Le vendredi 12 juin 2009

PolitiqueQuébec

Protection de la langue française au Québec

Le discours du gouvernement libéral sonne faux

L'état de la langue française ]

Par Parti Québécois

Christine St-Pierre refuse de réaffirmer la primauté et l’épanouissement du français au Québec, seule nation francophone en Amérique du Nord, et de constater l’échec de la politique fédérale. Surtout, elle refuse, comme ministre responsable de la Charte de la langue française, d’élargir l’application de la Charte sur le territoire du Québec. Pourquoi?

Le député de Borduas et porte-parole de l’opposition officielle en matière de langue, Pierre Curzi, doute de la sincérité du gouvernement libéral pour la protection de la langue française au Québec. Le Parti Québécois, conjointement avec l’Action démocratique du Québec et Québec Solidaire, a tenté de faire adopter une motion pour que l’Assemblée nationale réalise la faillite de la politique de bilinguisme dans le reste du Canada telle que relevée par le commissaire aux langues officielles hier.

La motion proposée, qui avait reçu l’accord de trois formations politiques à l’Assemblée nationale, se lisait ainsi :

Que l’Assemblée nationale constate la faillite de la politique de bilinguisme dans le reste du Canada telle que relevée par le commissaire aux langues officielles, réitère et réaffirme la primauté et l’épanouissement du français au Québec, seule nation francophone en Amérique du Nord, et qu’elle appuie le projet de loi C-307 visant l’application de la Charte de la langue française sur le territoire du Québec pour les entreprises régies par des chartes fédérales.

Le député de Borduas tient à indiquer que des négociations ont eu lieu avant qu’il ne présente la motion, mais le gouvernement libéral tenait mordicus à enlever toute référence à l’application de la Charte de la langue française pour les entreprises à charte fédérale: l’opposition officielle s’y opposait.

« Ce qui est inadmissible, c’est que la ministre de la Culture de la nation québécoise, Christine St-Pierre, refuse de réaffirmer la primauté et l’épanouissement du français au Québec, seule nation francophone en Amérique du Nord, et de constater l’échec de la politique fédérale. Surtout, elle refuse, comme ministre responsable de la Charte de la langue française, d’élargir l’application de la Charte sur le territoire du Québec. Pourquoi ? », se questionne Pierre Curzi.

Le français aux Jeux olympiques de Vancouver : un échec du gouvernement libéral

Par ailleurs, le porte-parole du Parti Québécois en matière de langue se désole de la motion qui a finalement été adoptée. D’abord, il déplore que la ministre St-Pierre soit si mièvre concernant le rapport accablant du commissaire aux langues officielles. Par ailleurs, il note qu’elle est contrainte de présenter une motion pour demander que le français soit sur le même pied que l’anglais aux Jeux olympiques de Vancouver en 2010.

« C’est, d’une certaine façon, un aveu d’échec de l’émissaire du gouvernement québécois qui tente de négocier depuis plusieurs semaines pour que l’affichage soit disponible et la diffusion accessible en français. Le gouvernement Charest a versé 10 millions de dollars, en bonne partie pour soutenir nos athlètes mais également pour s’assurer que des outils de francisation soient utilisés. Pour que la ministre réitère cette demande aujourd’hui dans une motion, c’est inquiétant », a conclu Pierre Curzi.

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 MÉTAL Le 13 mars 2013 à 8h57

    Je Veux que vous obligez un antivérus que j’ai acheté
    Il i a un mot que je comprant pas(Ayn avec un trimat sur le y.)
    merci

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 442 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 9 mois, le vendredi 12 juin 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Québec, L'état de la langue française.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: La madame Thibault voudrait nous rouler royalement Pendant son  règne de dix ans entre 1997 et 2007, la madame Thibault se serait graissé la patte rien qu'en [...]

2010: Nouveaux chasseurs pour l’aviation canadienne Tous les actifs des Québécois semblent en transfert de propriété vers les amis d'un club sélect. Il y a la dedans [...]

2009: Michael Ignatieff manque de courage et abandonne la nation québécoise « Michael Ignatieff n’a pas eu le courage de se présenter au vote d’aujourd’hui. Aux yeux du nouveau chef libéral, [...]

2009: Pénurie d’isotopes médicaux au Canada « La pénurie d’isotopes médicaux est la preuve de la gestion irresponsable dans ce dossier de la part des gouvernements [...]

2009: Projet de loi offrant un crédit d’impôt aux jeunes diplômés s’établissant en région Le projet de loi C-288 du député de Chicoutimi–Le Fjord, Robert Bouchard, et de la députée de Laurentides–Labelle, Johanne Deschamps, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages