Le dimanche 25 janvier 2009

PolitiqueQuébec

Jean Pelletier, coupable

Il était en guerre

Par Le Conseil de la souveraineté

S’ajoutant aux nombreux « canadiens français » fédéraux toujours disponibles pour les basses œuvres, cet inconditionnel du Canada a œuvré à maintenir de gré ou de force cette « race » dans le Canada.

Il est mort. Normalement le concert d’éloges convenus et convenants marque le point d’orgue de la carrière d’un homme de cette envergure. Jean Pelletier a souhaité jouer les prolongations en livrant aux médias une série d’entrevues à être publiée après son décès. Dans les circonstances il nous permettra de jouer la partie.

Dans lesdits entretiens il avoue crûment que relativement à la question nationale du Québec les règles de la démocratie peuvent être violées. « Quand on est en guerre, on va-tu perdre le pays à cause d’une virgule dans la loi? » N’est-ce pas lui, avec plusieurs des siens, qui avait en bouche, constamment comme une accusation, le respect des règles ? Y compris celles d’une constitution unilatérale que le Québec n’a jamais voulu accepter ni signer?

Aujourd’hui, c’est Jean Pelletier. Hier, Jean Chrétien. Antérieurement, Pierre-Elliot Trudeau. S’ajoutant aux nombreux « canadiens français » fédéraux toujours disponibles pour les basses œuvres, cet inconditionnel du Canada a œuvré à maintenir de gré ou de force cette « race » dans le Canada.

Il était en guerre, disait-il. Dans les mêmes termes, Guité le disait aussi. Les deux étaient « en ordre de marche. Salut ». Pelletier commandant. Guité exécutant. « Il y en a peut-être qui se posaient des questions. Pas moi ». Guité est coupable. Jean Pelletier aussi. Jean Chrétien également. Lui qui récemment, dans une phraséologie similaire, avouait que s’il n’avait pas réussi à voler le référendum il n’en aurait pas reconnu les résultats positifs.

Ces gens n’ont pas de pleurs pour la démocratie qu’ils tuent. Au moins en ont-ils pour l’ami qui les a quittés. Mais leurs sentiments ne doivent pas embuer notre vision de leurs conceptions élastiques de la démocratie et des dimensions illégale et maffieuse de leurs pratiques.

2 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 RenéP. Le 25 janvier 2009 à 11h34

    Et dire que ces gens-là, ces traîtres, sont souvent l’objet de gratifications, de décorations, de reconnaissance, tel Jean Chrétien qui, récemment, a recu un doctorat honorifique de l’UQTR. C’est incroyable! Quel genre de peuple sommes-nous pour agir ainsi?

  2. 2 Normand Le 18 février 2009 à 13h37

    Nous sommes un bien pauvre peuple……

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 51 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 306 a été rédigé par Le Conseil de la souveraineté il y a 11 ans et 2 mois, le dimanche 25 janvier 2009.

Il y a 2 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Affaire Duceppe Même s'il n'y a pas de nouveau concernant la légalité ou l'illégalité de l'affaire, et qu'il y a maintenant une [...]

2010: La commission d’enquête sur la construction réclamée à cor et à cri Les dizaines de milliards de dollars mis à la disposition du ministère des Transports et des municipalités pour la réalisation [...]

2010: Acquisition de la centrale nucléaire de Pointe Lepreau À l’heure où le Canada, les États-Unis, l'Allemagne, la France et tous les pays nucléarisés se demandent quoi faire avec [...]

2010: Le démembrement de la Caisse de dépôt en trois temps La Caisse est un levier absolument indispensable pour que le Québec réalise ses ambitions, dont la souveraineté; le Plan O [...]

2010: Allo la Terre, j’ai pas de frontières « Allo la Terre, j'ai pas de frontières » est un documentaire humanitaire lancé le mercredi 27 janvier 2010, 19h00, à la [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages