Le mercredi 14 janvier 2009

ÉconomiePolitique

Séances extraordinaires à l’Assemblée nationale

Pauline Marois souhaite un plan vigoureux pour aider les travailleurs et les entreprises

Par Parti Québécois

À l’occasion des séances extraordinaires de l’Assemblée nationale, consacrées à la relance économique, la chef de l’opposition officielle, Pauline Marois, a présenté les attentes du Parti Québécois.

« Il est essentiel qu’au terme de cette semaine, la population québécoise soit rassurée par les gestes posés par son gouvernement, a indiqué Mme Marois. Nous nous attendons à ce que le gouvernement de Jean Charest agisse vigoureusement pour soutenir les travailleurs et les entreprises. Le gouvernement fédéral devra aussi faire sa part ».

« Ce plan doit contenir des mesures diversifiées et ponctuelles qui auront rapidement un effet stimulant sur l’économie. En premier lieu, le plan devra prévoir des mesures de support aux travailleurs qui auront perdu leur emploi. Il faut diversifier et étendre l’offre en formation de la main-d’œuvre et exiger d’Ottawa un soutien accru pour les travailleurs victimes de la crise. Deuxièmement, le plan devra s’attaquer aux difficultés reliées au crédit que rencontrent les entreprises et les consommateurs. Le plan devra offrir un soutien aux entreprises viables afin de s’assurer qu’elles pourront traverser la crise et se positionner avantageusement au moment de la reprise économique. En plus des mesures proposées en campagne électorale, le Parti Québécois propose d’aider les ménages qui peuvent vivre des situations difficiles en les protégeant contre le crédit abusif. Il est aussi important de protéger les retraités et les régimes de retraite », a déclaré Pauline Marois.

Au cours de la dernière campagne électorale, le Parti Québécois a proposé un plan structuré pour que le Québec puisse affronter les effets de la récession annoncée au Canada. Rappelons que ce plan contenait sept mesures importantes pour soutenir les travailleurs (bonification des programmes de formation de la main-d’œuvre), la consommation (crédit d’impôt sur les intérêts hypothécaires, majoration de 200$ du crédit pour la TVQ et report de deux ans pour la conversion d’un REER en FEER) et les entreprises (prêts et garanties de prêts pour les entreprises, fonds d’investissement stratégique et assouplissement au plafond d’investissement des Fonds fiscalisés).

« Puisque la Caisse de dépôt et placement du Québec pourrait être un acteur dans la réponse du gouvernement du Québec à la crise économique, il nous apparaît important que nous puissions prendre connaissance le plus rapidement possible des pertes de la caisse. Les séances extraordinaires devront aussi être un moment privilégié pour discuter du rôle de la caisse », a insisté la chef de l’opposition officielle.

« En plus de ces mesures et des outils que le Québec maîtrise, il est clair dans mon esprit que le gouvernement fédéral peut faire sa part. Jean Charest devra faire preuve de plus de fermeté à l’égard du gouvernement fédéral dans ses demandes. La rencontre des premiers ministres à la fin de la semaine devra être l’occasion d’obtenir davantage pour nos travailleurs, les retraités, les ménages et les entreprises. Par exemple, les efforts du fédéral pour soutenir le secteur manufacturier sont trop faibles. Il est évident qu’il peut en faire plus en soutenant plus vigoureusement notre secteur manufacturier au même titre que le gouvernement Harper a aidé le secteur de l’automobile en Ontario », a conclu Pauline Marois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Pascal Monette

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 582 articles

Profil: Le mouvement du Parti Québécois promeut la souveraineté, le progrès social et la promotion du français au Québec.

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 485 a été rédigé par Parti Québécois il y a 11 ans et 2 mois, le mercredi 14 janvier 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Option nationale a déjà plus de 1000 membres À la Coalition avenir Québec de François Legault, pitou, minou, et un peu n'importe quoi peut devenir membre, et sans [...]

2012: Bernard Drainville a raison et tort à la fois ! Ce que soulève Bernard Drainville est juste. Il y a beaucoup réfléchi. Il a déjà fait plusieurs tentatives pour convaincre [...]

2012: Crise au PQ: Bernard Drainville veut “avoir la conscience tranquille” Le fameux "mais" est souvent le signal que ça ne va pas très bien. Drainville semble lucide quant à la [...]

2010: Tremblement de terre en Haïti « En mon nom et en celui du chef du Bloc Québécois, je désire faire part de notre plus grande [...]

2010: Séisme en Haïti: le peuple haïtien peut compter sur la solidarité des Québécois « J’ai été profondément attristée d’apprendre qu’un séisme d’une ampleur phénoménale est survenu hier, à quelques kilomètres de la capitale [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages