Le samedi 19 septembre 2009

EnvironnementPolitique

Respect des droits humains et de l’environnement

Le Bloc Québécois dépose un projet de loi pour encadrer les activités des compagnies extractives à l’étranger

Canada ]

Par Bloc Québécois

Nous avons dénoncé à plusieurs reprises les activités de ces compagnies extractives canadiennes à l’étranger, qui violent les droits humains et qui mettent en danger le développement durable des populations locales. Nous présentons maintenant un plan qui établira un cadre auquel les entreprises devront se soumettre lorsqu’elles opèreront à l’étranger.

La porte-parole du Bloc Québécois sur les questions touchant l’Amérique latine, l’Afrique et la coopération internationale et députée de Laurentides—Labelle, Johanne Deschamps, a déposé aujourd’hui un projet de loi visant la création d’une commission de surveillance des activités à l’étranger des entreprises et entités canadiennes. Le projet de loi C-438 met en place des balises pour les entreprises canadiennes qui oeuvrent à l’étranger, afin qu’elles agissent de façon responsable en matière de droits de la personne et de respect de l’environnement.

« Au cours des dernières années plusieurs entreprises, particulièrement dans le secteur minier où les entreprises canadiennes sont très actives, ont été associées à des actes qui sont inacceptables aux yeux des Québécoises et des Québécois comme des déplacements forcés de population, des désastres environnementaux, appuis à des régimes répressifs ou encore de graves violations aux droits humains. Or, malgré les nombreuses mises en garde du Bloc Québécois et des organisations oeuvrant dans ces pays, le gouvernement fédéral a toujours choisi de fermer les yeux sur les abus commis par certaines de ces sociétés qui opèrent à l’étranger », a rappelé Francine Lalonde, porte-parole du Bloc Québécois en matière d’affaires étrangères.

La députée de La Pointe-de-L’Île s’intéresse de près à cette question depuis fort longtemps puisqu’elle a déposé en 2001 un projet de loi allant en ce sens. Le projet de loi est mort au feuilleton avec la dissolution de la Chambre.

Le projet de loi du Bloc Québécois prévoit que la future commission de surveillance sera chargée de recevoir les plaintes, mener des enquêtes, émettre des recommandations auprès du gouvernement sur une liste des entreprises qu’il est préférable de soutenir ou pas, rédiger un code canadien relatif aux activités des entreprises et entités canadiennes, en plus d’informer le ministre des Affaires étrangères des situations justifiant la prise de sanctions.

« Le Bloc Québécois prend ses responsabilités et il agit en conformité avec les intérêts et les valeurs des Québécoises et des Québécois. Nous avons dénoncé à plusieurs reprises les activités de ces compagnies extractives canadiennes à l’étranger, qui violent les droits humains et qui mettent en danger le développement durable des populations locales. Nous présentons maintenant un plan qui établira un cadre auquel les entreprises devront se soumettre lorsqu’elles opèreront à l’étranger, et qui fournira les outils permettant de faire les vérifications qui sont nécessaires », a conclu Johanne Deschamps.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 389 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 9 ans et 10 mois, le samedi 19 septembre 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, Politique, Environnement.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: « Rester une province constitue un risque inacceptable pour le Québec » — Pauline Marois Revoyez la cérémonie en vidéo La nouvelle Première Ministre du Québec, Pauline Marois, a présenté aujourd'hui ceux et celles qui composeront [...]

2009: Le développement du Québec et des régions Préambule J’ai participé activement au forum Vision 2025 de Chicoutimi du Centre de Recherche sur le Développement Territorial, le CRDT. C’est [...]

2009: Commission nationale des valeurs mobilières En dépit de l’opposition répétée du Québec, le gouvernement fédéral va de l’avant avec son projet de création d’une commission [...]

2009: Un moulin à paroles d’or Dans nos têtes, en boucle, tournent encore les mots, les phrases, les intonations, les évocations, les cris, les paroles de [...]

2009: Le projet de loi des conservateurs sur l’assurance-emploi est inadéquat pour les travailleurs du Québec « Selon le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), le Conseil national des chômeuses et chômeurs (CNC) et la [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages