Le dimanche 21 septembre 2008

QuébecPolitique

Les coupures dans les subventions ne se limitent pas aux artistes!

Campagne électorale fédérale 2008 ]

Par Jean-Pierre Plourde

D’autres coupures non publicisées et bien réelles rendent celles faites aux artistes presque marginales. Plusieurs organisations et organismes économiques se voient coupés des subventions essentielles à leur survie et on n’en parle pas.

Je suggère au Bloc Québécois d’utiliser les coupures des subventions fédérales pour contrer les attaques que le Québec subit. Une mise au point est essentielle car le coupures touchent beaucoup plus que les artistes et on n’en parle pas. Quelqu’un doit le dire, ça pourrait changer la donne au Québec. Pourquoi le Bloc ne relève pas cette attaque sournoise qui touche la recherche et le développement de notre économie et qui va nous couter beaucoup d’emplois?

La coupure aux artiste n’est qu’une fraction de celles qui vont nous affecter. Il n’y a pas que les artistes qui vont en souffrir.

Les subventions aux artistes ne sont pas une exception

Elles sont courantes partout dans le monde, au Canada Anglais, aux États Unis et ailleurs. Les artistes représentent une vitrine de notre communauté et de notre culture. Ces gens nous le rendent généralement bien. Le cirque du soleil en est un très bel exemple, le show à Québec sur les silos du port de M. Lepage en est un autre. Le Moulin à images n’aurait jamais eu lieu sans subvention.

Faire du sport pour les olympiques c’est aussi vivre de son art, pourtant, sans subvention, aucun de ces athlètes ne représenterait notre pays…

Le Canada contrôle l’information, en s’attaquant aux artistes et en le publicisant, il incite les citoyens à se tirer dans le pieds, comme il l’a fait avec le référendum de 1995, à la commission Bouchard-Taylor et avec l’entrée massive d’immigrants dans Montréal sans encadrement. La poussée anti-artistes est à mon avis planifiée.

D’autres coupures non publicisées et bien réelles rendent celles faites aux artistes presque marginales. Plusieurs organisations et organismes économiques se voient coupés des subventions essentielles à leur survie et on n’en parle pas. Voici un résumé de l’article de Alain Duhamel1. J’accompagne le texte de quelques commentaires de mon cru en italique.

La Technopole maritime du Québec de Rimouski

La biologie maritime de cette institution représente un créneau en émergence et elle ne peut se passer présentement du financement de l’État. Sa survie est mise en danger. Son mandat est de former une grappe des sciences et technologies de la mer, et le tiers de son financement provenait du fédéral, soit environ 125 000$.

Ce n’est pas beaucoup et des observateurs sont unanimes à dire que c’est un secteur de pointe. Le Québec est un pays maritime et il devrait posséder des chantiers maritimes bien vivants, des écoles de formation dans ce domaines et une flotte maritime, ce qu’un Québec souverain posséderait. On ne voit pas cela et on fait tout pour ne pas qu’on s’en rende compte…

D’autres exemples

La Thechnopole agroalimentaire de St-Hyacinthe, créée en 1993, recevait 200 000$. « Nous sommes moins dépendants d’un financement fédéral que d’autres organismes, mais il reste un élément essentiel », dit Mario De Tilly, directeur du centre.

La Technopole de la Vallée du St-Maurice à de forte chances de cesser ses activités, le 40% provenant du Fédéral sera très difficile à remplacer. La Technopole de la région de Thetford et le parc biomédical de Sherbrooke vont se retrouver dans une situation financière fragile.

Les compressions vont toucher 225 organismes québécois

D’ici 2010, le fédéral réduira de 380 millions de dollars son aide annuelle au développement économique au Québec. Parmi les organismes touchées, il y a aussi l’Association des manufacturiers d’équipements de transport de véhicules spéciaux et les laboratoires de l’Institut national d’optique. Dans le secteur industriel, Aéro Montréal et le centre spécialisé du diamant à Matane sont parmi ceux-là.

Mme Carole Voyzelle, présidente de l’Association des parcs de recherche et technopoles du Québec déclare: « Manifestement, le ministre n’a pas évalué les répercussions de sa décision. C’est tout le système québécois d’innovation qui est attaqué! »

Ma conclusion

Pendant que la fédération engrange les milliards de surplus, on coupe généreusement dans ce qui peut représenter une croissance économique au Québec. Même le gouvernement Charest trouve que cela va trop loin! C’est peu dire! Des milliers d’emplois vont être affectés et les citoyens ne sont informés que des coupures marginales aux artistes.

Les artistes sont le maillon le plus faible des coupures et attaques contre notre société et ils sont délibérément donnés en pâture aux citoyens qui cassent du sucre sur leurs semblables les plus vulnérables.

Dans le secteur maritime, ce qui se fait dans ce domaine semble se diriger majoritairement vers Terre-Neuve alors que nous devrions être un joueur important dans ce domaine.

Aucune autre province canadienne n’abandonnerait son droit de gestion de ses territoires et de ses ressources. C’est ce que s’apprêtent à faire les Québécois dans l’approche commune sans en être réellement informé, comme en 1949 avec le Labrador. Réveillons-nous, ce n’est pas un jeu.

Il y a des moyens de contrer les conservateurs! Je me permet de rassembler dans mon blogue et dans mon site tout ce qui traite des relations Québec-Ottawa en provenance de plusieurs sources. Je vous invite à y jeter un coup d’oeil occasionnel, il est alimenté régulièrement de nouveaux textes.

  1. Référence Tirée du Journal les Affaires du 28 juin/4 juillet, page 8., alain.duhamel@transcontinental.ca []

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 116 articles

Afficher le profil complet

Québec Web Express

Fiche de l'article

Cet article de 828 a été rédigé par Jean-Pierre Plourde il y a 11 ans et 2 mois, le dimanche 21 septembre 2008.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Campagne électorale fédérale 2008, Politique, Québec.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , , , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2011: Conflit israélo-palestinien: pas de raccourci vers la paix, selon Obama Le président américain Barack Obama a déclaré à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, mercredi, qu’il ne peut [...]

2011: Projet de loi omnibus en justice « Le projet de loi omnibus en justice que le gouvernement Harper vient de déposer démontre encore une fois que [...]

2011: Le Canada, un croupion greffé au flanc des États-Unis Lorsqu'on regarde une carte du Canada, on est impressionné par la masse géographique qu'il représente, et il s'en dégage une [...]

2008: Gilles Duceppe de passage à Tout le Monde en Parle Guy A. Lepage a demandé à Gilles Duceppe ce qu'il pensait de la sortie de cinq ex-députés bloquistes qui remettaient [...]

2008: Le Parti Conservateur trouve que l’opposion et la démocratie coûtent cher Le parti Conservateur a lancé aujourd'hui son nouveau site internet destiné à descendre le Bloc Québécois (( Il est ironique [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages