Le dimanche 1 mars 2009

QuébecPolitiqueÉconomie

Jean Charest veut balayer sous le tapis une perte de 40 milliards de dollars en 48 heures

Et ça continue...

Par Parti Québécois

La population ne peut accepter que le premier ministre du Québec banalise la perte historique et désastreuse de la caisse et qu’il refuse de rendre des comptes.

« Nous ne participerons pas à une commission parlementaire qui consisterait à rééditer en quelques heures à l’Assemblée nationale la conférence de presse tenue hier par les dirigeants de la caisse. Jean Charest veut balayer sous le tapis la perte de 40 milliards de dollars en 48 heures, à la sauvette, sur le coin d’une table. La population ne peut accepter que le premier ministre du Québec banalise la perte historique et désastreuse de la caisse et qu’il refuse de rendre des comptes. »

C’est ce qu’a déclaré la chef de l’opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois, réagissant aux propos tenus par le premier ministre du Québec, Jean Charest, à l’entrée du caucus libéral.

Pour la chef de l’opposition officielle, le refus de Jean Charest de venir en commission parlementaire est un signal clair qu’il refuse d’aller au fond des choses. « Qui nomme le président du conseil d’administration de la caisse ? Qui nomme les membres du conseil d’administration ? Qui entérine le choix du président et chef de la direction ? Qui a changé le mandat de la caisse en décembre 2004 ? Qui a retiré la présence du sous‑ministre des Finances au conseil d’administration ? Qui parlait à tous les jours au président du conseil d’administration durant la campagne électorale ? M. Charest connaît la réponse : c’est lui et sa ministre des Finances. Ils ont une part de responsabilité et ils ne pourront pas y échapper », a indiqué Pauline Marois.

Une commission parlementaire sérieuse avec tous les documents pertinents

Par ailleurs, le député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’économie et de finances, François Legault, tient à préciser que les députés libéraux, à la rencontre de travail qui s’est tenue hier à l’Assemblée nationale, ont reconnu que les députés n’ont pas toutes les informations pertinentes pour tenir une commission parlementaire sérieuse. « Nous n’avons pas la politique de gestion du risque ; nous n’avons pas la politique détaillée de rémunération; nous n’avons pas le portefeuille des participations de la caisse dans les entreprises québécoises. Ce que la caisse a dévoilé hier, c’est à peine 40 pages des 600 pages que contient habituellement le rapport annuel. Comment faire un travail sérieux si nous n’avons pas toutes les informations », a ajouté M. Legault.

Par ailleurs, le Parti Québécois souhaiterait que des experts puissent être invités à la commission parlementaire afin d’éclairer les élus, qui n’en sont pas, sur le sens à donner aux propos des dirigeants de la caisse. « Il faut aussi que les déposants, comme la SAAQ, la CSST, la Régie des rentes, puissent venir expliquer aux Québécois comment ils entendent juguler cette perte de 40 milliards de dollars. Ce ne sera pas sans conséquence, personne ne peut croire à ça », a souligné M. Legault.

« J’ai indiqué hier et je le réitère : nous sommes prêts à collaborer mais nous ne participerons pas à une commission parlementaire qui s’avérerait une mascarade sans que le premier ministre du Québec rende des comptes après qu’il ait choisi de changer le mandat de la caisse en 2004. Il y a quelque temps, il s’attribuait les bons résultats. Maintenant qu’ils sont catastrophiques, qu’a-t-il à cacher en refusant de venir en commission », a conclu Pauline Marois.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 j.pierrebeausoleil@yahoo.ca Le 4 juillet 2009 à 16h52

    je crois que monsieur charest en membre en regle de la mafia politique c,est un etre tellement hypocrite avec son discour etudier par les membre d,une fraterniter obscur et sourtout secrete au yeux du commun du mortel c,est un personnage qui nous joue une telle comedie et qui se cache devant un bon gar c,est un comedien tellement adroit einseigner sans doute par une secte secrete qui est capable de faire oublier par l,oublie devant le commun des mortel tout la gestion gouvernemental le vol lui et ces complices de nous faire oublier quil etait au courant de la perte de la caisse de depot d,une perte de 35 milliards de dollards et que je crois personnelement que vincent lacroix fesait partie de cette secte……….

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Éric Gamache

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 539 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 5 mois, le dimanche 1 mars 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Économie, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Manifestation nationale à Québec aujourd’hui contre la hausse des droits de scolarité La politique du gouvernement du Québec en matière de droits de scolarité va clairement à l'encontre des tendances lourdes à [...]

2007: Qui manipule la campagne de Jean Charest? Un article intéressant de Michel Vastel... bonne lecture! Michel Vastel Blogue - revue L’Actualité lundi 26 février 2007 Il y a quelque chose de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages