni représentés. C’est à lui de “ramasser” notre sentiment profond et de l’exprimer, en tant que formation indépendantiste la plus important, et surtout, celle qui nous représente à l’Assemblée nationale. Mais j’ai ma petite théorie là-dessus. Malgré toute leur bonne volonté et leur foi, les gens de la génération de ceux qui ont gouverné le PQ ces dernières années (sauf quelques-uns que même le PQ préfèrent faire taire), sont colonisés. Et je ne le dis pas avec mépris, ils sont de la génération de ceux qui ont subi le mépris des colonisateurs (et de l’Église, il faut le dire) et qui ont appris à toujours modérer leurs transports, même quand ils auraient eu raison de parler plus haut, plus fort, et peut-être avec un peu plus d’insolence… On aurait besoin de plus jeunes, mais les jeunes, eux, s’en fichent, ce n’est pas leur combat. Si le PQ n’avait pas eu peur de pousser la Loi 101 au bout, s’il n’avait pas eu peur d’insister sur les indispensables cours d’histoire, peut-être que les jeunes auraient fait du français, et même de l’indépendance, leur combat.

  2. 2 Jean Rousseau Le 4 juillet 2010 à 15h19

    LA SYNCHRONISATION DES CERVEAUX SUR LA SURVIE.

    “Ceux qui vous diront qu’une race est supérieure à une autre, et que toutes les autres ne méritent pas la liberté, sont les vrais racistes” (C. Mosti).

    La vérité concernant l’attrait de la langue anglaise, se trouve que celle-ci s’appuie sur une conscience plus juste. Les richesses matérielles ne sont pas associées au malin comme chez les catholiques ou les musulmans. Benoit XV1, qui vit entouré des plus grands trésors de l’humanité, conseille pourtant aux croyants de ne pas s’attacher aux richesses, comme si on pouvait se perdre; à écouter un son ou à contempler une peinture de qualité. Au contraire, par là, on risquerait de se trouver et dès lors, conscientiser le joug sur nous de l’élevage. Voilà la source de cet interdit, la même qui empêche les militaires d’avoir des rapports intimes entre eux. Des sacs excréments en haut lieux de l’armée, ont dis que cela leur ferait perdre leur agressivité au combat. Mais la vraie raison demeure que les soldats prendraient conscience que l’on les utilise comme des robots, voire des personnages de jeux vidéos. Tels ceux à qui on a fait subir des expériences en leur inoculant des virus du sida ou d’autres produits chimiques néfastes, (1).

    C’est d’abord ça, une petite morale indigène fondamentalement que nos gens recherchent à s’extirper, afin de jouir de la vie convenablement et légitimement. Ils n’en n’ont qu’une.

    Le caractère opportuniste que l’on prête à la mentalité anglaise, leur assure la souplesse nécessaire afin de s’adapter au contexte de la situation. Je ne vois pas le prédicateur ou même le prophète qui parviendrait à les convaincre de choisir la pulsion de mort préférablement à celle de vie. Ce qu’il y a de plus désespérant et surprenant, demeure que tous les efforts entrepris pour vous éloigner de cette mare ne parviendront guère à éveiller même les plus intelligents. Parce qu’il y a de ces champs du savoir qui ne se conquière que par la maturité de l’esprit. À l’égal de l’ordi, il est possible d’améliorer son efficacité, par le changement de son système d’exploitation, (de sa culture). Cela peut s’opérer par l’adoption d’une autre langue ou par l’amélioration de la culture française. Laquelle promet une évolution considérable, (2), si nous parvenons à se sortir de ce stade infantile cristallisé par l’Église, (afin de maintenir tout le système d’exploitation s’échelonnant du politique à l’économique). Le reste n’est que vomit d’élucubrations piégeuses.

    (1) L’émission Zone Doc vendredi le 9 juillet traitera de ces saloperies.
    (2) « Une conscience intime de notre existence, voilà le plaisir » (BALZAC).

    Jean Rousseau, B. Ps
    spécialiste des ressources humaines
    courriel : jeanrousseau@live

  3. 3 Jean Rousseau Le 4 juillet 2010 à 15h39

    LA SYNCHRONISATION DES CERVEAUX SUR LA SURVIE. *amélioré

    “Ceux qui vous diront qu’une race est supérieure à une autre, et que toutes les autres ne méritent pas la liberté, sont les vrais racistes” (C. Mosti).

    La vérité concernant l’attrait de la langue anglaise, se trouve que celle-ci s’appuie sur une conscience plus juste. Les richesses matérielles ne sont pas associées au malin comme chez les catholiques ou les musulmans. Benoit XV1, qui vit entouré des plus grands trésors de l’humanité, conseille pourtant aux croyants de ne pas s’attacher aux richesses, comme si on pouvait se perdre; à écouter un son ou à contempler une peinture de qualité. Au contraire, par là, on risquerait de se trouver et dès lors, conscientiser le joug sur nous de l’élevage. Voilà la source de cet interdit, la même qui empêche les militaires d’avoir des rapports intimes entre eux. Des sacs d’excréments en haut lieux de l’armée, ont dis que cela leur ferait perdre leur agressivité au combat. Mais la vraie raison demeure que les soldats prendraient conscience que l’on les utilise comme des robots, voire des personnages de jeux vidéos. Tels ceux à qui on a fait subir des expériences en leur inoculant des virus du sida ou d’autres produits chimiques néfastes, (1).

