Le vendredi 19 novembre 2010

QuébecPolitique

Motion de censure: Charest se lamente de retarder son voyage en France

Jean Charest est frustré, mais ce qui arrive est de sa propre faute

La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec ]

Par AmériQuébec

Le Parti Québécois a décidé de lancer un débat sur une motion de censure retirant la confiance au gouvernement libéral la semaine prochaine. Jean Charest se plaint de devoir retarder son voyage en France et accuse le PQ de manquer de courtoisie. Charest accuse encore et toujours les autres, mais c’est de sa faute si on en est rendu là!

Le Parti Québécois salue l’initiative citoyenne non partisane de la pétition réclamant la démission de Jean Charest. Le succès de cette pétition démontre bien à quel point les gens sont insatisfaits et inquiets. Jean Charest est complètement isolé. Même la FTQ a fait volte-face!

Assumant ses responsabilités de représentants des citoyens du Québec, les députés du Parti Québécois souhaitent un débat sur une motion de censure, qui vise à blâmer le gouvernement à propos d’un sujet particulier – son entêtement obstiné et incompréhensible à déclencher une enquête publique et indépendante sur l’industrie de la construction, sur l’octroi de contrats publics, de permis ou de subventions ainsi que sur le financement des partis politiques.

À l’image de la population, nous aussi, nous pensons qu’il est temps que le premier ministre réfléchisse à son avenir. Ceci dit, la démission du premier ministre ne changerait rien : le problème, ce n’est pas Jean Charest, c’est le Parti libéral.

Quoi qu’il arrive, il faut absolument tenir une enquête publique indépendante et transparente.

Le débat sur la motion de censure aura lieu mercredi prochain, 24 novembre. Il commencera après la période de question et durera jusqu’à 18h.

La motion de censure a été inscrite au feuilleton par la chef de l’opposition officielle en vertu de l’article 304 du Règlement :

« Que l’Assemblée nationale du Québec retire sa confiance au gouvernement libéral et à son premier ministre pour son refus obstiné de déclencher une enquête publique et indépendante sur l’industrie de la construction, sur l’octroi de contrats publics, de permis ou de subventions ainsi que sur le financement des partis politiques. »

Jean Charest est consterné du fait que le Parti Québécois dénonce, comme des centaines de milliers de citoyens, le gouvernement libéral. « Je trouve déplorable que l’opposition péquiste ait fait le choix de déposer une motion de censure au moment même où cette importante mission doit se dérouler. Par conséquent, je retarderai mon départ pour la visite alternée, puisque je considère qu’il est important que je puisse non seulement voter, mais également participer au débat » se lamente Jean Charest. La population n’est cependant pas dupe: si Jean Charest retarde son voyage, ce n’est pas par désir de participer au débat, mais bien parce qu’étant donné sa courte majorité à l’Assemblée Nationale, il n’a pas le choix!

De plus, ce que Jean Charest omet de dire, c’est que si nous en sommes rendus là, c’est de sa faute uniquement, puisqu’il est celui qui refuse obstinément de déclencher, comme tout le monde le demande désormais, une commission d’enquête. L’arrogance de Jean Charest et du Parti libéral du Québec a assez duré.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 427 a été rédigé par AmériQuébec il y a 8 ans et 9 mois, le vendredi 19 novembre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec, La corruption au royaume du Parti Libéral du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Journée mondiale de l’enfance En 1954, l'Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la résolution 836 (IX) qui recommandait à tous les pays d'instaurer [...]

2010: La députation libérale doit se dissocier de ce gouvernement corrompu ! Les députés du PLQ se sont délibérément tus lors de leur dernier Conseil général. Ils sont, par le fait même, [...]

2010: Affichez votre écoeurement est derrière la campagne d’affichage dans Kamouraska-Témiscouata Dans un communiqué de presse titré Vaste opération de salissage - Le PLQ déposera une plainte au DGEQ, le Parti [...]

2010: Gauche maladroite ou Droite gauche ? Août 1789 – Le Roi siège toujours à l’Assemblée Nationale française. Un débat constitutionnel houleux s’engage sur le poids de [...]

2010: Pétition de démission de Jean Charest: Amir Khadir menacé par un député libéral En moins de cinq jours, la pétition demandant la démission de Jean Charest a presque atteint les 200 000 signataires. [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages