Le mercredi 17 décembre 2008

PolitiqueÉconomie

Plan de la Coalition pour relancer l’économie

Discours du chef du Bloc Québécois devant le Syndicat des Métallos

Canada ]

Par Bloc Québécois

Gilles Duceppe a vanté les mérites de la coalition alors qu’il s’adressait aux travailleuses et aux travailleurs du Syndicat des Métallos à Toronto.

Ce que nous voulons, ce sont des actions pour contrer la crise économique. Et dans cette optique, la coalition PLC-NPD, appuyée par le Bloc Québécois, demeure la meilleure solution. Cette coalition repose sur une entente qui vise à relancer l’économie et c’est ce dont nous avons besoin maintenant.

Empêcher Harper d’étouffer l’économie

On savait que Stephen Harper prônait une politique idéologique dépassée. Mais le dépôt de l’énoncé économique nous a tous fait réaliser à quel point une majorité de Stephen Harper aurait été néfaste pour le Québec, de même que pour le Canada, néfaste pour l’économie, pour les travailleurs, pour les femmes, et pour la démocratie. Au lieu de donner de l’oxygène à l’économie et aux gens, Stephen Harper a voulu les étouffer avec des compressions et des ventes de feu.

Au lieu de faire preuve d’ouverture, il s’est attaqué au droit des travailleurs, au droit des femmes et aux partis d’opposition. Le chef conservateur a même été jusqu’à fermer le Parlement. L’agenda de Stephen Harper, c’est d’affaiblir et de faire taire toute forme d’opposition. Nous ne pouvons pas accepter ça et nous avons le devoir de tout faire pour empêcher Stephen Harper d’agir à sa guise.

Une entente favorable pour l’économie et les travailleurs

Malgré sa minorité, Stephen Harper a cru qu’il pouvait avancer son agenda impunément. En réalité, il s’est comporté de façon totalement irresponsable, faisant passer l’esprit partisan avant les gens, et l’idéologie avant l’économie. Le Bloc Québécois a donc décidé d’appuyer un éventuel gouvernement de coalition du NPD et des libéraux à partir d’une entente très favorable pour le Québec, mais aussi pour le Canada, selon le NPD et le Parti libéral. Cette entente reprend l’esprit du plan de relance économique de 23 milliards proposé par le Bloc Québécois le 24 novembre dernier.

L’entente prévoit un plan de soutien longuement attendu pour les secteurs manufacturier et forestier, pour sauver et créer des milliers d’emplois. Pour l’environnement et l’économie, l’entente prévoit un mécanisme inspiré de Kyoto, qui correspond aux demandes du Québec. Nous avons également convenu d’une aide aux familles, assortie d’un droit de retrait avec pleine compensation pour le Québec et les provinces qui le souhaitent. Nous avons obtenu la restauration du financement des organismes québécois de développement économique pour les régions du Québec. Les coupures des programmes en culture seront annulées.

Par ailleurs, il y a dans cette entente des avancées importantes pour les travailleurs. Pensons seulement à la création d’un programme de soutien aux travailleurs âgés et à la perspective que la caisse d’assurance-emploi soit mise au service des travailleurs, plutôt que de servir comme taxe détournée pour le gouvernement. Il s’agit de deux gains majeurs pour les travailleurs, surtout dans une période comme celle-ci où de nombreux emplois sont à risque.

Jeudi, la Cour suprême a rendu un jugement sur la caisse d’assurance-emploi. La Cour a jugé illégales les perceptions pour les années 2002, 2003 et 2005, concluant que le lien entre les cotisations payées par les travailleurs et les bénéfices qu’ils pouvaient en tirer a été rompu. En fait, le pacte social à la base du programme d’assurance-emploi a été rompu depuis longtemps. Il est temps de refonder ce pacte et c’est la coalition qui nous offre les meilleures chances de réussite.

Une entente non-négociable

Voilà donc une entente faite de compromis entre trois partis qui sont des adversaires. Cette entente, nous l’avons négociée selon notre vision de ce que sont les intérêts du Québec. Ces mesures sont tout aussi favorables pour le Canada selon les autres partis. Enfin, l’entente que nous avons conclue avec les autres partis est non-négociable, comme l’a d’ailleurs mentionné aussi Michael Ignatieff, le chef du PLC.

Le Bloc Québécois ne participera pas à la coalition. Si l’entente est respectée, le Bloc Québécois appuiera la coalition pour une période de 18 mois en votant en faveur de deux budgets. Cette façon de faire nous permettra de garder notre liberté de défendre les intérêts du Québec, mais aussi notre liberté de défendre les intérêts des travailleuses et des travailleurs.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Gilles Duceppe

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 659 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 10 ans et 11 mois, le mercredi 17 décembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Politique, Économie, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Vidéo: L’Afrique aide la Norvège à survivre l’hiver Une campagne ((Africa for Norway)) de sensibilisation a été lancée en novembre en Norvège par le Fonds d'aide internationale des étudiants [...]

2009: Orbo de Steorn: une technologie qui pourrait changer le monde En 2004, j'étais tombé sur un article sur Internet qui parlait de la technologie Orbo et j'ai depuis suivi son [...]

2009: Prise de position du Parti Québécois contre la reconstruction de Gentilly-2 Le Mouvement Sortons le Québec du Nucléaire (MSQN) félicite le Parti Québécois pour sa prise de position contre le projet [...]

2009: Le MMF décerne les premiers prix Harfang et Autruche C’est lors de l’assemblée générale annuelle des membres du Mouvement Montréal français que le verdict est tombé. On se rappellera [...]

2009: Financement du volet Diversité de la musique canadienne du FMC « Le gouvernement conservateur a triché pour justifier ses coupes au volet “Diversité de la musique canadienne” du Fonds de [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages