Le jeudi 23 septembre 2010

PolitiqueQuébec

Projet de Loi 103

Un chèque en blanc à Mme St-Pierre quant à l’avenir du français

L'état de la langue française ]

Par Mouvement Québec Français

Adopter la loi 103 équivaut à donner un chèque en blanc à la ministre afin qu’elle fasse ce qu’elle veut de notre langue. Assistera-t-on à l’élaboration d’un système de vente de places, semblable à celui des garderies, élaboré par l’ex-ministre Tomassi?

Au moment de présenter son mémoire à la Commission parlementaire sur le projet de loi 103, Denis Trudel, comédien et porte-parole du Mouvement Montréal français, exige de la ministre responsable de l’application de la Loi 101, madame Christine Saint-Pierre, qu’elle dévoile et explique aux Québécois la grille d’analyse qu’elle entend utiliser afin d’évaluer le « parcours authentique » d’élèves qui, ayant fréquenté des écoles privées non-subventionnées anglaises, frappent à la porte du réseau public anglais.

Selon le porte-parole du MMF, « il est proprement inacceptable qu’on ne nous ait fourni aucun détail sur la nature de cette grille avant de procéder à la consultation générale et à l’étude du projet de loi. Dans ce contexte, adopter la loi 103 équivaut à donner un chèque en blanc à la ministre afin qu’elle fasse ce qu’elle veut de notre langue. Assistera-t-on à l’élaboration d’un système de vente de places, semblable à celui des garderies, élaboré par l’ex-ministre Tomassi? Allez savoir : on nage en plein arbitraire.»

En effet, le projet de loi 103 ne dit rien sur ce cadre d’analyse, ni sur aucune des règles, aucun des critères d’appréciation, de la pondération, du seuil éliminatoire ou des principes interprétatifs qui auront un impact crucial sur l’accès à l’école anglaise pour les non-anglophones et donc, sur l’avenir du français au Québec. Ces règles vont être décidées à huis clos sur la seule recommandation de deux ministres. Il leur sera possible de modifier la portée de la loi en réduisant les exigences permettant d’aller rejoindre le réseau public anglophone par simple voie règlementaire, sans avoir à changer la loi.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 32 articles

Profil: En tant que citoyens et citoyennes du monde, nous avons la responsabilité de défendre et de promouvoir la différence culturelle et linguistique du Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 263 a été rédigé par Mouvement Québec Français il y a 8 ans et 10 mois, le jeudi 23 septembre 2010.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, L'état de la langue française, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Cégeps anglophones: couper l’herbe sous les pieds Je viens de lire l'article «Mme Marois et les anglos ((Mme Marois et les anglos))» de Lysiane Gagnon à la Presse, [...]

2010: Ne suivez pas le voilier Ce pasteur s'est servit du prétexte de la venue d'un centre culturel musulman près de "ground zero", pour inciter à [...]

2010: Plus de 3000 personnes disent “Non à la loi 103 ! Oui à la loi 101!” Le pari de la Coalition contre la loi 103 est gagné! Le plus grand rassemblement depuis celui de 1993 sur [...]

2010: Le RTC présente son premier bus hybride Dans le cadre de la Semaine des transports collectifs et actifs, M. Raymond Dion, président du Réseau de transport de [...]

2010: Loi 103: le RRQ frappe à l’Assemblée nationale Rappelons que le gouvernement Charest s’apprête à abdiquer face à la Cour suprême du Canada qui a ordonné au Québec, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages