Le vendredi 16 janvier 2009

ÉconomieQuébec

Les conservateurs ont délibérément caché l’ampleur de la crise

Tournée du chef du Bloc Québécois en prévision de la rentrée parlementaire et du dépôt du budget

Canada ]

Par Bloc Québécois

Le gouvernement Harper a menti à la population quant à la gravité de la crise. Les conservateurs ont même déclenché des élections générales précipitées alors qu’ils savaient pertinemment que la situation économique et financière allait empirer.

« Le gouvernement Harper a menti à la population quant à la gravité de la crise. Les conservateurs ont même déclenché des élections générales précipitées alors qu’ils savaient pertinemment que la situation économique et financière allait empirer. Les conservateurs affirmaient même durant la dernière campagne électorale que les bases de l’économie canadienne étaient solides et que la récession, tout comme le retour aux déficits, seraient évités. Au lendemain du scrutin, le discours avait toutefois changé radicalement, tant et si bien que le déficit fédéral pourrait atteindre, de leur propre aveu, 30 milliards de dollars d’ici 2010-2011 », a déclaré le chef du Bloc Québécois, Gilles Duceppe, qui amorçait aujourd’hui, en compagnie de Mario Laframboise, organisateur en chef du Bloc Québécois, une tournée des régions du Québec en prévision de la rentrée parlementaire et du dépôt du budget.

Le Bloc Québécois, lui, a pris ses responsabilités

« Alors que la crise s’aggrave de jour en jour, le gouvernement Harper a déposé un énoncé économique du laisser-faire ne contenant aucune mesure pour relancer l’économie, mais qui s’attaque sans ménagement aux femmes, aux travailleurs et à la démocratie. Le gouvernement Harper avait pourtant les moyens d’agir. Le Bloc Québécois, quant à lui, a pris ses responsabilités et a présenté un plan réaliste visant à relancer l’économie en y injectant 24,2 milliards de dollars sur deux ans. On retrouve dans ce plan des propositions constructives et nécessaires pour soutenir les industries forestières et manufacturières, ainsi que les travailleurs, les familles et les régions du Québec », a dit Gilles Duceppe.

« La population québécoise a confié un mandat démocratique au Bloc Québécois à l’issue des dernières élections générales mais le gouvernement Harper s’entête à ignorer, pour des raisons purement partisanes, les propositions du Bloc Québécois visant à relancer l’économie. La raison est simple : peu importe s’ils sont dûment élus par la population québécoise, Stephen Harper s’obstine à remettre en cause la légitimité des députés du Bloc Québécois parce que ceux-ci sont “séparatistes”. Par conséquent, les solutions proposées par le Bloc Québécois ont été rejetées du revers de la main sans même avoir été étudiées au mérite. Et tant pis pour le Québec et son économie! » a ajouté Gilles Duceppe.

La coalition : la meilleure option pour le Québec

« Devant l’urgence d’agir pour contrer la crise et malgré les différences importantes qui nous séparent, le PLC et le NPD eux, n’ont pas hésité à faire leurs de grands pans du plan de relance du Bloc Québécois. Ces mesures constituent d’ailleurs les bases du programme proposé par la coalition appuyée par le Bloc Québécois », a repris le chef du Bloc Québécois.

« Il est de plus en plus évident que Stephen Harper, insatisfait des résultats électoraux, a fait une croix sur le Québec au profit de l’Ontario dans l’espoir d’obtenir la majorité dont les Québécoises et les Québécois l’ont heureusement privé. Compte tenu que le discours de Stephen Harper s’est radicalisé, il serait d’autant plus surprenant que le budget du gouvernement conservateur réponde aux besoins du Québec. La coalition représente donc la meilleure solution pour le Québec, ses intérêts et ses valeurs », a lancé Gilles Duceppe.

Le Bloc Québécois sera prêt

L’organisateur électoral en chef du Bloc Québécois, Mario Laframboise, a enfin profité de l’occasion pour informer les militantes et les militants que le parti sera fin prêt advenant le scénario d’un déclenchement hâtif d’élections après le budget du 27 janvier prochain. « Le Bloc Québécois peut compter sur des militantes et des militants dévoués et convaincus. Ce sont ces gens qui représentent notre plus grande force et c’est pourquoi je peux déjà vous dire que la machine sera prête advenant des élections à la fin du mois. Les Québécoises et les Québécois ont bien pris note de l’absence totale de sensibilité de ce gouvernement face à leurs besoins et à leurs valeurs. Si les conservateurs s’obstinent à déclencher des élections, le Bloc Québécois leur mènera une lutte sans merci au Québec et la population leur passera un message sans équivoque », a conclu Mario Laframboise.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 667 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 11 ans et 9 mois, le vendredi 16 janvier 2009.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Québec, Canada, Économie.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Est-ce que les médias de masse participent à la mascarade de la CAQ? Les médias ont écrit au sujet de cette « OSBL » plus souvent qu’à leur tour, et dans l’esprit de la population, [...]

2010: L’indépendance énergétique du Québec Nous sommes déjà engagés dans une crise énergétique dont l‘impact se fera sentir à nouveau dès la sortie de la [...]

2010: Tremblement de terre en Haïti La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal tient à exprimer sa solidarité avec le peuple haïtien et avec les Québécois d’origine haïtienne [...]

2010: Un plan Marshall pour les victimes du séisme en Haïti? Monsieur le Premier ministre, Bien que dans l’immédiat la priorité soit de répondre aux besoins urgents de la population haïtienne lourdement [...]

2010: Séisme en Haïti: Pauline Marois invite les Québécois à faire preuve de générosité Lors d’une entrevue accordée à la radio haïtienne CPAM de Montréal, la députée de Charlevoix et chef de l’opposition officielle, [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages