Le jeudi 19 novembre 2009

PolitiqueQuébec

Promotion de la langue française

Le Parti Québécois propose des solutions, le Parti libéral laisse passer le temps

L'état de la langue française ]

Par Parti Québécois

Le Parti Québécois demande à la ministre Christine St-Pierre et au gouvernement Charest d’appliquer la loi 101 aux écoles privées non subventionnées. Afin de protéger cette mesure d’une autre attaque devant les tribunaux, nous demandons au gouvernement d’utiliser la clause « nonobstant ».

Vendredi matin dernier, à l’Assemblée nationale, le Parti Québécois a interpellé la ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, au sujet des conséquences de la décision de la Cour suprême du Canada sur la loi 104. Rappelons-le, la loi 104 avait été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale en 2002.

Le gouvernement est confronté à la seule solution logique: le Parti Québécois demande à la ministre Christine St-Pierre et au gouvernement Charest d’appliquer la loi 101 aux écoles privées non subventionnées. Afin de protéger cette mesure d’une autre attaque devant les tribunaux, nous demandons au gouvernement d’utiliser la clause « nonobstant ».

Les députés estiment qu’il s’agit là de la meilleure réponse possible au récent jugement de la Cour suprême du Canada qui vient encore une fois affaiblir la Charte de la langue française en permettant à n’importe quel francophone ou allophone qui en a les moyens de contourner la loi 101 et ainsi acheter une éducation en anglais pour ses enfants et toute sa descendance.

Le délai prescrit par la Cour suprême pour remédier à la situation qu’elle juge incorrecte est de un an. Il ne faut pas attendre un an et un jour pour prendre une décision, il faut agir maintenant! Plus on attend, plus on laisse sous-entendre qu’il pourrait y avoir d’autres solutions.

L’interpellation de vendredi matin a dressé l’historique de l’enjeu linguistique au Québec, a fait la démonstration de la nécessité que le gouvernement s’engage à utiliser la fameuse clause dérogatoire pour que la loi 101 s’applique aux écoles privées non subventionnées ainsi qu’au niveau collégial.

La ministre a pris bien soin de ne répondre à aucune des questions posées par le Parti Québécois au cours des derniers jours.

Elle a répété ad nauseam que son gouvernement étudie plusieurs possibilités, sans dire lesquelles et surtout sans préciser quand les libéraux prendront une décision. Le pire est à craindre, avec ce gouvernement libéral majoritaire qui prend des décisions unilatérales…

Un commentaire à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Serge Le 27 novembre 2009 à 16h35

    Il n’y a aucun avantage ni aucune logique linguistique à appliquer la loi 101 aux écoles privées non subventionnées. Puisque…

    Le Parti Québécois a fait lui-même cette démonstration lorsqu’il a choisit, lors de son passage au gouvernement en 2002, d’exclure de la loi 104 les écoles privées non subventionnées.

    Lors de ce même passage au gouvernement, le Parti Québécois a maintenu l’obligation en exclusivité d’apprendre la langue de l’unité canadienne, dès l’âge de huit ans, à l’école et au collège de langue française. Sinon pas de diplôme.

    La Parti Québécois et surtout sa cheffe Pauline Marois appuient la politique trudeauiste du «full» bilingue, obligatoire pour tous, à la sortie du secondaire. Tout comme les fédéralistes et le Parti Libéral de John Charest.

    La cheffe Pauline Marois appuie aussi le libre choix du collégial, anglophone canadien, pour tous les sans droits historiques. Comme les immigrants.

    Il n’y a pas de doute, le Parti Québécois est un parti qui se contredit lui-même et qu’on ne peut pas croire en matière de politique linguistique.

    C’est pour ça que le chef du QLP, John Charest, a une facilité déconcertante à démolir toutes les proposition linguistiques et culturelle de Pauline Marois et du PQ. Un parti de tous bilingues.
    sp

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 320 a été rédigé par Parti Québécois il y a 10 ans et 11 mois, le jeudi 19 novembre 2009.

Il y a un commentaire suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous L'état de la langue française, Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Journée mondiale de l’enfance En 1954, l'Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la résolution 836 (IX) qui recommandait à tous les pays d'instaurer [...]

2010: La députation libérale doit se dissocier de ce gouvernement corrompu ! Les députés du PLQ se sont délibérément tus lors de leur dernier Conseil général. Ils sont, par le fait même, [...]

2010: Affichez votre écoeurement est derrière la campagne d’affichage dans Kamouraska-Témiscouata Dans un communiqué de presse titré Vaste opération de salissage - Le PLQ déposera une plainte au DGEQ, le Parti [...]

2010: Motion de censure: Charest se lamente de retarder son voyage en France Le Parti Québécois salue l’initiative citoyenne non partisane de la pétition réclamant la démission de Jean Charest. Le succès de [...]

2010: Gauche maladroite ou Droite gauche ? Août 1789 – Le Roi siège toujours à l’Assemblée Nationale française. Un débat constitutionnel houleux s’engage sur le poids de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages