Le jeudi 27 janvier 2011

QuébecEnvironnement

Pourquoi Hydro-Québec est-elle silencieuse sur la débâcle de Pointe Lepreau?

La reconstruction de Gentilly-2 serait une erreur colossale

Canada ]

Par MSQN

Hydro-Québec devrait rapporter à son conseil d’administration et au public québécois toutes les difficultés et toutes les erreurs coûteuses qui sont en cours à Pointe Lepreau, parce que cette douloureuse expérience risque de se reproduire avec la reconstruction proposée pour Gentilly-2 à l’automne 2012.

Hier le 26 janvier, des citoyens et citoyennes du Nouveau Brunswick (NB) ont fait une démonstration devant l’édifice de la firme parapublique Énergie Nouveau Brunswick à Fredericton afin de protester contre l’incompétence de ceux qui font la reconstruction du réacteur nucléaire à Pointe Lepreau. Le MSQN (Mouvement sortons le Québec du nucléaire) saisit l’occasion pour demander à Hydro-Québec d’expliquer pourquoi elle n’informe pas le public québécois des erreurs techniques, des délais et des dépassements de coûts considérables qui se sont produits dans ce projet de reconstruction.

Le réacteur de Point Lepreau est le frère jumeau de celui de Gentilly-2 à Bécancour. Comme Hydro-Québec veut reconstruire Gentilly-2 en suivant l’exemple de Pointe Lepreau, elle a envoyé des observateurs sur place au Nouveau-Brunswick pour suivre le cours de la reconstruction. Cependant, Hydro-Québec n’a pas informé le public québécois des hypothèses irréalistes et des erreurs commises à Pointe Lepreau.

Comme le projet de Gentilly-2, la reconstruction de Pointe Lepreau était supposée se réaliser en 18 mois. Cette reconstruction est déjà en cours depuis trois ans. Selon le gouvernement du Nouveau-Brunswick, le coût des délais occasionnés est d’environ un million de dollars par jour.

Comme le projet de Gentilly-2, la reconstruction de Pointe Lepreau devait coûter moins que deux milliards de dollars, mais les dépassements de coûts sont déjà un milliard de dollars.

Comme dans le cas de Gentilly-2, les 380 tuyaux de calandre en alliage de zirconium-niobiumsitués dans le cœur du réacteur doivent être remplacés par des tuyaux neufs. Les vieux tuyaux deviennent des déchets radioactifs qui demeurent dangereux pour des centaines d’années. Mais après avoir installé, sur une période de neufs semaines, tous les nouveaux tuyaux, la décision a été prise de les enlever et de recommencer parce que les tuyaux n’étaient pas suffisamment étanches et donc inacceptables.

Cependant la nature inacceptable des tuyaux de calandre était visible dès le départ, alors que seulement une fraction de ceux-ci avait été installée. Pourquoi Hydro-Québec n’a-t-elle pas rapporté ces faits au public québécois? Pourquoi Hydro-Québec n’a-t-elle pas rapporté aux autorités du NB qu’une situation inacceptable était en cours?

Le MSQN croit que la reconstruction de Gentilly-2 serait une erreur colossale et ne doit pas se faire. Cette reconstruction va coûter beaucoup plus cher que prévu et elle va créer une grande quantité de nouveaux déchets radioactifs que le gouvernement fédéral ne veut pas prendre en charge. Est-ce que ces déchets de reconstruction devront demeurer au Québec ? De plus, le réacteur reconstruit produira chaque année 100 tonnes de nouveaux déchets hautement radioactifs (le combustible uranium irradié), lesquels demeurent dangereux pour un million d’années. La gestion de ce combustible irradié exigera les services d’Énergie Atomique Canada Limités, une firme de la couronne que le gouvernement a mise en vente en 2010.

Au minimum, Hydro-Québec devrait rapporter à son conseil d’administration et au public québécois toutes les difficultés et toutes les erreurs coûteuses qui sont en cours à Pointe Lepreau, parce que cette douloureuse expérience risque de se reproduire avec la reconstruction proposée pour Gentilly-2 à l’automne 2012.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Solange Chouinard Le 27 janvier 2011 à 8h26

    Bon matin tout le monde,

    Je suis éberluée, choquée et découragée devant tant d’incapacité à comprendre le bon sens… Ces centrales nucléaires (NB & QC) n’auraient jamais dû être construites! L’impossibilité de gérer les déchets radioactifs devrait suffire à convaincre n’importe lequel des imbéciles de cette planète que ce genre de projets est purement suicidaire. J’irais même beaucoup plus loin… Les décideurs (???) s’exposent à des risques de génocide…!!!(Vérifiez la définition de ce mot au dico…)

    Qui “mettra ses culottes” et stoppera cette infamie??? Le public en général et plus particulièrement, les mouvements anti-nucléaire, sont pourtant bien clairs. Aucun humain sensé ne veut de ce genre de choses… Quand donc les “élus” tendront-ils l’oreille à ceux et celles qui les paient plus que grassement?

    Les Québécois sont encore plus “moutons” que je n’arrive à le croire et encore moins, l’admettre… Qu’on organise des manifs et je serai la première aux barricades. N’y a-t-il donc aucun moyen de se faire entendre…???

    JE SUIS ÉCOEURÉE !!!!!!!!!!!!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Articles rédigés: 39 articles

Profil: Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire présente un défi pour chaque québécois et québécoise, peu importe leur allégeance politique. Nous nous devons de manifester ouvertement notre désaccord avec les…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 495 a été rédigé par Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire il y a 8 ans et 5 mois, le jeudi 27 janvier 2011.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Environnement, Canada, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Option nationale: Jean-Martin Aussant à Bazzo.tv Jean-Martin Aussant était parmi les invités de Marie-France Bazzo hier à Télé-Québec, dans le cadre de l'émission Bazzo.tv ((Bazzo.tv reçoit [...]

2011: Vincent Lacroix est aujourd’hui transféré en maison de transition « L'entêtement du gouvernement de Stephen Harper à accorder la priorité aux intérêts de son parti au détriment de ceux [...]

2011: Étude de l’IRIS sur les bonis dans le secteur public Le député de Rousseau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de finances, Nicolas Marceau, condamne l’augmentation spectaculaire de la [...]

2011: Parlons d’avenir Nous avons un pays à développer. On a fait l'Hydro-Québec et on s'est arrêté, c'était pourtant un projet fou dénoncé [...]

2011: Cette femme à vraiment la volonté et les ”couilles” d’amener son peuple au croisement de son histoire Pauline Marois, nous a souvent fait voir durant l'année passé qu'elle pouvait sortir ses griffes devant l'incompétence. Il faudrait encore [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages