Le lundi 8 mars 2010

EnvironnementQuébec

L’achat d’Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec

Du sable dans l’engrenage

Par MSQN

Au Nouveau-Brunswick, les citoyens ont la chance de pouvoir être informés adéquatement sur cette affaire car on leur donne un délai pour un débat public. Ici au Québec, malgré un avis en ce sens du BAPE 2005, aucun débat public n’est en vue ; c’est le silence total devant ce manque de transparence du gouvernement.

Les Québécois, en dormance totale, sont en train de se faire passer un gros sapin en étant maintenus dans l’ignorance de toute cette affaire dite commerciale.

Le pire dans ce dossier controversé d’achat d’Énergie Nouveau-Brunswick par Hydro-Québec, c’est le projet d’acquérir la vieille centrale nucléaire de Pointe Lepreau qui n’est qu’un vieux bazou qu’on est en train de revamper à coûts de plusieurs milliards avec des retards incontrôlables et cela sans être certain qu’elle fonctionnera le temps prévu (25 ans).

En effet, 4 centrales nucléaires Candu en Ontario qui ont subi le même traitement n’ont fonctionné que 7 ans en moyenne. De plus, la réfection de cette centrale nucléaire à la technologie dépassée se fait selon les anciennes normes de sécurité d’avant juin 2008 et ne tient pas compte des 16 problèmes techniques non résolus à cette date, dévoilés par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Pourquoi y aurait-il un miracle à Pointe Lepreau?

Dans cette prétendue aubaine de 1,4 milliard patentée par les nucléocrates d’Hydro-Québec et avec l’aval du gouvernement libéral, il y a un aspect que personne ne semble prendre en considération dans la décision d’acquérir ou non la centrale nucléaire de Pointe Lepreau, c’est-à-dire les 5000 tonnes de déchets de combustibles irradiés qui s’ajouteront en bonus à cette transaction. Coût de gestion de ce cadeau empoisonné: 5 milliards de dettes que les générations futures devront assumer à perpétuité. Cette évaluation exclut d’ailleurs tous les autres déchets radioactifs résultant des activités d’opération de réfection et de déclassement du site nucléaire à la fin de sa vie utile. Magnifique legs intergénérationnel!

Au Nouveau-Brunswick, les citoyens ont la chance de pouvoir être informés adéquatement sur cette affaire car on leur donne un délai pour un débat public. Ici au Québec, malgré un avis en ce sens du BAPE 2005, aucun débat public n’est en vue ; c’est le silence total devant ce manque de transparence du gouvernement. Même l’opposition officielle reste très timide dans ce dossier, démontrant même une certaine incohérence inquiétante quand on sait sa position du 11 décembre où elle s’est déclarée contre le projet de reconstruction de Gentilly-2.

La semaine dernière, l’Ontario a décidé de mettre au rancart les 4 réacteurs Candu à son site nucléaire de Pickering B. Au Vermont, c’est le même scénario avec leur seul réacteur nucléaire. Au Québec, Hydro-Québec et notre gouvernement persistent à maintenir leur mauvaise orientation d’acquérir le réacteur nucléaire de Pointe Lepreau, les deux mains sur le volant et avec des grandes œillères en voulant gaspiller des milliards pour satisfaire le lobby nucléaire.

Il est temps de se réveiller et demander des comptes au gouvernement avant qu’il ne nous précipite à nouveau dans un gouffre financier inadmissible comme cela s’est passé avec la caisse de dépôt. On n’a pas besoin de ces investissements gaspillés dans le nucléaire. Il vaudrait mieux les rediriger dans des énergies plus rentables et socialement acceptables afin de dynamiser et moderniser les secteurs de la conservation énergétique, de l’efficacité énergétique et de la production d’énergies renouvelables et décentralisées. Cela vivifierait une économie plus saine et créatrice d’emplois sur l’ensemble du territoire Québécois.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Jean Paul Tellier Le 9 mars 2010 à 6h35

    Énergie NB ; Rejet massif de l’entente avec Québec

    La majorité des Néo-Brunswickois s’oppose à l’entente conclue avec le Québec pour la vente d’actifs de la société Énergie NB, selon un sondage réalisé par la firme Recherche Omnifacts pour Radio-Canada.

    Texte de référence pour votre étude.
    http://www.radio-canada.ca/regions/atlantique/2010/03/08/001-NB-sondage-energie.shtml

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Philippe Giroul

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 513 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 10 ans et 6 mois, le lundi 8 mars 2010.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Sex-ratio en Indes: 400 hommes pour 100 femmes Selon Wikipédia, dans certaines régions rurales en Inde, on a environ 400 hommes pour 100 femmes. C'est un problème extrêmement [...]

2013: 8 mars, jour férié ? Une gynocratie, c’est quoi? – Vidéo Dans quelques pays aujourd'hui 8 mars c'est jour férié afin de marquer la Journée internationale de la femme. Ainsi, au [...]

2012: Journée internationale des femmes: une mère appuie les étudiants dans leur lutte Cette lettre est en train de devenir virale sur Facebook ((LETTRE OUVERTE D'UNE MÈRE AU MINISTRE DE LA SÉCURITÉ PUBLIQUE: [...]

2011: Un incendie éclate dans un des tunnels de l’Université Laval Lundi en fin de journée, un incendie s'est produit dans un des tunnels de service de l'Université Laval. Le feu [...]

2010: Manifestation pour l’abolition du poste de lieutenant-gouverneur Voici des extraits de la manifestation du Réseau de Résistance du Québécois pour l'abolition du poste de lieutenant-gouverneur, tenue le [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages