Le mercredi 26 mai 2010

QuébecÉconomie

Développement social et économique de la Gaspésie

Avec le PLQ, il y a des paroles, avec le PQ, il y a l’action et des résultats

Par Parti Québécois

Depuis que le gouvernement libéral est en place, on ne donne maintenant plus d’indications sur l’avenir de l’éolien, on attend depuis sept ans le branchement à Internet haute vitesse dans les secteurs non desservis et on n’accorde plus de statut particulier à la région. Tel est le bilan libéral.

Le député de Matane, Pascal Bérubé, a souhaité interpeller la vice-première ministre et ministre responsable de la région de la Gaspésie, Nathalie Normandeau, pour mettre en lumière l’incapacité libérale à livrer des résultats concrets en faveur de la région depuis que le gouvernement actuel est en place. « Avec le gouvernement libéral, on parle beaucoup mais les résultats tardent. Voilà la différence majeure avec le Parti Québécois qui avait pris fait et cause pour la Gaspésie », a déclaré, d’entrée de jeu, Pascal Bérubé.

Au cours d’un débat de deux heures à l’Assemblée nationale, le député de Matane s’est fait le porte-voix des Gaspésiennes et des Gaspésiens qui estiment, à juste titre, se buter à l’indifférence libérale sur de nombreux enjeux, tels que les programmes gouvernementaux régionaux (FIER-Gaspésie), la forêt, l’accès à Internet haute vitesse, la situation particulière de la Haute-Gaspésie. La question de l’éthique a aussi été abordée.

Il a rappelé que dans le dernier mandat du gouvernement du Parti Québécois, c’est le premier ministre qui a mis en place et présidé le Plan de relance de la Gaspésie. C’est également l’engagement qu’a pris la chef du Parti Québécois lors de la dernière campagne électorale. Or, le premier ministre actuel, Jean Charest, a rompu avec cet acquis important pour la Gaspésie en confiant le dossier à une ministre comme une autre. « C’est hautement questionnable quant on sait qu’il avait décidé d’être le ministre responsable de la Capitale‑Nationale en 2008, malgré que cette région ne connaissait pas de problématiques particulières, assurément moindres que celles de la Gaspésie », a poursuivi M. Bérubé.

Par ailleurs, il a tenu à rappeler que les mesures qui contribuent actuellement au développement dans la région sont des mesures adoptées par un gouvernement du Parti Québécois : décret éolien, avantages fiscaux pour les régions ressources, créneaux d’excellence, crédit d’impôt pour favoriser le retour des jeunes en région, programme Brancher les familles.

« Depuis que le gouvernement libéral est en place, on ne donne maintenant plus d’indications sur l’avenir de l’éolien, on attend depuis sept ans le branchement à Internet haute vitesse dans les secteurs non desservis et on n’accorde plus de statut particulier à la région. Tel est le bilan libéral », a fait remarquer le député de Matane.

« Plutôt que de s’occuper de la Gaspésie, la ministre responsable de la région, aussi vice-première ministre, est empêtrée dans les scandales à répétition. Pendant ce temps, la Gaspésie est la région au Québec qui s’en tire le moins bien dans le contexte économique avec la perte d’un emploi sur neuf1. C’est désolant et inquiétant », a conclu Pascal Bérubé.

  1. La Presse, 19 avril 2010, chronique de Claude Picher []

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 khademolhosseini Le 23 juin 2012 à 11h52

    Bonjour
    Je suis ingenieur de chimi et je cherche un travail dans une compagnie petrolier,donc je vous prie de m`aider pour trouver un bon emploi.
    En attandant d`une reponse de votre partr
    cordialement

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 440 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 10 mois, le mercredi 26 mai 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: États généraux sur la souveraineté du Québec Les États généraux sur la souveraineté du Québec ((Site Internet: États généraux sur la souveraineté du Québec)) sont une émanation de [...]

2010: Tsunami frappant les côtes de l’archipel japonais Daito et l’île Okinawa 26 Mai 2010 à 08 h 53 Temps Universel, 17h53 heure locale à l'épicentre, un séisme sous marin de magnitude [...]

2010: Opposition au droit à l’avortement Représentant fièrement la droite religieuse et félicitant le gouvernement conservateur concernant son refus de financer les programmes de santé des [...]

2010: Non à une commission canadienne et anglicisante des valeurs mobilières Impératif français et la SSJB de Montréal appuient l'initiative de l'État du Québec et de plusieurs entreprises financières qui s'opposent [...]

2010: Le gouvernement canadien doit exiger le retour de Nathalie Morin et de ses enfants La porte-parole du Bloc Québécois en matière de condition féminine et députée de Laval, Nicole Demers, a invité le gouvernement [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages