Le jeudi 22 octobre 2009

QuébecPolitique

Pourquoi Jean Charest a-t-il peur d’une commission d’enquête publique indépendante sur l’industrie de la construction?

Pourquoi le premier ministre et le gouvernement ont-ils si peur d’aller au fond des choses?

Par Parti Québécois

Le grand nombre d’allégations révèle un système structuré impliquant le crime organisé. Il est temps de faire une réflexion de société sur la façon dont nous attribuons les contrats publics. Nous nous préoccupons du bien public et de la santé de nos institutions. Les modifications législatives sont un premier pas, mais en définitive, une commission d’enquête est la seule manière d’aller au fond des choses.

Le Parti Québécois continue de réclamer une enquête publique indépendante sur l’industrie de la construction. La chef du parti, Pauline Marois, estime qu’une commission d’enquête s’impose en raison des allégations de collusion et de trafic d’influence qui se multiplient autour de l’octroi de lucratifs contrats dans la région de Montréal, à Anjou, dans l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, à Laval notamment.

Cette semaine, durant la période de questions, à l’Assemblée nationale, le Parti Québécois a posé plus d’une douzaine de questions au premier ministre sur le sujet. Ce dernier n’a pas daigné répondre à une seule et a plutôt envoyer son ministre de la Sécurité publique, le toujours précis Jacques Dupuis. Ce dernier a dit mardi exactement la même chose que le 9 avril dernier, à savoir “Les policiers doivent pouvoir travailler, faire leur enquête, recueillir des éléments de preuve, et on verra ce que ça va donner.” Six mois et demi plus tard, le même baratin insulte les Québécois et de nombreux observateurs qui joignent leur voix à celle du Parti Québécois pour réclamer une commission d’enquête indépendante sur l’industrie de la construction.

De son côté, notre leader parlementaire et député de Chicoutimi, Stéphane Bédard, a affirmé que le gouvernement protège un système corrompu en refusant une fois de plus la tenue d’une enquête publique. « Quand est-ce que le gouvernement va se réveiller, va faire en sorte que ces allégations qui entachent notre démocratie vont enfin être prises au sérieux par ce gouvernement qui protège on ne sait qui actuellement? » a-t-il lancé.

Pourquoi une commission d’enquête publique indépendante plutôt que de simples enquêtes policières? Parce que les enquêtes policières ne peuvent qu’identifier et condamner quelques individus coupables de collusion ou de trafic d’influence. Beaucoup plus large, la commission d’enquête permet de mettre à jour des systèmes, d’obtenir l’avis d’experts, assigner des témoins et surtout formuler des recommandations pour remédier à ce problème social.

En entrevue à l’émission Mongrain, mercredi, notre porte-parole en matière de Sécurité publique et député de Chambly, Bertrand St-Arnaud, a bien résumé les critiques formulées à l’égard du premier ministre qui manque de courage : « Le grand nombre d’allégations révèle un système structuré impliquant le crime organisé. Il est temps de faire une réflexion de société sur la façon dont nous attribuons les contrats publics. Nous nous préoccupons du bien public et de la santé de nos institutions. Les modifications législatives sont un premier pas, mais en définitive, une commission d’enquête est la seule manière d’aller au fond des choses. »

Aujourd’hui encore, Pauline Marois a réitéré la position du Parti Québécois : « Il est inacceptable que le premier ministre refuse une enquête publique indépendante sur l’industrie de la construction! Pourquoi le premier ministre et le gouvernement ont-ils si peur d’aller au fond des choses? » Elle rappelle son voyage au Mexique en 2000, aux frais de l’industrie canadienne de la construction. Jean Charest a tort de se prétendre blanc comme neige.

Le Parti Québécois réitère sa volonté que le gouvernement institue une commission d’enquête publique et indépendante portant sur l’ensemble de l’industrie de la construction au Québec, bien encadrée et qui entendrait toutes les parties concernées.

5 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Pierre Le 22 octobre 2009 à 19h49

    Récupérer l’argent de la corruption comblerait une partie du déficit et éviterait de faire payer par les moins fortuné des hausses d’électricité pour combler le déficit causé par la corruption, que faut-il fait pour destituer un premier ministre du Québec qui ne respecte pas son mandat face au peuple ?

  2. 2 Bouquins usagés Le 22 octobre 2009 à 23h22

    Y a-t-il encore un seul québécois qui n’a pas compris que la ligne entre la droiture et la corruption n’a jamais été très claire pour Chrétien? C’est pas faute, il ne comprends juste pas. Je lui accorderais le droit de plaider l’aliénation mentale…

  3. 3 Oikos Blogue | Une commission d’enquête sur la construction est nécessaire Le 30 octobre 2009 à 8h35

    […] que le Parti Québécois persiste à réclamer une enquête publique indépendante. En entrevue, le porte-parole du PQ en matière de Sécurité publique et député de Chambly, Bertrand St-Arnaud, a bien résumé les critiques formulées à l’égard […]

  4. 4 martin Le 4 décembre 2009 à 18h37

    Pourquoi monsieur Charest a til peur de faire une commission d enquête ?
    1 Si vous avez écoutez les émission enquête de radio canada vous allez voir des dirigeants sindicaux qui ne veulent pas de commission d enquête ..
    2 que diriges aussi ces dirigeants ? La CSST …
    3 qui était un des plus grand client de la caisse de dépôt ? =La CSST
    L’ ancienne ministres des finance (2008) était elle à la tete de la CSST en 1986 ? ..oui’..
    ça commence à faire pas mal de liens pour M Charest pour NE PAS VOULOIR DE COMMISSION D ENQUETE , AINSI QUE CES AMIS VOUS NE TROUVEZ PAS ?

  5. 5 pierre gamache Le 27 mars 2010 à 8h28

    Pour nous tous les payeur de taxes ne vous en faites pas,l`equart entre les riches et les pauvres s`accroitre de plus en plus,ce qui veut dire que la fin d`un systeme gouvernemental corrompu tire a sa fin,la population n`est plus indifferant mais reste immobilisée devant toute ses fraudes de tout les paliers gouvernement.pour tout ceux qui croit pouvoir s`en sortir avec vos cartes de credit ne vous en faite pas ils s`en viennent apres vous tres bientot.alors vous tous quebecois(es),plus que jamais soyer vigilant dans tous vos placements,reer,assurances,car il ne vous en resteras pas plus d`ici votre retraite.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 517 a été rédigé par Parti Québécois il y a 9 ans et 8 mois, le jeudi 22 octobre 2009.

Il y a 5 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Fracking vieux mononcle Je viens de lire l'article «Les verts au pouvoir ((Article de Jacques Brassard: Les verts au pouvoir)) » du vieux mononcle Jacques Brassard. [...]

2012: Libérer le Québec des énergies sales Une dizaine de groupes citoyens, écologistes et sociaux ont accueilli ce matin, lundi, le lobby pétrolier et gazier avec des [...]

2010: Changements à venir sur AmériQuébec Vous êtes invités à partager vos avis en commentaires! Vos opinions sont importantes, car vous êtes ceux qui consultez ce [...]

2009: Michael Ignatieff: imposture et ascension Il y eut d'abord Michael Ignatieff l'intellectuel: universitaire, écrivain et journaliste de renom. Pourfendeur du nationalisme québécois et ennemi de [...]

2009: Pour la voiture, les batteries ne sont pas la solution Oui à la voiture électrique, mais pas dans la direction des batteries. Les batteries présentent d’énormes problèmes de recyclage et elles [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages