Le jeudi 25 septembre 2008

PolitiqueQuébec

Les Conservateurs n’ont pas de programme à long terme

Pendant que le Bloc parle des enjeux pour Québec, les conservateurs se contentent de se promener en camion

Campagne électorale fédérale 2008Canada ]

Par Bloc Québécois

Le chef du Bloc Québécois, alors qu’il a pris la parole devant la Chambre de commerce de Québec, a fait le point sur plusieurs enjeux qui touchent la ville et la région de Québec, des dossiers qui sont véhiculés par le Bloc Québécois, mais qui sont absents des discours des députés conservateurs de Québec à la Chambre des communes.

Nous sommes déjà à mi-campagne et ce que Stephen Harper a annoncé, comme programme, ça peut être réalisé en trois mois, en un seul budget. Qu’est-ce qui va se passer après ces trois mois? C’est quoi le plan? Outre les campagnes de dénigrement, qui ne disent rien des intentions des conservateurs, quels sont les projets de Stephen Harper et des candidats conservateurs ici, à Québec? On ne peut que constater que, pendant que le Bloc Québécois parle d’enjeux, de solutions, de projets concrets, les conservateurs, eux, se contentent de se promener en camion publicitaire.

Un train rapide

La technologie existe. Il y a quatre millions de personnes qui vivent dans le corridor Québec-Montréal. Le projet de train rapide qui relierait Québec, Montréal, Toronto, Windsor et, éventuellement, le réseau américain profite de l’appui du maire de Québec, de la mairesse de Lévis, de la Chambre de commerce de Québec, du recteur de l’Université Laval et des premiers ministres du Québec et de l’Ontario. Malgré les railleries initiales du ministre des Transports, Lawrence Cannon, le projet fait maintenant consensus. Vous pouvez compter sur le Bloc Québécois pour continuer à mettre de la pression sans relâche jusqu’à ce que nous puissions partir de Québec en train rapide. Le Parti conservateur est-il en faveur, oui ou non, d’un train rapide? Les conservateurs refusent de répondre à la question. Quel manque de vision!

Le centre de dédouanement

L’absence d’un centre de dédouanement à l’aéroport de Québec freine son essor et empêche de développer davantage de liaisons aériennes entre Québec et les principaux centres d’affaires aux États-Unis. Quand les conservateurs ont-ils l’intention d’aborder cette question avec leurs homologues américains? Je peux vous assurer que le Bloc Québécois appuie, lui, cette
demande.

L’édifice fédéral dans d’Estimeauville

Lors de la campagne électorale 2006, les candidats du Bloc Québécois ont demandé au gouvernement fédéral de contribuer à la relance du secteur d’Estimeauville en favorisant l’implantation de bureaux de ministères et de sociétés qui relèvent d’Ottawa. L’appel du Bloc Québécois a été entendu, puisque le ministère fédéral des Travaux publics a lancé, en février 2007, la deuxième étape du projet de relocalisation des fonctionnaires fédéraux à Québec.

Malheureusement, l’adjoint de Michael Fortier entretenait une liaison avec Julie Couillard, qui faisait du lobbying pour Kevlar afin que le nouvel édifice fédéral soit érigé dans Saint-Roch. En raison de cette controverse, le projet a été retardé d’un an. Les candidats du Bloc Québécois et moi-même pouvons vous assurer de notre soutien. Nous allons favoriser le secteur d’Estimeauville. Si les candidats conservateurs sont contre, qu’ils le disent et les gens de Québec pourront tirer leurs propres conclusions.

Le Manège militaire

Plusieurs personnes ont plaidé pour la reconstruction du Manège militaire. Le maire Labeaume, Jean Charest, Agnès Maltais, Philippe Couillard et les députés du Bloc Québécois de la région de Québec se sont tous prononcés. Mais le chef conservateur n’a pas daigné répondre. Josée Verner pour sa part n’a rien trouvé de mieux que de suggérer des consultations publiques. Je fais remarquer aux conservateurs qu’il n’y a pas de plus vaste consultation publique qu’une campagne électorale. Il est temps pour les conservateurs de se prononcer et de dire à la population où ils s’en vont.

Le pont de Québec

Depuis trop longtemps, le gouvernement fédéral rejette la responsabilité de la restauration du pont de Québec sur le CN. Je veux bien croire que le CN se traîne les pieds, mais la responsabilité ultime, c’est celle d’Ottawa. En décembre 2005, Stephen Harper se moquait du précédent gouvernement en affirmant que ce dernier n’était même pas capable de faire peinturer un pont. Or, en dépit de l’engagement de leur parti, les députés conservateurs de Québec n’ont toujours pas livré la marchandise.

En ce moment, le gouvernement fédéral est en procès avec le CN. Tout ça pourrait durer très longtemps et c’est pourquoi la solution, c’est qu’Ottawa reprenne immédiatement les travaux, qu’il en assume les coûts et, lorsque le procès sera terminé, si le gouvernement gagne, qu’il envoie la facture au CN. Si Ottawa perd, il devra faire face à ses responsabilités et en assumer les coûts.

Les infrastructures

Les infrastructures municipales et stratégiques requièrent des investissements majeurs, et c’est pourquoi le Bloc Québécois demande que le gouvernement fédéral, plutôt que de multiplier les programmes, les regroupe sous la forme d’un fonds de transfert unique et sans conditions. Parce que ces investissements doivent aussi être prévisibles, récurrents et adaptés aux besoins locaux, notamment pour ce qui est du Fonds de la taxe sur l’essence, le Bloc Québécois continuera à faire pression sur le gouvernement fédéral pour voir immédiatement portée à 0,05 $ la taxe sur l’essence, au lieu d’attendre l’année fiscale 2009-2010 comme prévu.

Nous ferons enfin pression pour que les investissements en infrastructures soient modifiés de façon à tenir compte de la capacité financière de chacun. Le gouvernement fédéral devrait ainsi assumer 50% des dépenses, le Québec 35% et les municipalités 15%.

À Québec, le projet d’un super PEPS doit enfin aller de l’avant en dépit des hésitations inexplicables et coûteuses de Stephen Harper, des hésitations qui ont déjà fait grimper la facture de 10 millions de dollars. Le Bloc Québécois est également favorable au projet du Monastère des Augustines, un chantier magnifique qui attend, tout comme le projet d’agrandissement du Musée des beaux-arts, que les conservateurs se prononcent. Enfin, il y a le Diamant de Robert Lepage. Les conservateurs pourraient au moins dire aux gens s’ils sont ouverts à cette idée.

Les organismes à but non-lucratif

Tout comme Jean Charest, Pauline Marois et la très grande majorité des maires du Québec, le maire Labeaume a dénoncé l’initiative de Jean-Pierre Blackburn de couper les fonds aux organismes de développement économique. Le maire de Québec a très justement déploré que cette décision des conservateurs met en péril le déploiement de nos stratégies de développement ainsi que notre croissance économique.

Nous, au Bloc Québécois, avons commencé cette bataille qui vise à renverser cette décision aveugle, prise par un ministre buté et un premier ministre doctrinaire. Nous allons continuer notre travail et, déterminés comme nous le sommes, avec l’ensemble des intervenants, on va en venir à bout.

Les compressions à la culture

Ceux qui, comme la candidate conservatrice Myriam Taschereau, traitent les artistes de “gâtés”, oublient un peu rapidement ce que de petites subventions peuvent bien souvent avoir des effets bénéfiques à terme pour l’ensemble de la communauté. Quand les conservateurs dénigrent la culture, les artistes et les artisans, quand ils méprisent ainsi le Québec, ils causent en même temps des dommages immenses à l’économie.

Les députés conservateurs de Québec ont fait la preuve qu’ils n’ont aucune influence à Ottawa. Ils ne défendent pas les intérêts de Québec à Ottawa, mais plutôt les intérêts de Stephen Harper à Québec. Je suis intimement convaincu que la majorité des gens de Québec rejettent la politique de dénigrement et de mépris des conservateurs. Pour tous ceux qui réclament une voix québécoise forte à Ottawa et qui veulent empêcher une majorité des conservateurs, il n’y a qu’un seul moyen d’y arriver, c’est d’appuyer le Bloc Québécois.

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article


Gilles Duceppe

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 335 articles

Profil: Le Bloc québécois est un parti politique souverainiste social-démocrate, implanté exclusivement au Québec, bien qu'il soit un parti fédéral du Canada. La mission première du Bloc québécois est de mettre…

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 1,154 a été rédigé par Le Bloc Québécois il y a 11 ans et 1 mois, le jeudi 25 septembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale fédérale 2008, Politique, Québec, Canada.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Insolite: une pancarte de Léo Bureau-Blouin en vente sur Kijiji pour 25$ Une nouvelle un peu insolite aujourd'hui: vous pouvez vous procurer une pancarte du plus jeune député du Québec, Léo Bureau-Blouin, [...]

2012: L’art de gouverner sans légiférer: l’exemple du français au cégep Et bien, jamais un proverbe nous a-t-il ouvert de telles perspectives. En effet, depuis la fin des années 1960, les [...]

2010: Le Maclean’s et la corruption au Québec: la faute aux fédéralistes! Vendredi, la une du magazine Maclean's a énormément fait jaser, surtout au Québec, car on peut y lire "The most [...]

2010: Commission Bastarache: vos commentaires L'anormalité devenu normalité pour ce gouvernement Lors du contre-interrogatoire de M. Charest et M. Rondeau, je suis outrée de contaster la [...]

2010: Les Irréductibles prennent d’assaut les ondes AM! Dans toute l’histoire du Québec, le mouvement indépendantiste a toujours eu de la difficulté à faire passer son message dans [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages