Le mercredi 25 mai 2011

PolitiqueQuébec

Souveraineté, Jack Layton et la règle du 50% + 1

La règle du 50% + 1 fait consensus au Québec, tant chez les fédéralistes que chez les souverainistes

L'indépendance du QuébecCanada ]

Par Parti Québécois

J’imagine que M. Layton l’a tout simplement « échappée », qu’il précisera son propos et respectera la démocratie. Autrement, ce sera aux Québécois de juger de sa cohérence, de son attachement à un principe démocratique universel et, plus important encore, de ce que vaut la parole du chef de l’opposition à Ottawa.

Hier, à l’occasion de son premier caucus depuis l’élection fédérale du 2 mai, le chef du NPD, Jack Layton, en a surpris plus d’un. Questionné par les journalistes à savoir s’il reconnaîtrait une décision majoritaire à 50% + 1 (en faveur du Oui) à la suite d’un référendum sur la souveraineté du Québec, le chef de l’opposition officielle à la Chambre des communes a répondu ceci :

La décision de la Cour suprême avait été acceptée par les deux [clans, souverainiste et fédéraliste]. Je pense que cette décision est la base pour déterminer un résultat. Non, il n’y a pas de chiffre, mais c’était précisé d’une façon qui établissait un bon cadre pour régler cette affaire1

J’avoue être demeuré, disons, surpris et perplexe devant cette prise de position. D’abord, parce qu’elle s’oppose au droit du peuple québécois à son autodétermination. Puis, parce qu’elle va complètement à l’encontre du consensus québécois sur la question de la règle du 50 % + 1, règle démocratique universelle. Or, ce consensus est partagé autant par les souverainistes, comme moi, que par les fédéralistes, comme le ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Pierre Moreau, et le premier ministre, Jean Charest.

Surpris, donc, parce que j’ai de la difficulté à croire qu’un démocrate comme Jack Layton puisse emprunter le chemin du déni démocratique de Stéphane Dion. Perplexe, parce qu’un chef de parti – qui tire le pouvoir de sa nouvelle fonction de l’appui des Québécois – fait ainsi fi des droits du peuple qui représente la majorité des députés de son caucus.

Surpris, je l’ai été et je le suis toujours parce que Jack Layton et son lieutenant québécois, Thomas Mulcair, ont fait campagne en brandissant la déclaration de Sherbrooke, votée par l’aile québécoise du NPD, qui reconnaît justement la règle 50% + 1. Perplexe, aussi, parce que Jack Layton, politicien honnête et rigoureux, a déclaré que la décision de la Cour suprême « avait été acceptée par les deux [clans] ». Je rappelle amicalement à M. Layton que les souverainistes n’ont jamais accepté ce jugement ni, d’ailleurs, les leaders fédéralistes siégeant à l’Assemblée nationale. Je lui rappelle également qu’il existe une loi adoptée par l’Assemblée nationale, la 99, qui réaffirme notamment le droit du Québec à disposer de lui-même et que seule une majorité de 50% + 1 est requise.

J’imagine que M. Layton l’a tout simplement « échappée », qu’il précisera son propos et respectera la démocratie. Autrement, ce sera aux Québécois de juger de sa cohérence, de son attachement à un principe démocratique universel et, plus important encore, de ce que vaut la parole du chef de l’opposition à Ottawa.

Source: Blogue de Bernard Dranville

  1. Citation extraite du blogue de Jean-François Lisée []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Bernard Drainville

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 448 a été rédigé par Parti Québécois il y a 8 ans et 2 mois, le mercredi 25 mai 2011.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Politique, Canada, L'indépendance du Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2013: Normand Lester blessé gravement dans un accident de voiture Normand Lester a commencé sa carrière en journalisme dans les années 1960. Il a longtemps travaillé comme correspondent pour la [...]

2012: Grève étudiante: faire tomber le gouvernement avec des bananes Les manifestants font preuve de beaucoup d'originalité et de créativité depuis trois mois. On a vu des manifestations dénudées, soit [...]

2011: Rwanda: arrestation d’un des responsables présumés du génocide en fuite Bernard Munyagishari était recherché depuis 2005 pour génocide et crimes contre l'Humanité, a rappelé le procureur du TPIR, Hassan Bubacar [...]

2011: La gauche espagnole perd les élections municipales Les socialistes espagnols ont subi une cuisante défaite hier lors des élections régionales et municipales, au cours desquelles ils ont [...]

2011: Barack Obama rencontre Kate Middleton et son Prince William La Reine Elizabeth II a accueilli, mardi, à Buckingham Palace, le président américain Barack Obama, qui effectue sa première visite [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages