Le mardi 2 mai 2006

Amérique

Le recensement canadien 2006

CanadaL'état de la langue française ]

Par AmériQuébec

Je ne sais pas si vous faites partie de ceux qui, tout comme moi, ont reçu un courriel qui semblait sérieux et qui fût envoyé maintes fois. Il parlait du recensement canadien et incitait les francophones à spécifier qu’ils étaient unilingues francophones dans leur langue à la maison. Tout cela, sans preuve ni source pour appuyer ce qu’il avançait…

On y affirmait que Statistique Canada allait interpréter d’une mauvaise manière les statistiques liées à l’usage du français. Il y a encore du monde qui sont assez crédules pour remettre en question des trucs élémentaires en statistiques! C’est pas comme si c’était le premier recensement qu’on faisait. Et c’est pas comme si ça revenait à Statistique Canada d’interpréter les résultats alors que les données statistiques sont publiques et accessibles à tous.Mais bon, le pire ce n’est pas celui qui a rédigé ce faux courriel, mais bien ceux qui le diffusent à toute leur liste. Argh!!

Voici ce qu’on pouvait y lire:

Français seulement

Dans le prochain recensement (le mardi 16 mai 2006), il est important pour les francophones d’indiquer qu’ils parlent le français seulement. Bien que le fait d’être bilingue soit un atout pour les francophones dans la plupart des situations, celle-ci les désavantage lors du recensement. Les gouvernements ont tendance à prendre pour acquis que les répondants dits bilingues sont 50 % francophones et 50 % anglophones. Pour ne pas que les services offerts aux francophones diminuent, n’oubliez pas d’indiquer que vous parlez le français seulement!

Précision
Passez-vous le mot.. Statistique Canada conclut, de facto, que de tous les répondants ayant coché la case “bilingue”, 50% sont anglophones et 50% sont francophones, et donc, ils ne financent, pour la culture francophone, que le nombre qui représente la moitié des répondants bilingues, ce qui est incorrect et ce qui réduit également l’obligation financière du Fédéral envers la minorité (Francophones hors Québec). Sachant que le gouvernement n’accorde des services en français que “là où le nombre l’exige”, nous devons indiquer clairement que notre langue est bien le français pour être comptés comme un, et non comme la moitié d’un Francophone ! Ainsi, si dans une communauté de 5000 francophones, ceux-ci indiquent qu’ils sont bilingues, il n’y aura que 2500 francophones enregistrés et l’offre des services en français en portera les conséquences…

Et la culture francophone en subira les contrecoups…

Comme si on allait se mettre à calculer les gens selon leur langue à savoir s’ils sont bilingues ou non, et en faire des “demi-personnes” dans les statistiques pour qu’ensuite on réduise les services aux francophones.

De toute façon, moi mon avis sur l’identité du Canada bilingue, c’est qu’il devrait se déclarer unilingue dans tous les cas, car ce n’est pas un pays bilingue. Mais ça c’est un autre débat!

J’ai aussi reçu ce courriel qui me parait beaucoup plus drôle!

Se recenser de façon sensée…

Au prochain recensement, il sera très important d’indiquer sur le formulaire que vous êtes francophones, et non bilingues. Ce sont les seules données dont le gouvernement dispose pour connaître le nombre de francophones au Canada, et c’est sur ces données que le gouvernement se base pour offrir divers services, recruter la fonction publique…

Si on inscrit “bilingue”, pour eux ça signifie qu’un service unilingue anglais nous convient autant qu’un service français. Bref, on va perdre des services et bientôt, ce sera le mandarin la 2ème langue officielle du Canada. Surtout avec le super Stephen Harper, le francophobe.

Avouons-le, il faut être crédule en sacrament pour faire circuler des courriels qui disent que le mandarin deviendra bientôt la deuxième langue du Canada! 😆

Ce courriel a été tellement diffusé que les gens de Statistique Canada ont dû faire la lumière sur ça.. Toujours est-il que pour les sceptiques, voilà la réponse que donne Statistique Canada.

Selon Canoe:

La langue seconde n’a aucun impact sur le niveau de services en français, affirme Statistique Canada en réaction à un courriel circulant depuis plusieurs jours et qui laisse entendre qu’un nombre plus élevé de francophones unilingues empêcherait Ottawa de réduire les services fédéraux aux Canadiens de langue française.

[…]

Mais Statistique Canada affirme que ce courriel est trompeur. Il donne l’impression qu’on n’est pas obligé de répondre correctement aux questions du recensement, indique Jean-Pierre Corbeil, analyste des statistiques linguistiques pour l’organisme fédéral.

Or la langue maternelle d’une personne est le seul critère qu’utilise Ottawa pour évaluer le niveau de services en français qui seront offerts hors Québec, insiste M. Corbeil. Les langues secondes parlées par les francophones n’ont pas d’impact sur le niveau des services offerts en français par le gouvernement fédéral, maintient Statistique Canada.

Pour consulter ce que dit Statistique Canada par rapport à l’usage de la langue, consultez leur réponse: Question de langue.

Maintenant que c’est dit, pour ceux qui détestent remplir de la paperasse, ce sera maintenant possible de remplir tout cela sur Internet!

Ajoutez un commentaire

Il est suggéré de s'enregistrer. Si c'est déjà fait, connectez-vous pour écrire avec votre compte.

Merci de vérifier votre orthographe avant de publier votre commentaire.

Annoncez ici

Abonnement au site

Pour recevoir quotidiennement les nouvelles d'AmériQuébec, abonnez-vous au flux RSS
ou inscrivez votre courriel ci-dessous!

À propos de l'auteur de cet article

Site Internet de l’auteur

Articles rédigés: 442 articles

Afficher le profil complet

Fiche de l'article

Cet article de 731 a été rédigé par AmériQuébec il y a 14 ans et 4 mois, le mardi 2 mai 2006.

L'article n'a aucun commentaire. Soyez le premier à vous prononcer sur ce sujet. Vous pouvez aussi suivre le fil des commentaires.

Cet article est catégorisé sous Canada, L'état de la langue française, Amérique.

Les mots clés associés à celui-ci sont , , .

Autres articles publiés à pareille date

Voici la liste des articles qui ont été publiés à pareille date lors des années précédentes.

2012: Printemps érable: c’est le temps des sacres C'est le temps des sacres et de la glace qui craque. D'une ostie de marche nocturne à une tabarnak de grosse [...]

2012: Grève étudiante: l’indépendance du juge en chef François Rolland remise en question Avec la collaboration de François-Samuel Fortin Le Juge en chef de la Cour supérieure du Québec, François Rolland, vient de faire [...]

2012: Mafia libérale: Domenico Arcuri aurait financé Line Beauchamp Le Québec n'est pas une république bananière ni une dictature, pas plus qu'il est un État fasciste ou encore qu'il [...]

2011: Élections fédérales canadiennes: votons en Bloc, pour le Bloc Québécois! Le 2 Mai, s’achèvera une autre joute électorale. Le peuple québécois doit donner encore au Bloc Québécois un appui solide [...]

2010: Pour mieux comprendre la Marée Noire qui frappe la Louisiane et le delta du Mississipi… Pour comprendre la marée noire qui frappe la Louisiane, il faut penser aux tremblements de terre, les uns [...]

Sondage

Aucun sondage actuellement.

Archives des sondages