    C’est d’abord ça, une petite morale indigène fondamentalement que nos gens tentent à s’extirper, afin de jouir de la vie convenablement et légitimement. Ils en n’ont qu’une après tout.

    Le caractère opportuniste que l’on prête à la mentalité anglaise, leur assure la souplesse nécessaire afin de s’adapter au contexte de la situation. Je ne vois pas le prédicateur ou même le prophète qui parviendrait à les convaincre de choisir la pulsion de mort préférablement à celle de vie. Ce qu’il y a de plus désespérant et surprenant, demeure que tous les efforts entrepris pour vous éloigner de cette mare ne parviendront guère à éveiller même les plus intelligents. Parce qu’il y a de ces champs du savoir qui ne se conquière que par la maturité de l’esprit. À l’égal de l’ordi, il est possible d’améliorer son efficacité, par le changement de son système d’exploitation, (de sa culture). Cela peut s’opérer par l’adoption d’une autre langue ou par l’amélioration de la culture française. Laquelle promettrait une évolution considérable, (2), si nous parvenions à se sortir de ce stade infantile cristallisé par l’Église, (afin de maintenir tout le système d’exploitation s’échelonnant du politique à l’économique). Le reste n’est que vomit d’élucubrations piégeuses.

    (1) L’émission Zone Doc vendredi le 9 juillet traitera de ces saloperies.

    (2) « Une conscience intime de notre existence, voilà le plaisir » (BALZAC).

    Jean Rousseau, B. Ps

    spécialiste des ressources humaines

    courriel : jeanrousseau@live

  4. 4 Sabrina Le 5 juillet 2010 à 2h57

    Premièrement, je voudrais bien faire le point sur qui ou quel partie politique gère l’Amérique du Nord et depuis quand sommes-nous souverain.

    Qui a dit que le Canada était un pays démocratique?

    Je sais que nous faisons partie du Commonwhelth Britannique comme territoire géographique de l’Amérique du Nord, la Chambre des communes est souveraine sauf que la décison de fermer les délibérations politiques pour un temps spécifique n’est pas voté par les élus du peuple canadien mais par la gouverneure générale qui est un titre symbolique seulement, il y a toujours les terres de la Couronne Britannique, les Richesses Naturelles, Postes India et Bell India, le gouvernement fédéral, les gouvernements d’états dont le Québec avec un Droit de Véto.

    Pouvez-vous me dire qui fait quoi et quand?

    1. Notre adresse postale est gérée dans un réseau informatique d’une compagnie (Post-India) qui camouffle toujours toutes nos adresses francophones (Station Main Box) et ceci n’est pas canadien.

    2. Au Québec comme ailleurs au Canada, plusieurs villes ont changé de nom officiellement par référendum et Post-India n’a pas encore reprogrammé son systême informatique à cet effet.

    3. Comme Canadiens, nous décidons de changer le nom de nos villes sauf que rien s’ajuste avec ‘POST-INDIA’ et quand vienda-t-elle cette adaptation de la part des administrations de la Couronne?

    Nous sommes gérer par des étrangers, ce n’est pas du racisme, rien ne va chez-nous au Canada. Il y a trop de chefs et pas suffisament de soldats!

    Je veux savoir, merci de me renseigner donc c’est à suivre…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Carlo Mosti

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 151 articles

Profil: Le RRQ est une organisation de résistance qui considère l’indépendance du Québec comme nécessaire à la survie et au développement de la nation québécoise. Il tire son inspiration de toutes…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 473 a été rédigé par Réseau de Résistance du Québécois il y a 9 ans et 0 mois, le dimanche 4 juillet 2010.

Il y a 4 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'indépendance du Québec, Société.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2009: Le décrochage scolaire est un fléau social Le Groupe d’action sur la persévérance et la réussite scolaires, présidé par Jacques Ménard, président de la Banque de Montréal, [...]

2009: L’unifolié retourne au Canada: un succès convaincant! Encore cette année, l’État canadien a profité de la fête du Canada pour faire de la propagande grossière au Québec. [...]

2009: Coup d’État contre le président Zelaya au Honduras La porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires étrangères et députée de La Pointe-de-l’île, Francine Lalonde, presse le ministre des [...]

2009: Route 175: Un dépassement de coûts de 400 millions de dollars Le député de Verchères et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Stéphane Bergeron, demande à la ministre des [...]

2009: Rapport d’impôt unique géré par Ottawa Le député de Nicolet-Yamaska et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’institutions financières et de commerce international, Jean‑Martin Aussant, s’inquiète [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages