Le Vendredi 19 septembre 2008

PolitiqueSociété

La Conservatrice Myriam Taschereau, une noble aristocrate, discrédite les artistes

Les artistes sont-ils gâtés?

Campagne électorale fédérale 2008 ]

Par Patrice Vachon

Myriam Taschereau, une riche héritière issue de l’aristocratie qui se présente comme conservatrice à Québec, a déclaré récemment que les artistes étaient trop gâtés. Est-ce vraiment le cas?

Mercredi dernier, Myriam Taschereau, candidate pour le Parti Conservateur dans le comté de Québec, a affirmé que les artistes sont « gâtés des deux côtés ». C’est que pour la plupart des artistes, gagner près de 20 000$ par année, c’est ce qu’on appelle une vie de luxe. Plus exactement, selon l’édition 2008 des statistiques de l’Observatoire de la culture, le salaire des artistes en 2005 était de 14825$ pour les musiciens et chanteurs, de 22613$ pour les acteurs et de 13244$ pour les danseurs.

Pourtant, Madame Taschereau sait bien c’est quoi être gâté, elle qui provient d’une famille qui a tout connu sauf la misère. Petit rappelle historique : Myriam Taschereau est la descendante de Louis-Alexandre Taschereau, ancien premier ministre du Québec. Le père de Louis-Alexandre, Jean-Thomas Taschereau fils, était lui même juge à la Cour Suprême du Canada. Jean-Thomas Taschereau fils était lui-même frère de Elzéar-Alexandre Taschereau, cardinal. De plus, Jean-Thomas n’était rien de moins que le petit fils de rien de moins qu’un SEIGNEUR, Gabriel-Elzéar Taschereau.

État, Justice et Église, ça sonne pas un peu conservateur ça?

Myriam Taschereau a été la dernière héritière du manoir seigneuriale en Beauce, le Manoir Taschereau.


Le Manoir qui nous rappelle que Madame Taschereau l’a eu facile dans la vie

Parfois, c’est à se demander si plus ça change, plus c’est pareil.

12 commentaires à cet articleFlux RSS des commentaires

  1. 1 Julien Le 19 septembre 2008 à 20h35

    La pauvreté est-elle un critère de qualification pour porter un jugement politique ? En quoi les origines nobles d’une personne la disqualifient-elles ? Si ça se trouve, avec de tels ascendants, on peut croire qu’elle a d’un peu meilleures chances que la moyenne de ne pas être une triste inculte.

  2. 2 Dave Le 19 septembre 2008 à 20h43

    La question est surtout de savoir si les artistes sont aussi gâtés qu’on le dit. Les chiffres semblent montrer que ce n’est pas souvent le cas.

    En tout cas, Mme. Taschereau nous a démontré que le fait de venir d’une famille d’aristocrate ne donne pas nécessairement de meilleures chances quand vient le temps de faire preuve de bon jugement.

    Quand on critique plus ou moins injustement, j’imagine qu’il faut s’attendre à se faire répondre…

  3. 3 Patrice Vachon Le 21 septembre 2008 à 16h59

    Julien… avant de traité les autres de gâtés. Je pense qu’on doit se faire un auto-examen. Mme Taschereau est visible qu’une gâtée, voir et surtout, pourrie.

  4. 4 Alexandre Ruel-Bourassa Le 23 septembre 2008 à 11h04

    ( En passant salut Patrice :P )

    C’est vraiment facile de traiter madame Taschereau de gâtée pourrie et ça témoigne encore une fois du dédain pour l’aisance matérielle(restants socio-culturels imprégnés par le catholicisme, mauvais en soi? peut-être pas, mais cela demeure…).
    Les artistes ont attaqué hauts et forts sans nécessairement faire preuve de jugement. Les attaques sont dirigées par-ci par-là sans nécessairement s’en tenir à ce qui se passe réellement.
    Pour ce qui est des revenus des artistes effectivement ils sont bas, sans aucun doute et tout le monde sait aussi qu’il y en a qui sont à l’inverse plutôt aisés dans ce milieu. J’apporterais l’attention sur le fait qu’on indique toujours la moyenne, ce qui donne bien peu d’indice sur l’allure de la distribution des revenus des artistes. Il ne faut donc pas prendre ces chiffres pour du “cash”, sans nécessairement les banaliser.

    Maintenant, madame Taschereau a traité les artistes de gâtés… ça dépend dans quel sens qu’on désire bien le prendre. Si on porte attention aux différentes formes de subventions dans la culture on s’aperçoit d’une chose… la culture roule sur les subventions. Industrie rentable et efficace? Évidemment non(enfin dans la plupart des secteurs), malgré que quelques-uns veulent bien nous le faire croire. Il nous reste donc à savoir quelle quantité de subventions on désire allouer dans ces projets et dans la culture. Or, on remarque que c’est cet examen de conscience que les conservateurs ont fait et leurs coupures (il ne faut pas l’oublier) vise les programmes plus défaillants et sont spécifiques (non pas seulement au québec), donc une recherche d’une certaine efficacité et d’une rentabilité dans un secteur qui ne l’est pas à la base. Intéressant non?
    J’aimerais attirer votre attention d’ailleurs sur les coupures faits dans l’industrie pornographique canadien, mesure qui me semble franchement conservatrice… :P

    Les attaques restent en surface et tout le monde retourne dans ses idéologies…campagne ennuyante selon moi quoique habituelle. Plus ça change plus c’est pareil… on oublie vite en politique.

  5. 5 Patrice Vachon Le 23 septembre 2008 à 13h05

    Non, je ne l’envie pas Mr Ruel… et je n’ai pas de dédain matériel.

    C’est vrai qu’on ne voit pas l’écart-type du revenu des artistes… mais c’est justement si on enlève la douzaine de stars millionnaires… qu’est-ce qui reste de cette moyen pour les autres?

    La question soulevée c’est comment Mme Taschereau peut-elle accuser les artistes d’être gâtés du système quand ses ancêtres l’auraient visiblement été et qu’elle vit encore de cette fortune …

  6. 6 Christophe Le 25 septembre 2008 à 12h03

    Vous faites erreur, car Myriam Taschereau n’est pas une descendante directe de Louis-Alexandre Taschereau. De plus, le père de Louis-Alexandre se nomme Jean–Thomas, et non Henri-Elzéar…..

  7. 7 Dave Le 25 septembre 2008 à 13h13

    @Cristophe

    D’après Wikipedia, Henri-Elzéar Taschereau est bel et bien le père de Louis-Alexandre Taschereau, ancien PM du Québec. Jean-Thomas Taschereau est le Grand-père de Louis-Alexandre selon l’AssNat. Il était aussi le grand oncle de Henri-Elzéar.

  8. 8 Patrice Vachon Le 25 septembre 2008 à 14h42

    Nous avons bel et bien reçu un communiqué comme quoi madame Taschereau n’était pas la descendante directe…

    1) Alors, pourquoi madame Taschereau aurait-elle hérité du manoir familial?

    2) Pourquoi les autres grands médias auraient-ils reporté ça?

    3) N’a-t-elle pas vraiment aucun lien avec cette famille? Elle a fort probablement un lien indirect très direct, finalement.

  9. 9 Christophe Le 25 septembre 2008 à 16h12

    @ Dave,
    ehm….si vous allez sur Wikipédia et vous recherchez Louis-Alexandre Taschereau, il est bien écrit, et je cite,”Né à Québec, fils de Jean-Thomas Taschereau”.
    Sur le site de l’assnat…et je cite encore,”Né à Québec, le 5 mars 1867, fils de Jean-Thomas Taschereau”.

    @ Patrice
    On pourrait avoir de l’intérêt pour votre article si vous aviez aussi la version de Mme Taschereau au lieu d’un opinion personnel. Il me semble que votre recherche pour cet article n’a pas été très approfondie.

  10. 10 Dave Le 26 septembre 2008 à 21h17

    @Cristophe,

    finalement il semble y avoir une erreur j’imagine sur le site de Wikipedia puisqu’on y affirme que “Le fils de Henri-Elzéar, Louis-Alexandre Taschereau….”

    Bref Louis-Alexandre aurait eu deux pères différents :lol:

    La seule certitude que nous avons est que finalement il ne faut pas prendre l’info sur Wikipedia pour du cash!

    Sinon, parlant de gâtée, Myriam Taschereau a reçu plusieurs subventions pour retaper son manoir… elle n’a donc aucune leçons à donner..

  11. 11 Dave Le 26 septembre 2008 à 22h05

    Bon, j’ai effectué les modifications, et supprimé Henri Elzéar de l’article. Jean Thomas fils a pris sa place, et j’ai corrigé l’oncle pour frère.

    Je dois avouer que pour le reste, ça ne change absolument rien, les liens familiaux issus de la bourgeoisie et du clergé demeurent.

    J’ai presque mal à la tête avec tous ces noms semblables.

  12. 12 Christophe Le 29 septembre 2008 à 15h58

    Vous savez, si je regarde mon arbre généalogique, je trouverais peut-être un arrière-arrière-arrière oncle qui était millionnaire ou encore un cardinal ou autre…ca na change rien à ma situation familiale actuelle. Je ne suis pas riche pour autant. Vous la traitez de riche héritière, mais vous n’en savez rien, vous ne lui avez probablement jamais parlé.

    Moi aussi j’ai lu l’article dans les journaux portant sur les subventions que Madame Taschereau a reçu pour le manoir. Elle a reçu cet argent en effet pour la restauration de ce bâtiment, mais elle a probablement investi une immense somme aussi. C’est un édifice qui est classé patrimoine historique et donc, les rénovations doivent être fait pas des artisans et respecter le cachet d’antan. Ca coute 5 fois plus cher de réaliser ces rénovations et c’est pourquoi le gouvernent accorde des subventions pour couvrir une minime parti des frais supplémentaire engendré par de classement au détriment des propriétaires. Il faudrait demander a tous les propriétaires de bâtiments classé patrimoine historique si ces subventions leurs apportent réellement un profit. C’est plutôt une mission sociale et un engagement envers l’histoire avec toutes les problématiques qui viennent avec que de gérer ce type d’établissement. De plus, c’est le nouveau proprio qui a bénéficié de ces subventions. C’est très facile d’accuser les gens et de porter des jugements, mais il faut aussi regarder les deux côtés de la médaille…

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

Annoncez ici

À propos de l'auteur de cet article

Patrice Vachon

Articles rédigés: 16 articles

Profil: Je suis doctorant en économique à l'Université Laval. Je suis spécialisé en immigration, en économie du travail et en économétrie. Je détiens également un Baccalauréat intégré en Économie et Politique.

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 214 a été rédigé par Patrice Vachon il y a 5 ans et 7 mois, le Vendredi 19 septembre 2008.

Il y a 12 commentaires suite à cet article. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale fédérale 2008, Société, Politique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: « Rester une province constitue un risque inacceptable pour le Québec » — Pauline Marois Revoyez la cérémonie en vidéo La nouvelle Première Ministre du Québec, Pauline Marois, a présenté aujourd'hui ceux et celles qui composeront [...]

2009: Le développement du Québec et des régions Préambule J’ai participé activement au forum Vision 2025 de Chicoutimi du Centre de Recherche sur le Développement Territorial, le CRDT. C’est [...]

2009: Commission nationale des valeurs mobilières En dépit de l’opposition répétée du Québec, le gouvernement fédéral va de l’avant avec son projet de création d’une commission [...]

2009: Un moulin à paroles d’or Dans nos têtes, en boucle, tournent encore les mots, les phrases, les intonations, les évocations, les cris, les paroles de [...]

2009: Le projet de loi des conservateurs sur l’assurance-emploi est inadéquat pour les travailleurs du Québec « Selon le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ), le Conseil national des chômeuses et chômeurs (CNC) et la [...]

Publiez un article sur Amériquébec

Sondage

Le 4 septembre prochain, pour qui voterez-vous?

Voir les résultats

Archives des sondages